12096 - Espalion

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Espalion
Blason Espalion-12096.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 12 - Blason - Aveyron.png    Aveyron
Métropole
Canton Blason en attente.png   12-10   Lot et Truyère

Blason Espalion-12096.png   12-12   Espalion (Ancien canton)

Code INSEE 12095
Code postal 12500
Population 4 545 habitants (2015)
Nom des habitants Les Espalionnais
Superficie 3 660 hectares
Densité 124,18 hab./km²
Altitude Mini: 330 m
Point culminant 764 m
Coordonnées
géographiques
44.520331° / 2.762525° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
12096 - Espalion carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Bref historique

En 1799 Espalion devint sous-préfecture et fut dotée d'un Tribunal d'instance. En 1926 la sous-préfecture est supprimée.

Héraldique

D'or au lion rampant de gueules tenant en sa patte dextre antérieure une épée de même.

Source : Mairie

Histoire administrative

  • Département - 1801-2019 : Lot
  • Arrondissement - 1801-.... : ....
  • Canton - 1801-.... : ....
  • Commune - 1801-.... : ....

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine

Église de Perse ou Église Saint-Hilarian

Photo M Galichon


Église construite en grès rouge entre la fin du XIe siècle et la première moitié du XIIe siècle, c'est l'ancienne église paroissiale d'Espalion jusque vers 1472 (date de la construction de l’église Saint-Jean-Baptiste). Aujourd'hui elle n'est qu'une chapelle de cimetière.
L'édifice se présente sous la forme d'une croix latine. Sur le flanc Nord de la nef, deux chapelles latérales ont été greffées au XVe siècle.
Clocher-mur percé de quatre arcades. le tympan représente la Pentecôte, et le linteau évoque l'apocalypse et le Jugement Dernier.
Le chevet est polygonal, caractéristique de l'architecture romane auvergnate.
A l'intérieur, l'arc triomphal orné de chapiteaux historiés ouvre sur le chœur terminé par l'abside à cinq pans couverte d'une voûte en cul de four.
L'église aurait été élevée à l'endroit où Saint-Hilarian fut décapité par les Sarrasins vers 730.
Tympan et Portail
La voussure extérieure représente les archanges Gabriel et Raphaël, identifiables par leurs noms écrits sur des livres qu'ils tiennent ouverts, ainsi qu'un troisième personnage couronné qui pourrait personnifier le fondateur de l'édifice[1].

La voussure intérieure aligne onze anges assis ou debout, chacun doté d'un livre ouvert, formant la Cour céleste[2].

La partie haute du tympan évoque la Pentecôte[3] : la Trinité est représentée par trois demi-couronnes dardant des langues de feu. De chaque côté, un buste inscrit dans un médaillon personnifie le soleil (à gauche) et la lune (à droite). En dessous, la Vierge Marie, entourée de dix apôtres, reçoit le Saint-Esprit représenté par une colombe.

Le linteau monolithe représente le Jugement dernier[4]. Au centre, une tête humaine dépasse d'un sarcophage au-dessus duquel est installée la balance de la pesée des âmes. La droite correspond au paradis : un ange emmène un enfant vers le ciel. Un autre ange sépare cette scène d'un Christ en gloire dans une mandorle, entouré des représentations ailées du Tétramorphe : l'aigle pour Jean (apôtre), le taureau pour Luc (évangéliste), l'homme pour Matthieu (apôtre) et le lion pour Marc (évangéliste). La gauche représente l'Enfer : un serpent s'enroule autour des jambes de Satan, entouré de quatre démons, parodiant ainsi le Tétramorphe[5]. Une gueule énorme est en train d'engloutir un homme, tête la première. Un démon essaie de tirer le sarcophage vers lui tout en appuyant sur le plateau de la balance situé de son côté. Chapelle classée aux MH depuis 1862[6].


