12098 - Estaing

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Estaing
Blason Estaing-12098.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 12 - Blason - Aveyron.png    Aveyron
Métropole
Canton Blason en attente.png   12-10   Lot et Truyère

Blason Estaing-12098.png   12-13   Estaing (Ancien canton)

Code INSEE 12098
Code postal 12190
Population 511 habitants (2015)
Nom des habitants Les Estagnols
Superficie 1696 hectares
Densité 30,12 hab./km²
Altitude Mini: 301 m
Point culminant 760 m
Coordonnées
géographiques
44.556111° / 2.6725° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
12098 - Estaing carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Bref historique

L'histoire de la commune est largement influencée par celle de La famille d'Estaing qui fut l'une des plus puissantes du Rouergue entre le XIIIe siècle et le XVIIIe siècle.

Héraldique

D'azur au trois fleurs de lys d'or , au chef du même.

Histoire administrative

  • Département - 1801-2019 : Aveyron
  • Arrondissement - 1801-2019 : Rodez
  • Canton - 1801-2015 : Estaing - 2015-2019 : Lot et Truyère
  • Commune - 1801-2019 : Estaing

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine

Le château d’Estaing

Château de la famille d'Estaing qui compta dans ses membres quelques personnages illustres.

Première citation de la baronnie en 1028.

Construction puis remaniements du château aux XVe siècle, XVIe siècle et XVIIe siècle.

1789 le château n'échappe pas au vandalisme de la Révolution, l'écusson est martelé.

En 1794, le château fut confisqué et vendu par l’État comme bien national.

En 1836, le château devient la maison mère de la Congrégation religieuse Saint-Joseph d’Estaing qui le transforme pour en faire un couvent, une école puis en maison de retraite après la seconde guerre mondiale ; avant d’être cédé à la commune d’Estaing en 2000 (Olivier Giscard d'Estaing étant maire).

1930 construction d'une chapelle près de celle des seigneurs d'Estaing XVe siècle

Classé Monument Historique en 1945.

Devient en 2005 la propriété de la SCI du Château d’Estaing représentée par Valéry Giscard d’Estaing, Président de la République de 1974 à 1981.

Pont gothique

Vue du Château - Photo M Galichon

Ouvrage construit entre 1490 et et 1529 par les habitants d'Estaing. François d'Estaing, évêque de Rodez ,encourageait les habitants à terminer la construction de ce pont sur le Lot.

Le pont est complété par une petite chapelle dédiée en 1524 à Notre-Dame des Sept-Douleurs.

Quatre arches gothiques à double rouleau composent l'ouvrage.

Le pont est inscrit au titre des monuments historiques en 2005[1]

En 1866, le sculpteur François MAHOUX (1832 - 1901) réalise la statue de François d'Estaing. La croix en fonte est due à Henri LESIEUR (1908 - 1978).

L'église Saint-Fleuret d'Estaing

Vue d'ensemble de la nef - Photo J-P GALICHON


L'église construite sur les vestiges d'un prieuré roman du XIe siècle, date du milieu du XVe siècle si l'on en juge par les formes de l'architecture. Elle est Dédiée à Saint-Fleuret, patron de la ville, ancien évêque de Clermont. L'église renferme ses reliques.
Le chœur est pentagonal. Le collatéral sud et un peu plus large que le collatéral nord pour des raisons de relief.
Le chœur et la première travée de nef sont bâtis sur un ensemble de trois chapelles basses (cryptes).
Toute la pierre de la crypte et de la maçonnerie est le schiste et les pierres de taille vues en parement (fenêtres, ogives... ) sont du calcaire de Vinnac ( hameau d'Estaing).
Les deux dernières travées de la nef et les chapelles latérales semblent avoir été construites dans la continuité de la première phase (2e moitié du XV, début du XVIe siècle).

Selon la légende :
Au retour d'un voyage à Rome, saint Fleuret se serait arrêté à Estaing avec son compagnon Clair, l'abbé de Saint-Amans de Rodez.
Un homme paralysé depuis huit ans aurait été guéri en mangeant du pain bénit par l'évêque. Invité à prolonger son séjour, saint Fleuret fut pris de la fièvre et mourut au bout de quinze jours en 621.

Le maître autel
Spécialement conçu pour l'église, le retable est constitué de colonnes corinthiennes supportant une architrave surmontée de dieu de de deux angelots.
Une série de panneaux en bois dorés représentent à gauche: l'adoration des bergers et des mages; à droite les épisodes de la visitation et d'annonciation.
L'autel galbé est surmonté d'un tabernacle de forme trapézoïdale avec les représentations suivantes: porte centrale l'ecce homo; panneaux de gauche: agonie au jardin des oliviers et couronnement d'épines; panneaux de droite: flagellation et portement de croix.

Vitraux du chœur
Les fenêtres gothiques du chœur supportent des vitraux de Claude BAILLON (Millau) datés de 1976.

