06132 - Saorge

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Saorge
Blason Saorge-06132.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 06 - Blason - Alpes-Maritimes.png    Alpes-Maritimes
Arrondissement Blason de Nice    Nice (Préf.)
Métropole
Canton Blason Contes-06048.png   06-10   Contes

Blason Breil-sur-Roya-06023.png   06-04   Breil-sur-Roya (Ancien canton)

Code INSEE 06132
Code postal 06540
Population 459 habitants (2017)
Nom des habitants Les Saorgiens
Superficie 8 678 hectares
Densité 5,28 hab./km²
Altitude Mini: 319 m
Point culminant 2 680 m
Coordonnées
géographiques
43.988333° / 7.553056° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
06132 - Saorge carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Ancien nom : Saorgio (bulletins des lois : 1801)

Bref historique

Jusqu'en 1258, Saorge dépend des Comtes de VINTIMILLE, puis, du Comté de PROVENCE jusqu'en 1388, et enfin du Comté de Savoie. La commune est sous la domination française de 1691 à 1696. Retour ensuite à la Maison de Savoie jusqu'en 1794. Saorge redevient alors française jusqu'en 1814, puis à nouveau savoyarde...

En 1860, la commune est rattachée à la France, avec Nice et la Savoie.

Héraldique

D'azur à saint Georges à cheval contourné d'argent, la cape de gueules et le casque sommé de trois plumes du même, sur une terrasse de sinople, terrassant un dragon couché de gueules (Variante d'argent) brochant sur le tout.

Territoire communal

En 1871, la commune de Fontan est créée, amputant le territoire d'une partie importante sur la rive droite de la Roya.

Histoire administrative

  • Département - 1801-2020 : Alpes-Maritimes [1814, Alpes-Maritimes (États Sardes) ... 1860, Alpes-Maritimes ]
  • Arrondissement - 1801-1805 : Monaco --> 1805-2020 : Nice [1816, prov. Nice]
  • Canton - 1801-1818 : Saorgio --> 1818-1860 : mandement Tende --> 1860-2015 : Breil [1936, Breil-sur-Roya] --> 2015-2020 : Contes
  • Commune - 1801-2020 : Saorgio ; Saorge

Résumé chronologique :

  • 1801-.... : Cton de , Arrt. de , Dép. de

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Ancien couvent des Franciscains


Les Frères franciscains bâtirent le monastère entre 1639 et 1670 environ.

Les soldats chassèrent les Frères en 1794 pour occuper les lieux , le couvent fut rendu au culte 1824 et jusqu'en 1903, date de promulgation de la loi sur les congrégations.

Il fut occupé à nouveau entre 1969 à 1988.

Édifice classé aux M.H le 14/04/1917 [1].


La chapelle des Pénitents Rouges ou chapelle Saint Sébastien


Chapelle construite au XVIIe siècle avant 1610 et désaffectée en 1950.

Dédiée à la Sainte Trinité et à Saint Sébastien, l'édifice est de plan rectangulaire (6 m x 11 m), avec un plafond voûté le clocher à bulbe date de 1733. Elle sert à présent de bâtiment communal.

Édifice inscrit aux M.H par arrêté du 19 juillet 1974 [2].


Chapelle Saint-Claude dite chapelle des Pénitents noirs


La chapelle a été construite dans la seconde moitié du XVIIe siècle. Au-dessus du portail d'entrée est inscrite la date de 1873.

La bibliothèque municipale de Saorge y est installée. Elle conserve encore une partie du mobilier liturgique de la chapelle de la Miséricorde, ou des pénitents noirs: Maître-autel en stuc avec un Vierge de Miséricorde statue de Saint Claude sur le mur derrière l'autel .

Chapelle de plan rectangulaire de 6 m x 19 m.

L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques le 19 juillet 1974[3] .

Chapelle Saint-Jacques-le-Majeur, des Pénitents blancs

La chapelle des Pénitents blancs a été bâtie au dessus de la travée nord de l'église paroissiale, à la demande de la famille Carabalona au début du XVIIe siècle. La chapelle possède un portail encadré par deux pilastres surmontés d'un tympan sous lequel est situé un oculus. Le clocher aux tuiles vernissées est du type baroque. Il est flanqué sur le côté sud de cette façade. Édifice de plan rectangulaire (7,5 m x 20,5 m). Comme toutes les chapelles de pénitents l'abside est terminée par un autel.
L'église Saint-Sauveur et la chapelle des pénitents blancs accolée ont été classées au titre des Monuments historiques le 25 novembre 1981 [4].