Le Pont Vieux et les anciennes tanneries


Le pont vieux d'Espalion date de la première moitié du XIe siècle il a succédé à un pont de bois construit par les seigneurs de Calmont au IXe siècle.A l'origine le pont comptait cinq arches, la première, côté ville, à droite sur la photo, est enfouie sous la place du Griffoul. Le pont fut élargie par l'architecte Jean PARATÉ qui travailla à Saint-Geniez d'Olt et à Versailles vers 1659. En 1724 les trois tours qui étaient sur le pont furent supprimée.En 1841 un nouveau pont est construit en aval sur le lot pour faire face à l'accroissement de la circulation. Le pont fut classé monument historique en 1888[7] .

En savoir plus sur le Pont Fortifié


Les anciennes tanneries ou " calquières " sont les maisons aux balcons de bois avec les pierres plates, en saillie, dites " gandouliers ". Celles ci servaient à laver les peaux; Leur disposition en escalier permettait l'immersion des peaux quel que soit le niveau du Lot.

Ancienne église Saint Jean-Baptiste



La construction de l'église date de la fin du XVe siècle sur l'emplacement de l'hospice des pauvres (il ne reste que le beffroi)(église édifiée entre 1472 et 1478 ou elle est ouverte au culte) et au début du XVIe siècle . Jusqu'à cette époque la ville avait deux lieux de culte situés hors des mur de la ville (L'église de Perse et la chapelle Saint Sauveur . La construction du portail par Anton Salvan date de 1508 celle du clocher de 1503 à 1552 . L'église fut consacrée en 1524 par François d' Estaing

En 1883, l'église est désaffectée suite à la construction de la construction d'une nouvelle église Saint Jean-Baptiste.
En 1884 la décision fut prise de transformer le bâtiment en mairie , entrainant la construction d'une façade néo-gothique.
En 1948, l'hôtel de ville est transféré et l'église est à l'abandon.
En 1974, installation du musée des arts et traditions populaires et en 1980 celui du scaphandre.
En 1979, l'ancienne église est inscrite aux monuments historiques en 1888[8] .


Nouvelle église Saint Jean-Baptiste



Eglise néo-gothique dont la façade ;les tours; les contreforts et les encadrements de baies sont en grès rouge . Les murs latéraux et le chevet sont en pierre calcaire et enduits d'un crépis imitant le grès. L'église a repris le vocable de Saint Jean-Baptiste lorsque le culte a été transféré de l'ancienne église vers cette nouvelle église paroissiale.
L'église fut consacrée en 1833.
Les deux tours de 45 mètres sont surmontées de St Joseph et de la vierge Marie.


Le vieux palais


De style renaissance construit en 1572 par Bernardin de la VALETTE, capitaine au service des seigneurs de Calmont pour assurer la défense de la ville pendant les guerres de religion.
En 1599 le château est racheté par la cité pour en faire la Maison Commune.
En 1799 lorsque Espalion devient sous préfecture , le Tribunal d'instance fut installé dans le bâtiment. (D'où nom de Vieux-Palais (de justice)).
En 1897 la mairie fut transférée dans l'église St Jean-Baptiste et le Vieux-Palais fut abandonné.
Classé monument historique en 1911[9] .
En 1936 la Caisse d'Epargne en devient propriétaire.
En 1992 le bâtiment est racheté par l'Association de Renaissance du Vieux-Palais.

Le vieux palais est construit au confluent du lot et du ruisseau du Médéric, sur l’emplacement d’une des tours protégeant la porte Saint-Joseph.

Le vieux palais est classé aux monuments historiques en 1911[10]


Repère géographique.png Repères géographiques

Sur la VIA PODIENSIS du Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Espalion est traversée par le Lot[11] prés de sa confluence avec la Boralde Flaujaguèse[12].

Démographie.png Démographie

.

