07129 - Lamastre

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Lamastre
Blason Lamastre-07129.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 07 - Blason - Ardèche.png    Ardèche
Métropole
Canton Blason Lamastre-07129.png   07-08   Haut-Vivarais

Anciens cantons
Blason Lamastre-07129.png   07-10   Lamastre (Années 2015 à 2017)
Blason Lamastre-07129.png   07-10   Lamastre

Code INSEE 07129
Code postal 07270
Population 2 361 habitants (2015)
Nom des habitants Lamastrois

Lamastroises

Superficie 2545 hectares
Densité 92,77 hab./km²
Altitude Mini:342 m
Point culminant 860 m
Coordonnées
géographiques
44.986389° / 4.581667° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
07129 - Carte administrative - Lamastre.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Lamastre est née en 1790 du regroupement de trois communautés anciennes : Macheville, Lamastre et Retourtour.

Héraldique

Blason Lamastre-07129.png De gueules à l'aigle d'argent accompagnée de huit fleurs de lys du même ordonnées en orle.

Histoire administrative

  • Département - 1801-.... : Ardèche
  • Arrondissement - 1801-1988 : Tournon 1988 : Tournon-sur-Rhône
  • Canton - 1801-.... : Lamastre
  • Commune - 1801-.... : Lamastre

Résumé chronologique :

  • Absorbe entre 1790-1794, Macheville / Retourtour

Petites histoires

Le fameux ERARD

Lamastre vit en 1754 l'exécution du fameux ERARD, de Vernoux, un chef de bandits qui, profitant des troubles du temps, avait répandu par ses pillages et ses assassinats la terreur dans tout le Haut-Vivarais.
Ce misérable, qui s'était fortifié dans les tours d'Oriol, puis de Tence, fut deux fois prisonnier, mais il trouva les moyens de recouvrer sa liberté au moyen d'une forte rançon.
A la fin, il tomba entre les mains du sire de Rochegude qui le fit pendre aux créneaux du château de Lamastre, bien qu'il eût offert son chapeau plein d'écus pour avoir la vie sauve.

La chapelle des saints Os

Il y a à Lamastre une vieille chapelle dite chapelle des saints Os qui rapelle un triste épisode de nos guerres religieuses.
Le 3 mai 1587, le capitaine protestant CHAMBAUD, pasant par Lamastre, après avoir saccagé Désaignbes, aperçut un groupe de sept prêtres qui, sous la conduite du P. de la GRUTERIE, prieur de Macheville, se rendaient en procession à une chapelle où se trouvait une statue de la Vierge.
Les protestants se précipitèrent sur les prêtres, leur coupèrent les têtes dans l'intérieur du prieuré.
Une croix commémorative fut placée sur la chapelle, témoin du massacre, avec cette inscription : Custodit.

Source : Fonds Mazon - Encyclopédie - Archives départementales de l'Ardèche

Patrimoine.png Patrimoine

Vieux village de Macheville

Le prieuré de Macheville
Photo J-P GALICHON
  • Le prieuré de Macheville a été créé peu après la fondation de l’Eglise. Par un arrêté du Parlement de Paris en 1762
Le prieuré a été acheté en grande partie à la Révolution par Romain Traversier de Monteil.
Ce dernier le cède ou le vend quelque temps plus tard à Eugène BANCEL.
À la mort de ce dernier, sa veuve le donne aux Sœurs de Saint-Joseph. Les religieuses établissent une école de filles.
Parallèlement, en 1839, les frères des écoles chrétiennes établissent une école de garçons dans ce même quartier de Macheville qui devient ainsi le centre de l’enseignement catholique lamastrois.
La communauté des religieuses ne cessant de s’amoindrir par le départ de plusieurs d’entre elles mais aussi par le manque actuel des vocations, la situation a conduit leurs supérieures de l’Institut à fermer cette maison.
Et les deux seules restantes, sœur Marie Louise arrivée en 1996 et sœur Paule André arrivée en 1998 qui a fait l’école pendant 10 ans ont annoncé leur départ définitif. Elles ne cachent pas leur désarroi devant cette décision : « On ne peut pas dissimuler notre tristesse. Mais c’est ainsi, on ne va pas discuter ces décisions venues de notre hiérarchie. Nous avions bien notre place, on connaît beaucoup de monde et notre tâche était quotidienne avec la proximité de la cure et de l’Église ».
Sources : Extrait de l'article du Dauphiné Libéré | Publié le 14/08/2011
  • Église Saint-Domnin