Chapelle de la Madone-Del-Poggio


La Chapelle Sainte-Marie del Poggio est une propriété privée. Sa construction date du XIe siècle.Elle a été remise à l'abbaye de Lérins, en 1092, par les habitants du bourg de Saorge (Donation confirmée par l'évêque de Vintimille, le 4 octobre 1092) .
Après la donation, les deux collatéraux avec leurs absidioles ont été ajoutés par l'abbaye de Lérins. C'est aussi au même moment qu'a été réalisée la partie basse du clocher car elle est liée à l'absidiole nord mais il était moins élevé que le clocher actuel et devait se limiter aux trois premiers niveaux. Les trois niveaux supérieurs sont différents dans leur style.
En 1468, le clocher est mentionné comme ruiné. Sur le côté nord du clocher a été posé une plaque avec une inscription portant la date de 1511. C'est probablement à cette date que sa restauration et le rehaussement du clocher ont été achevés.
Les moines résidèrent dans le prieuré jusqu'en 1652. Le 10 mai 1656, les biens du prieuré sont donnés à Jean Thomas Pachiaudi avec obligation d'assurer le service divin. Le 10 septembre 1668, l'abbé de Lérins les donne en emphytéose à Jean-François Daveo (Elle est toujours la propriété de cette famille et elle renferme le caveau familial).
Diverses restaurations et transformations ont été faites au fil des siècles.
Elle est construite dans le style du premier art roman (Abside), clocher de facture lombarde ( arcatures) édifié par la communauté saorgienne en 1511. L’intérieur est riche de fresques de Baleison et retable du XVe. Nef voûtée en berceau plein cintre. Poutre de gloire en bois polychrome du XVe.

Des restaurations du service des Monuments historiques ont été faites en 1909, pour le clocher, et 1938, pour les couvertures.

La chapelle de la Madone del Poggio a été classée au titre des Monuments historiques le 15 novembre 1913 [5].

Chapelle Notre-Dame-des-Grâces au hameau de Maurion


Chapelle située au hameau de Maurion dans la vallée du Caïros.
Elle a été édifiée en 1631 à la suite d'une épidémie de peste. Elle reste romane malgré l'influence baroque.

Chapelle Sainte-Claire


À l'extrémité du vallon de Caïros, au pied du massif de l'Authion. La chapelle sert de limite au Parc National du Mercantour.


Chapelle Saint-Roch


Chapelle située derrière le moulin à huile édifiée au XVe, elle a été démolie en 1693 par ordre de Vauban, pour construire une redoute ( système de fortifications). Reconstruite sur son ordre au XVIIe siècle.
Elle est désaffectée depuis les années 1960 et à l'abandon. Elle est utilisée comme dépôt de matériel.


Église Saint-Sauveur

L'église Saint Sauveur date probablement du début du XVIe siècle après l'incendie du village de 1465; elle servait de lieu de réunion au parlement des chefs de famille. Des réparations ont été faites aux XVIIe et XVIIIe siècles (réfection de la voûte en 1717-1718, agrandissement de la sacristie en 1762); la porte est surmontée d'une ogive à pilastres cannelés. Dallage de 1639 et clocher en tuiles vernissées de 1812.
Le maître-autel, construit par un artisan de San Remo a été consacré en 1732.
Le carillon est composé de quatre cloches fondues au XIXe à Nice, équipe le clocher.
L'église possède un orgue de réalisation italienne entièrement restauré. Il sert régulièrement lors de concerts et manifestations religieuses. Construction de l'orgue Lingiardi (Pavia) en 1847. Relevage de par la maison Hartmann de Dôle et inauguration par René SAORGIN en 1979[6].

L'église Saint-Sauveur et la chapelle des pénitents blancs accolée ont été classées au titre des Monuments historiques le 25 novembre 1981 [7].