L'église est inscrite au titre des monuments historiques depuis décembre 1927 [2]

Croix de l'entrée de l'église


Cette croix se trouvait jusqu"en 1840 sous un oratoire au milieu du cimetière.
Elle semble datée du XVIe siècle. Elle figure au centre le Christ en croix, au dessus la Vierge entourée de saint Jean, d'une sainte femme, de Joseph d'Arimathie et de Nicomède. Au pied de la croix se prosternent Marie madeleine et un pèlerin de saint-Jacques.
Au verso, on peut voir une piéta entourée d'angelots.

Source[3]


Autres patrimoines

  • Mairie: Inscrit en 1975[4] au titre des monuments historiques pour ses façades et toitures, l'actuel bâtiment de la mairie et de l'office de tourisme a été construit au XVIe siècle pour servir de collège de prêtres[5].
  • Le monument aux morts sculpté par René-Albert BAUCOUR (1878-1969) figure à l'Inventaire général du patrimoine culturel [6]
  • L'église Saint-Blaise de Vinnac . Édifice surplombant la vallée du Lot, elle et inscrite en 1979 au titre des monuments historiques [7]. Église bâtie au XIIe siècle et modifiée au début du XVIIe siècle.
  • La chapelle Saint-Fleuret.
  • Statue de la Vierge à l'Enfant située sur le quai Amiral-d'Estaing, au milieu du pont qui franchit la Coussane, œuvre de François MAHOUX en 1866. Figure à l'Inventaire général du patrimoine culturel [8]

Repère géographique.png Repères géographiques

Vue sur le château et la vieille ville - Photo J-P GALICHON



La commune d'Estaing est située la Via Podiensis du Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle.
Elle est bordée au sud par le Lot[9] et arrosée par son affluent la Coussane[10] qui se jette dans le Lot au bourg d'Estaing.

L'altitude minimale, se trouve à l'ouest, dans la retenue du barrage de Golinhac, là où le Lot quitte la commune. L'altitude maximale est localisée à l'extrême nord, près du lieu-dit les Prats, en limite de la commune du Nayrac.

Démographie.png Démographie

Estaing absorbe en 1832 avec Le Nayrac l'ancienne commune d'Annat.

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 918 1 075 1 329 1 309 1 375 1 475 1 531 1 514 1 156 1 497
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 594 1 642 1 664 1 704 1 771 1 627 1 596 1 395 1 309 1 273
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 1 218 1 185 1 107 1 036 1 020 1 002 842 809 718 667
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 666 665 612 610 596 475 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2013.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Cartes postales

Photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
François Amans DOUMERGUE 1793 - 1796  
Antoine TIBAL 1796 - 1800  
Pierre PRAT 1800 -  
François Antoine DOUMERGUE 1801 -  
Jean Antoine VASSAL 1828 - 1838  
Amans MARTIN 1838 - 1843  
Antoine ANTRAYGUES 1843 - 1846  
Pierre Fleuret CAYLA 1846 - 1871  
Antoine Auguste ANTRAYGUES 1871 - 1878  
Henri CAYLA 1878 - 1882  
Eugène CAYRON 1882 - 1884  
Valentin DURIEU 1884 - 1892  
Émile CAYLA 1892 - 1911 Conseiller général  
Pierre RAYNALDY 1911 - 1913  
Valentin DURIEUX 1913 - 1923  
Honoré GRIGNAC 1923 - 1940  
Léon PAGE 1940 - Délégué  
Pierre RAYNALDY 1944 - 1945  
Honoré GRIGNAC 1945 - 1947  
Urbain RAYNALDY 1947 - 1961  
Louis GALTIER 1961 - 1965  
Olivier GISCARD d'ESTAING 1965 - 1977  
François MARC 1977 - 1995  
Léon ROMIEU 1995 - 2008 Conseiller général  
Jean PRADALIER 2008 - (2020)  
- -  

Cf. : Mairesgenweb et Mairie.

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
François ALAUX En 1525  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
GABRIAC - Curé en 1727[11]  
- -  
- - Période révolutionnaire  
Almans ALBOUY - Curé en 1803[12]  
- -  
LHIAUBET - Curé en 1851 et 1855[13]  
Louis ALAUZET 1859- Source[14] - Curé en 1866 lors de la reconstruction de La chapelle du Pont[15]  
Alexis Augustin GLANDIERES 1876- Source[14]  
- -  
Jean MOULIADE 1900-1908 Source[14]  
- -  

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin de 09h00 à 12h30 de 08h30 à 12h30 - de 08h30 à 12h30 - - -
Après-midi de 13h30 à 18h30 - - - - - -
12098 - Estaing Mairie.jpg

Mairie
Adresse : Rue François d'Estaing - 12190 ESTAING

Tél : 05 65 44 70 32 - Fax : 05 65 44 03 20

Courriel : Contact

Site internet :

GPS : 44.556111°° / 2.6725° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire : La mairie d'Estain est ouverte le lundi : 9h à 12h30 et 13h30 à 18h30 ; le mardi et jeudi : 8h30 à 12h30.

Source : http://www.annuaire-mairie.fr ()

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.