Église rénovée en 2013 et 2014.
L’église conserve un ensemble de dix chapiteaux, dont huit couronnent les colonnes engagées qui reçoivent les arcs de la croisée du transept. Ils pourraient provenir de divers remplois de l’église primitive du Xe siècle siècle.
Les principales époques de transformation de l'église primitive sont:

  • Fondation de 2 chapelles à la fin du XVe siècle et au début du XVIe.
  • Agrandissement de la nef au XVe siècle et au XIXe siècle.
  • XIXe siècle la construction du clocher et de la sacristie.


  • Chapelle des Saint Os


Chapelle édifiée au XVIIe siècle par les jésuites pour abriter les restes des martyrs de 1587.

Ruines du château de Peychelard (X° siècle)


Le château, construit sur un éperon dominant le Doux, le Grozon et le Condoie, était la première résidence des seigneurs de La Mastre. Le premier seigneur connu semble être Adhémar de Mastra en 1082. :Il est abandonné à la mort du dernier seigneur en 1792. Il devient alors une carrière de pierres pour la construction de la ville basse.


Ruines du château de Retourtour (X° siècle)

Ancien fief des Pagan-Retourtour situé dans une boucle du Doux à la périphérie de Lamastre.

Le buste en bronze de Charles Seignobos

Une souscription est engagée pour la construction du monument en 1900. Buste érigé en 1901, vendu à l'occupant en 1942 (3750 francs pour 125 kg) récupéré par les résistants à Grenoble (Émile MANDON le cachera dans son jardin à Lamastre) il retrouva sa place le 17 septembre 1944. Inauguration le 11 août 1901.

A nouveau, en 1992, et ce pour raison d'agencement du centre ville, il s'est rapproché ostensiblement de la Mairie !

Le Parc Seignobos

Halte fraîcheur au cœur du village, avec son gingko biloba centenaire, son araucaria et autres essences rares.

Le train à vapeur

Le train à vapeur
Photo J-P GALICHON
Ce train à vapeur circule sur l’ancien réseau des chemins de fer départementaux construit de 1886 à 1891. Il fut remis en service par des passionnés en 1969 et officiellement inauguré le 18 avril 1970.

En 1973, le CFV est contraint d’acquérir le matériel roulant, la voie ferrée et les gares. La société CFTM devient l'un des seuls exploitants de chemins de fer touristiques propriétaire des infrastructures et du matériel roulant. Jusqu'au début de l'année 2008, la circulation des trains avait lieu du mois d'avril à fin octobre, les dimanches et jours fériés, et était quotidienne en juillet et août. Le trajet complet en train à vapeur durait 2 heures.
Après avoir fonctionné sans aucune aide pendant 35 ans, le CFV a dû chercher un partenaire. Le département de l’Ardèche devenait actionnaire majoritaire du CFV en 2004. L'entretien du réseau n'est pas compatible avec les ressources d'exploitation et l'ouverture de la saison 2008 est impossible.
En 2012 des subventions publiques (Région, département, État, communautés des communes) et privées permettent la relance de l'activité ferroviaire pour la saison touristique 2013.
Désormais le point de départ est la gare située à l'entrée des gorges du Doux, à 3 km de Tournon-sur-Rhône (appelée gare de Tournon-Saint-Jean).

Son parcours d'environ 30 kilomètres jusqu’à Tournon-Saint-Jean offre un magnifique panorama sur les gorges du Doux et permet de découvrir d’impressionnants ouvrages d’architecture : viaducs en pierre, pont métallique, canal...

Les Temples

Le premier Temple

En 1819, une maison, située au n° 18, rue Désiré BANCEL, tenait lieu de temple.

Le Temple actuel


Construit à partir de 1861, il a été dédicacé 3 ans plus tard lors d'une immense fête (7 août 1864).
La foule était si nombreuse et si pieuse que l'on dut faire 2 services au Temple, puis un 3e en plein air pour un millier de personnes. (Il peut recevoir 570 personnes assises, 338 en bas, 232 aux tribunes).