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 2 905 2 622 3 304 3 261 3 545 4 082 4 404 4 353 4 318 4 307
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 4 230 4 330 3 845 4 001 3 832 3 935 3 667 3 787 4 149 3 725
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 3 716 3 492 3 645 3 391 3 637 4 012 3 660 3 529 3 881 4 422
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 4 733 4 614 4 360 4 511 4 313 4 521 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015 & 2016.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

  • Les Poulenc, dont les descendants créeront les Établissements Poulenc Frères qui deviendront, après fusion avec les Usines du Rhône, Rhône-Poulenc. Famille également du célèbre compositeur de musique Francis Poulenc (1899-1963).

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
SALTEL 1799 - 1809  
CANEL 1809 - 1813  
Simon AFFRE 1813 - 1817  
COSTES 1817 - 1828  
Pierre-Jean THEDENAT 1828 - 1830  
AFFRE 1830 - 1832  
Arthur CANEL 1832 - 1835  
Julien THEDENAT 1835 - 1848  
TEMPLE 04/1848 - 09/1848  
Benjamin AFFRE 1848 - 1852  
Louis THEDENAT 1852 - 1854  
Casimir MAYRAN 1854 - 1854 Conseiller général  
Benjamin AFFRE 1854 - 1868  
Louis THEDENAT 1868 - 1882  
Paul RIEU 1882 - 1890  
Émile PONS 1890 - 1894  
Louis THEDENAT 1894 - 1910  
Honoré BOSC 1910 - 1914  
Arthur CANEL 1914 - 1919  
Maurice AFFRE 1919 - 1926  
Louis-Eugène Georges CAMBOURNAC 1925 - 1933  
Joseph TREMOLIERES 1933 - 1945  
Jean SOLINHAC 1945 - 1977 Conseiller général  
Maurice CAYRON 1977 - 1995  
Gilbert CAYRON 1995 - 2014 Réélu en 2001 ; 2008  
Éric PICARD 2014 - (2020)  
- -  

Source Mairie

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Pierre Benoît BADUEL 1844- Archiprêtre chanoine honoraire en 1856[13] - Source[14]  
Joseph CABENTOUS 1858- Ex curé de Saint-Amand-des-Cots - Source[15]  
Louis BREVIER 1872- Source[16]  
Achile VIDAL 1890- Source[17]  
Pierre Emile Auguste FRANC 1898- Source[18]  
- -  

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin de 09h00 à 12h00 de 09h00 à 12h00 de 09h00 à 12h00 de 09h00 à 12h00 de 09h00 à 12h00 - -
Après-midi de 13h30 à 17h30 de 13h30 à 17h30 de 13h30 à 17h30 de 13h30 à 19h30 de 13h30 à 17h00 - -
Commune.png

Mairie
Adresse : - 12500 ESPALION

Tél : 05 65 51 10 30 - Fax : 05 65 44 00 18

Courriel : Contact

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.annuaire-mairie.fr ()

Dépouillements des registres paroissiaux

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Espalion (Histoire)
  Espalion - Série d'études historiques sur une petite ville du Rouergue

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Henri Affre, Notice archéologique sur l'église de Perse (Aveyron), p. 262-266, dans Congrès archéologique de France, 30e session, Rodez, Albi et Le Mans, 1863, Société française d'archéologie, Paris, 1864
  2. Panneau Tympan de l'église Saint-Hilarian de Perse, à l'intérieur de la chapelle des Pénitents de Saint-Côme-d'Olt
  3. Panneau sur le site}
  4. [ https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5619772d/f484.image.r=.langFR L'église de Perse par Bernard Gauléjac]
  5. Panneau Tympan de l'église Saint-Hilarian de Perse, à l'intérieur de la chapelle des Pénitents de Saint-Côme-d'Olt
  6. Base Mérimée
  7. Base Mérimée
  8. Base Mérimée
  9. Base Mérimée
  10. Base Mérimée
  11. Sandre eau
  12. Sandre eau
  13. L'Ami de la religion et du roi: journal ecclésiastique, politique et littéraire
  14. Archives
  15. Archives
  16. Archives
  17. Archives
  18. Archives


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.