10141 - Essoyes

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Essoyes
Blason d'Essoyes
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 10 - Blason - Aube.png    Aube
Métropole
Canton Bar-sur-Seine (Canton 10 04)

Blason d'Essoyes   10-10   Essoyes (Ancien canton)

Code INSEE 10141
Code postal 10360
Population 728 habitants (2016)
Nom des habitants Essoyens, Essoyennes
Superficie 3557 hectares
Densité 20,46 hab./km²
Altitude Mini: 175 m
Point culminant 337 m
Coordonnées
géographiques
48.058333° / 4.535278° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
10141 - Essoyes carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier


H
Histoire.pngistoire de la commune

H
Histoire.pngistoire

L'origine de la commune remonte à l'époque celtique. Du XIIIe siècle à la Révolution, Essoyes fut le siège d'une prévôté royale (Chapelle classée à Servigny).
En 1763, un incendie ravagea le village.
Essoyes est chef-lieu de canton depuis la Révolution.

L'histoire complète et détaillée d'Essoyes peut-être consultée au travers les ouvrage de l'abbé Auguste PÉTEL [1] .

Topo.jpg Toponymie

Son vocable géographique, emprunté au langage néo-gothique, ne permet pas de fixer l’origine d’Essoyes avant le Ve siècle. Initialement, Essoyes fut, en langage vulgaire, « Associas » (sous-entendu casas) donnant le sens d’associé « qui vit avec ».

Dans la première moitié du Ve siècle, un certain Eustochius établit une église au « vicus de Luccoe » (Loches en latin). La fondation des villages d’Essoyes et de Loches-sur-Ource (Aube) a été attribuée au même siècle. Ils ont été établis sur la rivière « Ource » (Ulca), le premier en amont, le second en aval de la villa Selvaniacus (domaine de Servigny appartenant de nos jours à la ville de Troyes).

Le nom français d’Essoyes qui se termine par un « s » était écrit « Assoies » dans une charte de 1223 émanant de l’évêque de Langres (Haute-Marne).
« Assoies » a ensuite vu sa voyelle initiale s’affaiblir en « e ». L’élément principal du mot est passé de « soci » à « soi » et à « soy ».
Au cours des âges, le nom du village a donc subi les variations suivantes : « Associas », « Assoies », « Essoya », « Essoie », « Essoye » puis « Essoyes ». L’adjonction d’un « s » superflu mais « faisant plus riche » est plus récente.

Blason d'Essoyes Héraldique

Histoire administrative

  • Département - 1801-2020 : Aube
  • Arrondissement - 1801-1926 : Bar-sur-Seine --> 1926-2020 : Troyes
  • Canton - 1801-2015 : Essoyes --> 2015-2020 : Bar-sur-Seine
  • Commune - 1801-2020 : Essoyes

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine

Église Saint-Rémi

Une ancienne église romane Saint-Rémi qui comptait parmi les édifices romans les plus remarquables de l’Aube, fut détruite en 1855.

Une souscription permit de la remplacer par l’église actuelle consacrée en 1865.
Des vitraux et l’orgue furent des dons de la famille HÉRIOT.

Pictos recherche.png Article détaillé : Église Saint-Rémi d’Essoyes ...


Château d'Essoyes

CPSM - Collection C. PIEMINOT
CPSM - Collection C. PIEMINOT

Il existait au début du XIXe siècle mais en un seul bâtiment.

En 1850, il fut racheté par le Commandant Zacharie Olympe HERIOT dit Olympe, issu d'une vieille famille d'Essoyes, frère cadet d'Auguste qui fut l'un des fondateurs des grands magasins du Louvre.
Il fit construire le second bâtiment, la galerie qui relie l'un à l'autre et poser les superbes grilles.

Le 6 juillet 1936, monsieur Etienne DECESSE étant maire, rachète l'ensemble.
Les écoles sont installées dans le bâtiment de gauche. Quant au bâtiment de droite, le plus ancien, la perception y est aménagée.

L'ancien parc du château est transformé pour accueillir un terrain de football, deux courts de tennis et une aire naturelle de camping faisant la transition avec la campagne environnante.

Maison familiale des Renoir

Atelier Renoir

Site " Du coté des Renoir ", espace culturel Renoir.

Sépulture des « Renoir »

Fils de Léonard et de Marguerite MERLET, Pierre Auguste Renoir [2] dit Auguste Renoir, est né à Limoges (87) le 25 février 1841. C'est l'un des plus célèbres peintres français.
Il est mort à Cagnes-sur-Mer (06) le 3 décembre 1919, quatre ans après son épouse.
Selon leur souhait, tous deux reposent dans le cimetière d’Essoyes.

  • Buste de Pierre Auguste Renoir, oeuvre du sculpteur Richard GUINO (1890 - 1973) [3]


  • Médaillons de Pierre et Jean Renoir, également sculptés par Richard GUINO

Repère géographique.png Repères géographiques

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 1 435 1 650 1 690 1 574 1 719 1 763 1 727 1 754 1 806 1 635
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 761 1 693 1 596 1 533 1 514 1 564 1 575 1 498 1 444 1 392
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 1 116 919 925 863 854 899 792 820 741 720
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 679 685 650 681 728 728 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini INSEE 2006 & INSEE 2011