La Fanfare de Lamastre

La Fanfare de Lamastre est née en 1880 sous l'impulsion de Casimir CHALAYE, avec le concours précieux de M. Charles SEIGNOBOS, Conseiller Général de Lamastre et Député de l'Ardèche, et de M. Frédéric NODIN.
La Fanfare a participé à tous les événements marquants de la vie locale depuis l'inauguration de la gare (1891) jusqu'à l'insurrection de Lamastre (juin 1944).

Les Présidents :

M. Charles SEIGNOBOS — M. Auguste ROCHE — M. Prosper CHAMBRON — M. Raymond SEIGNOBOS — Dr Elisée CHARRA — M. Louis REYNE — M. Eugène GALTIER — M. Georges CHAZAL — M. Robert MARCHAND — M. Antoine TEINTURIER — M. Jean ROBERT — Dr Jean CHARRA — M. Daniel ROCHE — M. Raymond CRET — M. Gaston PONT — M. Kléber BUFFAUD — M. Charles VALLA et M. Michel CHANAY (Pdt en 1980).

Source : Fanfare de Lamastre

Repère géographique.png Repères géographiques

La ville depuis Macheville
Photo J-P GALICHON

Chef-lieu de canton, Lamastre est une moyenne commune du centre de la France, située dans le département de l' Ardèche et de la région Rhône-Alpes.

Elle fait partie de la Communauté de communes "du Pays de Lamastre".

Les villes voisines sont Saint-Basile, Empurany, Saint-Barthélemy-Grozon, Nozières, Désaignes.

Carte sur ViaMichelin de : Lamastre

Les quartiers de Lamastre

  • Quartier Aubertez
  • Quartier Aureat
  • Quartier des Payas
  • Quartier Espeysses
  • Quartier l'Adret de la Combe
  • Quartier le Moulin
  • Quartier le Plat
  • Quartier les Pibolles
  • Quartier Malpas
  • Quartier Pra Grand
  • Quartier Travaron
  • Quartier Vacher

Les eaux de Lamastre

Le village est situé au confluent de quatre torrents parfois violents :

  • le Doux (Le Doux prend sa source à St Bonnet le Froid (département de la Haute Loire) au lieudit Gachon/la croix du Fanget à 1160 m d’altitude et rejoint le Rhône à 115m d’altitude après un parcours de 70 km environ.)
  • la Sumène qui emprunte la faille sud-ouest vers le nord-est allant du Gerbier à Tournon.
  • le Condoix
  • le Grozon
Les digues
  • la digue construite de 1862 à 1865 permit de protéger Lamastre contre les crues du Doux et assure enfin l’assainissement du « Savel » (marais). Cette digue sera renforcée en 1899 quand la ligne des chemins de fer départementaux, qui avait relié Tournon à Lamastre en 1891, est prolongée jusqu’au Cheylard.

Nous croyons qu'elle est la seule parce qu'elle est la plus visible, la plus majestueuse .
En fait , pour venir à bout des colères des torrents , il a fallu construire au moins 6 digues, même si on ne les voit plus aujourd'hui ou si on ne sait pas les distinguer:

  • la digue construite avec un quai construite pour défendre la place du marché. Cette digue a été enterrée lors des travaux de nivellement de la place Seignobos .
  • la digue de Condoix , rive gauche , qui a rehaussé la rue du Savel d'au moins un étage , ainsi que les jardins situés entre la rue et le mur .
  • la dique du Doux à laquelle nous consacrerons un article particulier .
  • la rue Conrad Killian qui n'est autre que l'avenue permettant d'accéder de la route du Cheylard au pont sur la Sumène . Cette avenue renforcée encore par la construction de la voie ferrée a formé une barrière infranchissable aux eaux de la Sumène et asséché les divers bras qui constituaient les Dévières .
  • sur un plan du Condoix postérieur à 1880 , nous distinguons parfaitement sur la rive droite (donc commune de Macheville) une belle digue partant du pont Désiré Bancel pour rejoindre le confluent avec le Doux . Cette digue est encore visible sur le chemin allant du square Chazallon au confluent avec le Doux , puis bordant le Doux sur plus de 100 m , le long des jardins de la gare .
  • la rue Olivier de Serres , conduisant à la route de Nozières de la place Seignobos au pont dit de "Tain" , constitue une véritable digue achevant l'encerclement de la Plaine et la protégeant , jusqu'à ce jour , des incursions du Doux par l'aval .