Les monuments religieux


Autres chapelles:

  • Chapelle Sainte-Anne (Castou) à l'est.
  • Chapelle du Mont-Carmel (Paspus) au sud-ouest.
  • Chapelle Sainte-Croix au nord-est.

Chapelle disparues:

  • Chapelle Saint-Georges.
  • Chapelle du Saint-Suaire.
  • Chapelle de Coumagna.


Mairie

  • L’actuelle mairie est installée dans une ancienne caserne militaire construite à l’époque où l’Italie rejoint la Triple Alliance hostile à la France.

Repère géographique.png Repères géographiques

Saorge est un village perché dominant la vallée du fleuve côtier la Roya [8] .


Saorge appartient au Parc national du Mercantour


Démographie.png Démographie

Saorge cède en 1871 une partie de son territoire qui donne naissance à Fontan.


Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 3 100 1 720 1 954 2 197 - 2 689 - 3 037 - 2 685
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 3 356 3 180 1 692 1 514 1 528 1 521 1 319 1 214 1 094 1 089
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 954 988 658 631 558 460 588 520 508 330
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 322 362 396 431 446 461 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2016 & 2017.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos


Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
François OSENDA 1794 - 1794 -  
- - -  
- - -  
Jean Baptiste GUIGLIA 1801 - 1803 -  
Claude BOTTON 1803 - 1805 -  
Jean Baptiste NOARO 1805 - 1807 Démission  
Octave De CORVESY-LASCARIS 1807 - Juin 1814 -  
- - Administration Sarde  
François MALACRIA 1860 - 1861 -  
Honoré BOTTON 1861 - 1865 -  
Pierre DAVEO 1865 - 1870 -  
Victor DAVEO 1870 - 1876 -  
Jean-Baptiste TOESCA 1876 - 1880 -  
Benoît TAULAIGO 1880 - 1886 -  
Auguste BOTTON 1886 - 1889 -  
Victor DAVEO 1889 - 1892 -  
Alexandre STEVE 1892 - 1894 -  
Louis DAVEO 1894 - 1912 -  
Joseph DAVEO 1912 - 1925 -  
Claude BOTTON 1925 - 1938 -  
Honoré STÉVA 26/06/1938 - 26/10/1947 -  
Louis de GIORGI 1948 - 1983 -  
Jean-Claude PACHIAUDI 1983 - 1995 -  
Paul SILICI 1995 - 2014 Réélu en 2001 ; 2008  
Brigitte BRESC 2014 - (2026) -  
- - -  

Cfr: Mairesgenweb

Les syndics (1814 - 1860)

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Bernardin GUIGLIA 1814 - 1815 -  
Benoît DAVEO 1815 - 1816 -  
Jean François GABER 1816 - 1818 -  
François DAON 1820 - 1823 -  
Octave De CORVESY-LASCARIS 1823 - 1826 -  
Claude PACHIAUDI 1826 - 1829 -  
Octave De CORVESY-LASCARIS 1829 - 1845 -  
GUIGLIA 1845 - 1850 -  
- - -  
Jules-César GABER 1853 - 1854 -  
De GIOANNI 1855 - 1859 -  
François MALACRIA 1860 - 1860 -  

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
Roger FONTAINE 1952-1965 (1909-1980) - Puis curé de Saint-Cézaire-sur-Siagne  
- -  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Monument
Photo J-P GALICHON



Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des inscrits sur le Monument aux Morts ...


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin de 10h00 à 12h00 de 10h00 à 12h00 de 10h00 à 12h00 de 10h00 à 12h00 de 10h00 à 12h00 - -
Après-midi de 14h00 à 17h00 de 14h00 à 17h00 de 14h00 à 17h00 de 14h00 à 17h00 de 14h00 à 17h00 - -
06132 - Saorge Mairie.jpg

Mairie
Adresse : Avenue Docteur Joseph Davéo - 06540 SAORGE

Tél : 04 93 04 51 23 - Fax : 04 93 04 55 25

Courriel : Contact

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire : La mairie est ouvert du lundi au vendredi, de 10h à 12h et de 14h à 17h.

Source : Site (05/2011)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Saorge - Village médiéval de la vallée de la Roya

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Page sur des sites de pays ou de syndicat touristique :

Page sur sites généraux :

Référence.png Notes et références