06147 - Tourrette-Levens

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Tourrette-Levens
Blason 06147 Tourette levens.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 06 - Blason - Alpes-Maritimes.png    Alpes-Maritimes
Arrondissement Blason de Nice    Nice (Préf.)
Métropole Nice Côte d'Azur
Canton Blason 06147 Tourette levens.png   06-24   Tourette-Levens

Blason Levens-06075.png   06-12   Levens (Ancien canton)

Code INSEE 06147
Code postal 06690
Population 4 951 habitants (2017)
Nom des habitants Les Tourrettans
Superficie 1 650 hectares
Densité 300,0 hab./km²
Altitude Mini: 160 m
Point culminant 845 m
Coordonnées
géographiques
43.786667° / 7.275833° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
Tourrette-Levens
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

  • Envahi par les lombards fin Ve siècle.
  • En 1671, la seigneurie de Tourrette est élevée au rang de comté par le duc Charles-Emmanuel II de Savoie. Mais peu après, en 1684, Honoré IV de Chabaud[1], meurt sans héritier direct. Le fief est transmis à la nièce d'Honoré IV de Chabaud, Marie-Anne Peyrani, qui s'allie par mariage à la famille Canubio, de Cuneo.
  • En 1814 Napoléon abdique, le roi de Sardaigne récupère Nice et la Savoie.
  • le vieux village fut abandonné en 1887 après le terrible tremblement de terre .
  • 1942, ouverture d'une route carrossable entre Levens et Nice.
  • Le vote plebiscite pour le rattachement de Nice à la France a donné le résultat suivant sur Tourrette : sur 408 votants, 369 bulletin "OUI". Le village de Mollières , la haute vallée de la Roya et la ligne des crêtes restent aux états Sardes.
  • Tourrette est relié à Nice en 1908 par un tramway, celui victime de la concurrence automobile et d'un accident mortel en 1917 sera supprimé entre 1931 et 1934 .
  • Tourrette sera sous administration Italienne à partir de 1942, puis Allemande à partir de septembre 1943. La résistance intensifie ses actions et neuf d'entre eux seront emprisonnés dans les camps Allemands. Le 27 août 1944, la commune sera libérée par l'armée Américaine. En 1947, les frontières du département sont redéfinies. Des communes de la Vallée de la Roya et du Mercantour deviendront françaises.

Tourrette-Levens ne devint son nom définitif qu’en 1891 après l’annexion. Lors du Comté de Nice il n’existait qu’un seul Tourette, mais après la création du Département des Alpes-Maritimes il y eut trois Tourrette (Tourette-du-Château et Tourrettes-sur-Loup), pour distinguer la commune des autres, elle fut appelée Tourrette de Nice puis, Tourrette-Levens.

Héraldique



D'azur à la comète de seize rais, caudée en pal de deux pièces d'or et cantonnée de quatre tours d'argent, maçonnées de sable.

Histoire administrative

  • Département - 1801-2020 : Alpes-Maritimes [1814-1860 : Alpes-Maritimes (États Sardes)]
  • Arrondissement - 1801-2020 : Nice [1816-1860 : prov. Nice]
  • Canton - 1801-1818 : Aspremont --> 1818-1860 : mandement Levens --> 1860-2015 : Levens --> 2015-2020 : Tourrette-Levens
  • Commune - 1801-.1891 : Tourrette --> 1891-2020 : Tourrette-Levens


Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Église Notre-Dame-de-l'Assomption


Au XIIe siècle, l'église est reconstruite au pied du vieux village avec une nef et une abside voûtée en cul-de-four en retrait par rapport aux murs de la nef. L'église est d'abord placée sous le vocable de Saint Sauveur ou de la transfiguration de Notre Seigneur. Par la suite, on lui a associé la dédicace à la Vierge. L'église a eu alors deux titulatures, Saint-Sauveur et la Sainte-Vierge comme le montre les actes à partir de 1656. En 1661, l'induit pontifical donne à l'église le nom de Sainte-Marie-de-l'Assomption qu'elle a conservé.
En 1631 après une épidémie de peste qui décime la région, la paroisse de Tourrette se met sous la protection de sainte Rosalie de Palerme. On retrouve la mention de l'autel de Sainte-Rosalie dans des actes à partir de 1658.