Sources ; LAMASTRE PAS à PAS par Paul BOUIT ancien maire

Les crues
  • Le 28 octobre 1840, une pluie de 14 jours occasionna d'énormes ravages. La crue a emporté la digue de Lamastre à Désaignes sur plus d'un kilométre.
  • Les inondations des 8,9 et 10 septembre 1857. La digue fut rompue, les eaux inondèrent la plaine. Le Doux monta à 9m20.
  • Les inondations de 1859, 1872 et 1878 furent relativement bénignes.
  • La crue des 22 et 23 septembre 1890 fut presque subite. La ligne de chemin de fer en construction de Lamastre à Tournon fut complètement obstruée par plusieurs éboulements.
  • Dans la soirée du 3 août 1963, de violents orages s'abattaient sur le nord de l'Ardèche.
C'est ce jour-là que le Doux connût sa crue la plus importante du millénaire et atteignit par endroit les 6 mètres de hauteur.
  • Crue d'octobre 1995 - 1.55 m
  • Crue de décembre 2003 - 2.45 m

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 1 800 2 090 1 798 2 029 2 218 2 260 2 423 2 561 2 501 2 502
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 2 925 3 000 3 180 3 313 3 209 3 260 3 693 3 763 3 759 3 735
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 3 663 3 514 3 712 3 727 3 674 3 241 3 361 3 228 3 247 3 058
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 3 007 2 717 2 467 2 526 2 459 2 340 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf: Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2013.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Famille SEIGNOBOS

L'histoire de Lamastre compte cinq SEIGNOBOS .

  • En 1747, le jeune Jean-Jacques SEIGNOBOS du FIOL (Lamastre) mobilisé dans la milice "départementale" craint d'avoir à intervenir contre les Assemblées du désert et ne se présente pas à la caserne. Déclaré deux fois insoumis, les sanctions frappent ... collectivement les jeunes de la MASTRE et du RETOURTOUR jusqu'à ce que son père fournisse un remplaçant.
  • En 1818 , André SEIGNOBOS du FIOL lui aussi protestant, est adjoint de Mr DUBESSET, catholique , Maire de Lamastre.
  • Charles André SEIGNOBOS (1822-1892) , fils d'André , va naître le 25 août 1822, chez son grand-père le docteur SAGNOL au Grioule (Empurany). Il va faire ses études de droits à Paris où il est reçu avocat en 1844. Élu député en 1848, pendant un voyage qu'il faisait à Rome. En 1871, le département de l'Ardèche l'envoya siéger à l'Assemblée Nationale. Réélu le 20 février 1876 et le 14 octobre 1877. Aux élections de 1881 il échoua et ce fut M. Saint Prix qui fut nommé. Il fut réélu le 27 avril 1890 après invalidation de celles de septembre 1889. C'est l'un des 363 qui refusa un vote de confiance au cabinet de BROGLIE.
  • Raymond SEIGNOBOS , fils du député , sera Maire de Lamastre , puis de Désaignes .
Il est né le 8 juin 1857 à Bordeaux. Licencié en droit, il entre le 21 décembre 1877 à la préfecture de la Gironde, comme attaché au cabinet du préfet. Sous-chef de cabinet le 15 janvier 1878, il est nommé chef de cabinet le 29 février 1879.
Nommé secrétaire général de la Lozère, le 21 juin 1881.
  • Michel Jean-Charles SEIGNOBOS (1854-1942), lui aussi fils du député. Professeur à la Sorbonne, historien qui participa à « L’histoire de France » dirigée par Lavisse de 1900 à 1912. Mort à Ploubalzanec près de Paimpol, il fut inhumé dans le parc de sa maison natale à Lamastre (aux Rochains), avant d’être amené à Oingt près de sa veuve, par sa nièce Antoinette Gaillat maire d'Oingt. C'est lui qui, en 1942, fit don à la commune de Lamastre du parc qu'il possédait entre la route de Vernoux et la rue des écoles.