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- - -  
Joseph JOSSELIN .... - 1805 -  
Jean Louis LAMBERT 1806 - 1808 -  
Claude GARNIER 1808 - 1813 -  
Claude BACQUIAS 1813 - 1826 -  
Charles COUTIER 1826 - 1839 -  
Pierre Antoine LANGRY 1840 - 1848 -  
Louis Gabriel Napoléon SIMON 1848 - 1848 -  
Pierre DEPONTAILLIER 1848 - 1852 -  
Louis Gabriel Napoléon SIMON 1852 - 1856 -  
Armand Jean Michel SCHNEIDER 1856 - 1864 -  
Louis Gabriel Napoléon SIMON 1864 - 1865 -  
Léopold BARRACHIN 1865 - 1870 -  
Louis Gabriel Napoléon SIMON 1870 - 1875 -  
Jacques Victor GENTELOT 1875 - 1892 Dit Victor  
Zacharie Olympe HERIOT 1892 - 1894 Biographie
Dit Zacharie Olimpe - Chef de Bataillon d’Infanterie - Fils de Claude, propriétaire, et de Jeanne Virginie BERTRAND - Marié le 26/10/1875 à Ax-les-Thermes (09) avec Malvina Emilie Théodorine BOYE - Remarié le 24/08/1887 à Paris (75 - 8e arrondissement) avec Anne Marie DUBERNET - Officier de la Légion d'Honneur  
Charles Victor PERSONNET 1894 - 1912 -  
Victor Ernest PROTTE 1912 - -  
JACQUEMIN 1921 -  
- - -  
- - -  
Yann GAILLARD 1977 - 2001 -  
Alain CINTRAT 2001 - (2020) -  
- - -  

Cf.: Archives départementales de l'Aube + Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- - -  
Edmé Joseph BACQUIAS - 1846 /.... Né le 19/01/1785 à Essoyes - Fils de Claude et de Marie Marguerite LAVRILLAT - Recensements 1836, 1841, 1846 - Décédé le 26/09/1870 à Essoyes  
Claude Sébastien Hypolite BACQUIAS ..../1851 - 1872/.... Dit Hippolyte - Né le 19/09/1820 à Essoyes - Fils de Edmé Joseph, notaire royal, et de Marie Marguerite Apoline GOYARD - Recensements 1851, 1856, 1861, 1866, 1872 - Décédé le 17/06/1909 à Essoyes  
Louis Etienne SALMON ..../1876 - 1886/.... Né le 20/03/1844 à Nangis (77) - Fils de Louis Adolphe, notaire, et de Emilie Quintienne VEAU - Recensements 1876, 1881, 1886  
Louis Narcisse MATHIEU ..../1896 - 1922 Dit Louis - Né le 06/06/1859 à Chesley (10) - Fils de Narcisse Théodore, propriétaire, et de Hortense Adrienne Joséphine LASNIER - Recensements 1896, 1901, 1906, 1911  
Edmond Louis JAUNAUT 1922 - 1931/.... Né le 14/06/1889 à Pimelles (89)- Fils de René, garde-forestier, et de Mathilde BRIGODIOT - Recensements 1926, 1931 - Décédé à Bourguignons (10) le 05/12/1971  
- - -  
André JACQUINET ..../1946 - 1957/.... -  
- - -  
Jean-Michel de VREESE ..../2008 - 2019/.... Site internet  
- - -  

Cf.: Archives départementales de l'Aube

Les curés

Voir la page consacrée à l'église :
Pictos recherche.png Article détaillé : Église Saint-Rémi d’Essoyes ...

Les titulaires de la Légion d'honneur

Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste ...

Ville de naissance de.jpg Ville de naissance ou de décès de

Naissance de :

  • Nicolas Auguste PÉTEL dit Auguste PÉTEL [4] , le 03/01/1846, fils de Jean Baptiste, scieur de long, et de Célestine MICHELOT - Prêtre du Diocèse de Troyes ordonné en 1869 - Curé de Saint-Julien-les-Villas à partir de 1897 - Membre de la Société académique de l'Aube, cet érudit a laissé une œuvre importante dont deux gros volumes consacrés à Essoyes qui bâtirent sa réputation. Décédé le 28 mai 1915 à Saint-Julien-les-Villas (10), il est enterré dans le cimetière d’Essoyes.
  • Louis Fernand MOREL dit Louis MOREL, le 30 novembre 1887, fils de Charles et de Marie Augustine BELIME - Sculpteur et peintre - Il a fait des études de sculpture à l'École des beaux-arts de Paris sous la direction de Jean-Antoine INJALBERT - Résultant d'une hospitalité offerte par Alfred BOUCHER sculpteur à la cité des artistes « La Ruche » sise dans le quartier Saint-Lambert du 15e arrondissement de Paris, il a bénéficié de son propre atelier dans lequel il a travaillé la plus grande partie de sa vie - Toutefois, il est toujours resté fidèle à son village natal où, en plus de toutes ses nombreuses oeuvres, il a créé en 1922 la statue en bronze du Monument aux Morts d'Essoyes - Il est mort à Troyes (10) le 29 mars 1975 et à été inhumé au cimetière d'Essoyes.

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Le monument aux morts
Photo C. PIEMINOT



Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter les listes ...


Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Photographies

Cartes postales

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières

Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - 10 h - 12 h 10 h - 12 h - 10 h - 12 h - -
Après-midi - 15 h - 18 h 15 h - 18 h 15 h - 18 h 14 h - 16 h 30 - -
10141 - Essoyes - Mairie - 2019.jpg

Mairie
Adresse : - 10360 ESSOYES

Tél : 03 25 29 60 47 - Fax : 03 25 29 88 38

Courriel : Contact

Site internet : http://www.essoyes.fr/

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : ()

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Essoyes pendant la Révolution et pendant les invasions de 1814 et de 1815 par M. l'abbé Auguste Pétel (1846-1915), édition 1895, sur le site « Gallica (BnF) »
  2. Site Renoir
  3. Ricard Guinó i Boix dit Richard Guino sur « Wikipédia »]
  4. Auguste Pétel (1846-1915) sur le site de la « BnF »