Vitrail signé Alain PEINADO - Nice 1987
Photo J-P GALICHON

Au XVIIIe siècle, l'église est agrandie. En 1722, on ajoute la nef nord en ouvrant de grandes arcades entre de gros piliers. En 1792, le curé Doneudi fait édifier suivant le même principe la nef sud et fait surélever la nef centrale. Les dates de 1722 et 1792 peuvent se lire sur le portail central et la porte latérale. Le chœur est aménagé. La décoration est inspirée du baroque.
En 1866, la nef est prolongée du côté du maître autel qui est reculé. L'abside est réaménagée. Le nouvel autel est consacré par l'évêque de Nice, Pierre SOLA, le 20 juin 1869. La construction de l'aménagement de l'église est terminée le 29 juin 1872.

En 1866, la cloche de 322 kg « Anne Marie Rose » est fondue par Jacob HOLTZER, et installée dans le clocher de « l'église Sainte-Anne Faubourg de Bône » en Algérie française. En 1962, l'église étant transformée en mosquée, Tourrette-Levens se porte volontaire pour rapatrier la cloche et l'installer dans son église en 1974.
Église de plan basilicale.
Les fresques des voûtes de la nef datent de la fin du XIXe siècle.
Le maître autel est en bois sculpté. Il a été réalisé par le Marseillais François MOIRAT en 1719, puis doré par le Génois Joseph PIAGGIO.
Le chemin de croix date de 1756.
Église rénovée en 1999, 2004 puis 2013.
En 2018 le Cercle Bréa, association qui a pour objet la promotion de la peinture primitive et de l’œuvre des Bréa, qui est le propriétaire depuis 2016 du tableau Saint-Roch et Saint-Sébastien à proposé de le mettre en dépôt permanent dans l'église. C'est grâce au mécénat du Tourrettan Louis TORDO que l’association a pu l’acquérir. Le tableau de François Bréa, a été réalisé autour de 1555. Il devait sans doute constituer la partie droite d’un retable de grande dimension. Il a été restauré par la spécialiste tourrettane Mihaela ARTICICI.
Depuis le 8 décembre 2019, l'église a reçu le tableau l'« l’Annonciation » de Ludovic Bréa réalisé vers 1515[2] .

Source[3].
Église inscrite aux M.H en 1937 [4].

La chapelle des pénitents Blancs


Chapelle construite au XIIe siècle dans la partie ancienne du village sous le château . Seul vestige de la chapelle , le clocher triangulaire (l'un des deux du comté de Nice) après l'effondrement de la voûte en 1946.



Chapelle Notre-Dame-de-Lorette dite aussi chapelle du Caïre


Chapelle reconstruite après 1865 par la famille Laurens.
La chapelle est devenue propriété communale en 1988.
Elle a été restaurée et décorée par Serge Megtert en 2000.
Elle est mentionnée comme chapelle Saint Sébastien par l'IGN.

Chapelle Saint-Antoine l’Hermite

Chapelle située sur la route de Levens.
la chapelle fut édifié par la famille Portaneri en 1628. En 1903, la chapelle passe dans le domaine communal, mais les Portaneri continuent à contribuer à son entretien.
Le bâtiment tombait en ruine et une première restauration a été faite en 1983.
la chapelle a été restauré à l'intérieures en 2015 et à l’extérieur en 2016.
L'inauguration de la restauration a eu lieu le 17 janvier 2017 à l’occasion de la traditionnelle messe de Saint Antoine.

Le château

Tour du château
Photo J-P GALICHON


Le château a été construit au XIIe siècle, par Raymond Chabaud dont la famille a détenu le fief jusqu'en l’an 1684.
Le château possédait à l’époque ses six tours, trois rondes et trois carrées. Il ne subsiste de cette époque qu'une seule tour.
En 1825, Le comte François CANUBIO décède, Joseph et sa demi-sœur vendent le château en ruine au notaire Jean-Antoine CARLE. C'est son fils Louis qui à partir de 1852 reconstruira le château, lui donnant son aspect actuel.
Le château a été acquis par la commune en 1992, il est devenu un musée municipal d’entomologie comportant environ 70.000 exemplaires.

Le monument fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 15 septembre 1937[5].


Repère géographique.png Repères géographiques

  • Le village ancien, en partie ruiné, est construit sur un éperon rocheux, dominé par le château.
  • La commune est traversée du nord vers le sud par deux rivières, le Rio Sec et la Gabre qui se rejoignent au quartier des Moulins pour former la Banquière, affluent du fleuve côtier nommé Paillon[6].
  • Tourrette-Levens est située à une dizaine de kilomètres au nord de Nice.
  • La commune communique avec la vallée du Paillon par le col de Châteauneuf.