Sources : Extrait des carnets de Lamastre

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Claude Jacques Mathieu PRADON 1792 - 1793  
Charles Mathieu TROLLIER 1793 - 1795  
Sylvestre PRADON 1795 - 1796  
Claude LAFFORTY 1796 - 1797  
Jean Pierre JOBERT 1797 - 1797  
Mathieu BOUCHARD 1797 - 1798  
Jean Louis MALEBAL 1798 - 1798  
Mathieu DEIGAS 1798 - 1800  
Sylvestre PRADON 1800 - 1802  
Alexandre Antoine Raymond du BESSET 1802 - 1814  
Jean Pierre Séverin BANCEL 1814 - 1824  
Jean Louis TROLLIER 1824 - 1828  
Symphorien TAUPENAS 1828 - 1830  
Jean Marie BANCEL 1830 - 1832  
Claude Antoine Romain PRADON 1832 - 1844  
Jean Claude Auguste MONDON 1844 - 1848 Adjoint faisant fonction de maire  
Xavier du BESSET 1848 - 1851  
Symphorien TAUPENAS 1851 - 1852  
Jean Baptiste Xavier du BESSET 1852 - 1870 né le 28 juillet 1812, décédé le 10 janvier 1888 à Valence (Drôme)  
Ferdinand CHARRAS 1870 - 1871 Le Journal d'Annonay 1878/04/20  
Prosper BANCEL 1871 - 1873  
Sylvestre Gabriel PRADON 1873 - 1875 Conseiller général propriétaire, et maire de la commune de Lamastre
Le Journal de Tournon 1887/04/24 - Adjoint faisant fonction de maire et élu en 1874  
Raphaël GAILLARD 1875 - 1876 Adjoint faisant fonction de maire  
Ferdinand CHARRAS 1876 - 1881  
Prospère CHAMBRON 1881 - 1885 (1830 - 1893) - Maire en 1882[1]  
Benjamin JOBERT (?) 1885 - 1885 Adjoint faisant fonction de maire  
(?) PRADON 1885 - 1895  
Raymond SEIGNOBOS 1895 - 1914 propriétaire - viticulteur, conseiller général, maire de Lamastre
Le Journal de Tournon 1897/05/29
Démission. — M. Seignobos, maire de Lamastre, vient d'adresser sa démission à M. le Préfet de l'Ardèche en raison de sa nomination comme percepteur à JaujacLe Journal de Tournon 1908/01/26. Il est à l'origine du premier éclairage public (1904) , de la première adduction d'eau en 1899, de la construction de l'Hôpital (1903 – 1908)  
Victor REYNE 1914 - 1917 Adjoint faisant fonction de maire  
Charles Louis DUTRON 1917 - 1921 (1860 - 1921) - Le ministère de la victoire : livre d'hommage à Georges Clemenceau Edité en 1918 - Article de presse[2] - Conseillé délégué aux fonction de maire - Élu en 1919  
- -  
André Eugène GALTIER 1921 - 1929 pharmacien, maire de Lamastre,
Le Journal de Tournon 1921/09/25
depuis mai 1896 : conseiller municipal, premier adjoint au maire, puis maire de Lamastre, Chevalier de la Légion d'honneur
Nous apprenons le décès à l'âge de 79 ans de M. Eugène Galtier, pharmacien, ancien Maire de Lamastre, Chevalier de laLégion d'honneur.Officier de l’Instruction publique. Chevalier du Mérite agricole, délégué cantonal. Président des Pupilles de la Nation, Juge de paix honoraire Le Journal de Tournon 1937/11/21  
Victor DESCOURS 1929 - 1942 (1880-1957) industriel, U.R.D., conseiller d'arrondissement
il a fait réaliser la place Pradon et construire l'Hôtel de Ville en 1933
nommé maire par Pétain le 4 mai 1941, il démissionne le 2 août 1942
La Croix (1880) - 1930/07/15 (Numéro 14532) - Conseiller général.  
Maurice ARSAC vers 1942 - 1943 contremaître en bijouterie
Maurice Arsac a été tué la nuit du 6 juin 1944 par on ne sait qui  
Adrien FOURNIER 1943 - 1944  
Paul BRUAS 1944 - 1945 Président du comité de libération  
Pierre CLAVEL 1945 - 1953  
Pierre GRANDCOLAS 1953 - 1977 Médecin - Conseiller général (1972-1977) - Député (1973-1974)  
Paul BOUIT 1977 - 1983  
Maurice POYET 1983 - 1995  
Jean-Paul VALLON 1995 - (2020) Réélu en 2001 ; 2008 ; 2014 -
Conseiller général (1998-2015) puis départemental (depuis 2015)  
- -  

