17300 - Couvent des Récollets, puis des Dames Blanches

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour à la page de La Rochelle
< Retour à la page des édifices religieux de La Rochelle

Le couvent vu depuis le clocher de l'église Saint-Sauveur au début du XXe siècle. À droite la chapelle construite par les Dames Blanches en 1878, à gauche l'ancienne église des Récollets transformée en temple en 1799 et le cloître dit "des Dames Blanches", en haut les bâtiments construits en 1896 par les religieuses et aujourd'hui détruits.

HHistoire.pngistoire

Les Récollets (Franciscains) s'installent à La Rochelle après le siège de 1628 dans les locaux de la maison Saint-Michel, lieu de culte des protestants depuis 1561. Il reçoivent de plus la tour de Moureilles (épargnée de la destruction en 1628), le cimetière Saint-Sauveur (situé derrière l'église Saint-Sauveur et un imposant terrain entre le quai Maubec et la rue Amelot. Le roi rachète la tour de Moureilles en 1690 pour qu'elle serve de magasin à poudre. Les Récollets construisent leur église en 1691 mais celle-ci brûle en 1705, elle sera rebâtie l'année suivante. Le cloître, aujourd'hui dit des Dames Blanches, porte la date de 1748. Une grande partie des jardins qui s'étendaient entre le quai Maubec et la rue Amelot est vendue en 1785 pour la construction de l'arsenal. Pour laisser de la place pour la construction de ce dernier la tour de Moureilles est détruite en 1786. Le couvent des Récollets est fermé pendant la Révolution en 1791.

L'église construite par les Récollets en 1706 est achetée par les protestants en 1793 qui y installent un temple en 1799. Le temple sera réaménagé en 1862 par l'architecte Brossard.

Le reste du couvent appartient en 1810 à l'ordre de Notre-Dame de la Charité, dite des Dames Blanches. Les Dames Blanches étaient à La Rochelle depuis 1715 et se trouvaient à l'angle de la rue des Trois-Marteaux (aujourd'hui rue Thiers) et de la rue Bourreau (aujourd'hui rue Bonpland). Les Dames Blanches construisent une nouvelle chapelle en 1878 face au canal Maubec sur les plans de l'architecte Gustave Alaux et par l'entrepreneur Jolly. En 1896 les religieuses font bâtir sur la place de l'arsenal et le long de la rue Amelot deux grands bâtiments en équerre, ils seront démolis dans les années 1980 pour laisser la place à un parking et à la place Saint-Michel. Dans les années 1980 les Dames Blanches quitteront leur couvent qui sera vendu à la ville en 1988.

Aujourd'hui le temple est toujours un lieu de culte, ses locaux accueillent aussi le musée rochelais d'histoire protestante. L'ancien couvent accueille aujourd'hui la communauté d'agglomération de La Rochelle depuis 1993 et le couvent des Dames Blanches est ouvert au public. Enfin la chapelle des Dames Blanches est aujourd'hui désaffectée et accueille régulièrement des expositions.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

  • Le couvent comme élément du patrimoine de l'agglomération de la Rochelle

Référence.png Notes et références