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 996 1 056 1 029 1 063 - 1 286 - 1 385 - 1 495
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 472 1 420 1 223 1 193 1 220 1 206 1 159 1 093 1 018 1 158
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 1 042 922 956 925 955 891 1 052 2 035 2 650 2 644
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 3 004 3 412 4 116 4 639 4 731 4 919 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2016 & 2017.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

  • Général Joseph TORDO, né à Tourrette-Levens le 6 novembre 1774, et mort en exil à Alger le 10 octobre 1846. Comme de nombreux Tourretants Joseph s'engage dans l'armée Sarde et à ce titre il participe à la bataille de Gillette. Face à la progression des troupes Française en Italie, il choisit de regagner les troupes Françaises. Grace à son ardeur, il reçoit en 1799 le titre honorifique de Général de l'armée infernal.

Revenu en France, le 4 février 1836, il part avec sa femme pour l'Afrique participer à la construction du port d'Alger comme interprète juré d'italien et inspecteur des travaux hydrauliques[7] .
Au centenaire de sa mort, Tourrette ramena ses cendres.

Les syndics (1814 - 1860)

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Emmanuel LAURENTI 1808 - 1814 -  
Gio Banista BOVIS 1814 - 1815 -  
Gio Antonio CANESTRIER 1815 - 1816 -  
Cesare MALAUSSENA 1816 - 1819 -  
Leopoldo Ferdinando TORDO 1820 - 1821 -  
Giulio Cesare LAURENTI 1821 - 1825 -  
Gio-Antonio CANESTRIER 1826 - 1831 -  
Leopoido Ferdinando TORDO 1831 - 1846 -  
Francesco CLERICO 1846 - 1848 -  
Andrea GASIGLIA 1849 - 1851 -  
Battista CANESTRIER 1851 - 1852 -  
Paul LAURENTI 1852 - 1860 -  

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Pierre-Antoine GASIGLIA 1792 - 1793 Nommé par le préfet  
Jean-Paul LAURENS 1793 - 1801 -  
Etienne CLERICO 1801 - 1804 -  
Jean Bantiste CARLES 1804 - 1808 -  
- - Période Sarde  
Paul LAURENTI 1860 - 1862 "Sindaco" sous la période Sarde  
Edouard MASSIERA 1862 - 1870 -  
Louis GUiGONIS 1871 - 1873 -  
Edouard MASSIERA 1873 - 1880 -  
Victor CLERICO 1880 - 1883 -  
Louis GIRARD 1883 - 1901 -  
François NOGUIER 1901 - 1904 -  
Paul SIMON 1904 - 1911 -  
Arthur MAURAN 1911 - 1925 -  
Joseph BAlLET 1925 - 1935 -  
Pierre ALZIARI 1935 - 1944 -  
Barthélemy BAlLET 1944 - 1945 -  
Emile ROUX 1945 - 1959 -  
Octave TORDO 1959 - 1971 -  
Georges BONJEAN 1971 - 1975 -  
Paul FRITZ 1975 - 1977 -  
Bertrand FENET 1977 - 1983 -  
Alain FRÈRE 1983 - 2020 Réélu en 1989, 1995, 2001 & 2008 [ Photo]  
Bertrand GASIGLIA 2020 - (2026) -  
- - -  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
Jacques PELLICOSSO - Curé au moins de juin à décembre 1649  
Charles AUDAT 30 novembre 1656-8 novembre 1669 Décès  
- -  
- -  
- -  
Chanoine Maurice DONEUDI 1788-1803 (1760-1830) - Puis curé de la cathédrale de Nice de 1806 à sa mort  
- -  
- -  
Marc CLARY 1929-1961 Président fondateur de l'association des Anciens Combatants  
- -  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Monument - Photo J-P GALICHON



Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des inscrits sur le Monument aux Morts ...


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin de 08h30 à 12h00 de 08h30 à 12h00 de 08h30 à 12h00 de 08h30 à 12h00 de 08h30 à 12h00 - -
Après-midi de 12h00 à 15h30 de 12h00 à 15h30 de 12h00 à 15h30 de 12h00 à 15h30 de 12h00 à 15h30 - -
Commune.png

Mairie
Adresse : - 06690 TOURRETTE-LEVENS

Tél : 04 93 91 00 16 - Fax : 04 93 79 43 11

Courriel : Contact

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.annuaire-mairie.fr ()

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Page sur des sites de pays ou de syndicat touristique :

Page sur sites généraux :

Référence.png Notes et références

  1. A.-M. de Chabot, Le dernier comte Chabaud de Tourrettes Honoré IV (1630-1684), page 118-123, Nice-Historique, année 1983, N°53 Texte
  2. Atelier Articuci
  3. Passeurs de mémoire
  4. Fiche Mérimée - Notre-Dame-de-l'Assomption
  5. Fiche Mérimée - Château
  6. Sandre eau
  7. Le Relais de la chaise bleue