Sources : Le site des Archives départementales de l’Ardèche & La Bibliothèque Généalogique de Geneanet

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Jean Marie Lucentin BANCEL -  
Jean BERNARD -  
Eugène Gabriel BOYRON -  
Emile BROÉ vers 1886 notaire à Lamastre, Le Journal de Tournon du 14 mars 1886  
Jean Pierre BRUNEL -  
Étienne CHAMBRON -  
Pierre CHOMEL -  
Laval Henri DELHOME -  
Denis FUSTIER -  
François FUSTIER -  
Jean Louis MALLEVAL -  
Marie Martin Philippe MALOSSE -  
Claude PITIOT -  
Jean François Régis RÉGAL -  
Baptiste Marie Joseph SOUVIGNET -  
Charles Mathias TROLLIER -  
Jean Louis TROLLIER -  
- -  

Sources : Le site des Archives départementales de l’Ardèche

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  
BARON 1782 -  
- -  
- -  
- -  
BRUNEL 1804 - 1805 Se retira pour raison de santé  
BERNE 1805 - 1806  
DUCHIER 1806 - 1834  
Victor Prosper DUROUX 1836 - (1803 - ?) - Curé en 1839  
Julien Joseph LEMASSON 1856 - Source[3]  
Claude Henri ALLÉON 1880 - Source[4] - Curé en 1882  
Joseph Gabriel VINCENT 1894 - Source[5]  
Octave Jean Louis Maurice Victorin DUMAS 1904 - Source[6]  
- -  
- -  
Frédéric SEILLER - Autres prêtres résidant sur la Paroisse : Maurice de CHALENDAR, Gervais DUGA, Jean-Paul MONTAGNE  

Les pasteurs

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Pierre LADREY 1802 - 1812  
Louis LAGARDE 1812-1822  
Mathieu DEJOURS 1825-1835  
Louis Henry GOULIN 1835-1837  
Arnaud BERAY 1837-1846  
Jean Al. SARRADON 1846-1848  
Jacques ARNAUD 1850-1886 Pasteur, président du Conseil presbytèrial de l'Eglise réformée, de Lamastre, domicilié à Lamastre - Le Journal de Tournon du 14 mars 1886 - Dimanche ont eu lieu les funérailles du regretté pasteur M. Arnaud.« Placé depuis trente-six ans comme pasteur de l'Eglise réformée à la tête de cette commune... Le Journal de Tournon 1886/05/02  
Hector CHAUDON 1886-1894  
Louis ROZIER 1895-1911  
William LUIGI 1912-1922  
Charles BOYER 1922-1924  
Henri WESTPHAL 1924-1934  
Raymond DELORD 1934-1938  
Henri MINSSEN 1938-1945  
Alphonse MAILLOT 1945-1955 Pasteur à Lamastre  
Jean ABEL 1955-1965  
Hubert WYRILL 1966-1969  
Marc BLANZAT 1970-1974  
Daniel BACH 1976-1978  
Paul NEYRAND 1981-1983  
Étienne MEURET 1985-1986  
Pierre LAURENT 1990-1994  
Pascal GEOFFROY 1997-2007  
- -  
Daniel MARTEL 2009-2013  
Pascal GIRARD actuellement Pasteur de Lamastre - Désaignes  

Source ; L'association Huguenots de France et Bibliographie

Les instituteurs

  • M. ROCHE, instituteur à Lamastre - Le Journal de Tournon du 11 novembre 1899

Les titulaires de la Légion d'honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Louis Emile Léopold ARMAND 19 septembre 1839 - Cote: LH/50/43  
Marius Louis BALANDRAS 1er mai 1895 - Cote: 19800035/1166/33135  
Jean Raymond BERTHIER 22 août 1868 - Cote: 19800035/4/409  
Albert Emile Frédéric BERTOUZE 30 décembre 1896 - Cote: LH/215/74  
Jean Pierre Ferdinand BLASSENAS 18 avril 1887 - Cote: 19800035/375/50345  
Jean Antoine CHABRIERE 10 novembre 1778 - Cote: LH/467/1  
Edouard Paul Jacques CHAZALLET 24 février 1895 - Cote: 19800035/860/1183  
Marcel Louis CHENET 6 juillet 1889 - Cote: 19800035/384/51517  
André Marie Louis GAILLARD 27 août 1833 - Cote: LH/1053/71  
André Eugène GALTIER 22 mai 1859 - Cote: 19800035/289/38851  
Emile Victor GROUSSON 9 avril 1834 1er juillet 1879 Capitaine au 6ede ligne - Cote: LH/1211/27  
Félix Alfred GUION 6 novembre 1875 - Cote: 19800035/1303/50458  
Ernest Louis HUSSON 21 février 1878 - Cote: 19800035/847/97022  
Jean Gaston HUSSON 8 avril 1876 - Cote: LH/1330/12  
Remy Henri REBOULLET 25 avril 1892 - Cote: 19800035/891/4379  
Jean Baptiste Marie ROGIER 16 juillet 1876 - Cote: 19800035/1393/60925  
Michel Jean Charles Antoine SEIGNOBOS 10 septembre 1854 1942 Professeur honoraire de la Faculté des lettres de l'Université de Paris
Officier (13/08/1924) - Commandeur (29/12/1932) - Grand-Officier (05/08/1939)
Cote: LH/2498/10  
Daniel AugustinVALLA 24 novembre 1896 - Cote: LH/2659/30  

Sources: Archives nationales. Base LEONORE

Justes parmi les Nations

Le mémorial Yad Vashem à Jérusalem porte désormais, gravé dans la pierre, le nom de Noémie-Marie et Emile MANDON.
Le jeudi 22 août 2013 a été remis à Lamastre, aux 3 enfants (Jeannine, Marinette et Pierre) de Noémie-Marie (décédée en 1993) et Emile Mandon (décédé en 1999), la médaille de "Justes parmi les Nations", pour avoir accueilli et secouru de 1942 à 1945, une famille juive menacée de déportation.
Francis Klein, enfant réfugié chez la famille Mandon, a fait part de son immense reconnaissance envers Noémie-Marie et Emile Mandon et leurs enfants, pour leur soutien matériel et psychologique désintéressé envers sa famille. Un dévouement qui leur a permis d’échapper à 2 Raffles (une en centre ville, l’autre à l’école) et donc à la déportation.

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Inauguration du Monuments aux Morts de Lamastre le 10 juin 1923.

Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945

Pictos recherche.png Consulter la liste

Les bombardements

Le 6 juin 1944 , les maquis ont définitivement libéré Lamastre de l'occupation nazie , ce qui ne leur plaît pas .

Le 6 juillet , par deux fois , avec 4 stukas selon les une , 8 selon les autres , leur aviation vient bombarder et mitrailler.

A la sortie de la messe , un avion poursuit Mme Santos et sa fille religieuse et tue Mme Santos.

Ils reviendront bombarder les 10 , 12 , 22 juillet et 20 août .

Le sol de la place Seignobos est rouge de tuiles cassées.

Le 12 juillet, plusieurs maisons furent rasées, en particulier rue du Savel, des décombres desquelles on retira les cadavres de Mme Vve Catalon (82 ans), Marie Balaye (64 ans), Mme Clot (43 ans), Anaïs Peyrard (40 ans), Roger Astier (18 ans), Louis Peyrard (15 ans) qui était venu se réfugier de Lyon chez son oncle.

Plusieurs maisons démolies aussi rue Olivier de Serres où périt Mme Vve Crouzet (73 ans) .

Sources ; LAMASTRE PAS à PAS par Paul BOUIT ancien maire


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 9h00 à 12h00 9h00 à 12h00 9h00 à 12h00 9h00 à 12h00 9h00 à 12h00 - -
Après-midi 13h30 à 17h00 13h30 à 17h00 - 13h30 à 17h00 - - -
07129 - Lamastre Mairie.JPG

Mairie
Adresse : Place de la République - 07270 LAMASTRE

Tél : 04 75 06 41 92 - Fax : 04 75 06 45 80

Courriel : [mailto: Contact]

Site internet : Site officiel

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : [1] (Septembre 2015)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Lamastre et ses environs

  • Lamastre d'hier et aujourd'hui Hervé ROUVEURE Éditions Dolmazon – ISBN 978-2-9115-8450-3
  • Lamastre et ses environs d'hier et d'aujourd'hui Editions Dolmaon – Camille Mourgues – 1995

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

  • Site officiel
  • Ce site présente une collection de Cartes postales 1900 et quelques éléments historiques associés sur Lamastre

Référence.png Notes et références


^ Sommaire


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.