05145 - Saint-Jean-Saint-Nicolas

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour aux communes des Hautes-Alpes

Saint-Jean-Saint-Nicolas
Blason Saint-Jean-Saint-Nicolas-05145.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 05 - Blason - Hautes-Alpes.png    Hautes-Alpes
Métropole
Canton Blason Saint-Bonnet-en-Champsaur-05132.png   05-12   Saint-Bonnet-en-Champsaur

Blason Orcières-05096.png   05-14   Orcières (Ancien canton)

Code INSEE 05145
Code postal 05260
Population 1019 habitants (2016)
Nom des habitants Fossipontais, Fossipontaises
Superficie 3717 hectares
Densité 27,41 hab./km²
Altitude Mini: 1077 m
Point culminant 2 614 m
Coordonnées
géographiques
44.6683° / 6.2294° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
05145 - Saint-Jean-Saint-Nicolas carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Était composée autrefois de deux paroisses, celle de Saint-Jean de Montorcier (depuis le XIe siècle sous le vocable de Saint-Jean Baptiste) et de Saint-Nicolas de Montorcier.

  • Arrondissement - 1801 : Embrun -> 1926 : Gap
  • Canton - 1801 : Orcières - 2015 : Saint-Bonnet-en-Champsaur
  • Municipalité - 1793 : Montorcier

De 1792 à 1796, la commune de Saint-Jean-Saint-Nicolas est rebaptisée Montorcier.

Héraldique

  • Tranché : au premier de gueules à une fleur de lys d'or, au second d'azur à une rose d'argent ; à la cotice d'or brochant sur la partition; sur le tout d'or à une tour couverte de sable ouverte et ajourée du champ.

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Église Saint-Jean-Baptiste


Située au hameau de Saint-Jean.
l'église actuelle a été bâtie au 19e siècle [1].

Église Saint-Nicolas


Située au hameau de Saint-Nicolas.

L'ancienne église de saint-Nicolas a disparue en 1988; détruite car lézardée et devenue très fragile.

Chapelle Notre-Dame dite Chapelle du Moulin


Suivant l'indication portée sur le linteau la chapelle daterait de 1814. Elle a été restaurée en 1998.
Les dimensions de la chapelles sont modestes : 4 mètres par 6 mètres de long. Le clocheton est érigé en fer à cercler les roues de charettes...
La chapelle a été édifiée par les "Patarons" , groupe de catholiques s'opposant au concordat de 1801 et ne reconnaissant pas l'autorité du pape. Ce mouvement a été suivit dans le Champsaur jusqu'en 1974, année de la mort du dernier adepte au hameau de "Laye". La chapelle est inscrite aux M.H depuis 1989[2]



Chapelle Saint Pancrace dite chapelle des Roranches

Avant achèvement des travaux de restaurations - Photo J-P GALICHON
Intérieur après achèvement des travaux de restaurations - Photo J-P GALICHON


Suivant l'indication portée sur le linteau de la porte la chapelle daterait de 1787.
Elle est située au hameau des Roranches à 1475 m d'altitude au pied de la montagne du Palastre.
Chapelle ayant une longueur de 7,5 mètres par 5,5 mètres de largeur.
Les baies sont aménagées avec des pierres calcaire "bleu" du Champsaur.
La chapelle a été restaurée par une première tranche de travaux grâce à la fondation patrimoine a partir de 2013 [3]
Une seconde phase a eu lieu à partir de 2015.
Durant la première phase des travaux ont été effectué des opérations de drainage, de renforcement des murs qui s’écroulaient, de reconstruction du toit et la charpente. Après cette opération, la cloche daté de 1754 a été replacée dans le clocher-mur.
La seconde phase à concernée l'intérieur de la chapelle: plancher, enduit, menuiserie, vitraux ainsi que le tableau. Les vitraux qui n'existaient pas à l'origine ont été réalisés par les ateliers du maître verrier Yvon BRICOUT de Barcillonnette sur des dessins des enfants des écoles.
L'inauguration des travaux a eu lieu le 9 septembre 2017.
L'ensemble du budget des restauration s'est élevée à 112 000€.
Le positionnement de cette chapelle est aujourd’hui un peu surprenant puisque un peu à l'écart du hameau, mais il se souvenir que les 14 familles qui peuplaient le hameau était réparties de façon homogène de la chapelle. ce qui n'est plus le cas au XXIe siècle.

Chapelle inscrite à l'inventaire général du patrimoine culturel depuis 1989[4].

Source partielle [5]

Autres chapelles

Chapelle des Ricous : La chapelle est dédiée à Saint-Grégoire et Saint-Pancrace. Elle est attestée au quatrième quart du XVIIe siècle. Elle a été restaurée en 1986. La chapelle est inscrite à l'Inventaire général du patrimoine culturel depuis 1989 [6]

Chapelle des Ranguis: Chapelle dédiée à la Sainte-Vierge. La chapelle fut reconstruite à la fin du XIXe siècle sur les fondations d'une chapelle plus ancienne attestée au XVIIe siècle ; en 1708, la chapelle de ce hameau était dédiée à saint Joseph. La chapelle est inscrite à l'Inventaire général du patrimoine culturel depuis 1989 [7]


Chapelle du Frêne: Chapelle dédiée à ? . La chapelle été profondément modifiée sinon complètement reconstruite, sans doute dans le quatrième quart du XIXe siècle, comme l'attestent la porte et l'oculus encadrés de briques. La chapelle est inscrite à l'Inventaire général du patrimoine culturel depuis 1989 [8]

Croix monumentale devant le moulin


Croix datée de 1721.
Croix inscrite à l'inventaire général du patrimoine culturel depuis 1989[9].


Pigeonnier ou vieille tour


Tour du château transformée en colombier située au hameau de saint Jean [10] .


Repère géographique.png Repères géographiques

La commune de Saint-Jean-Saint-Nicolas est constituée de nombreux hameaux, dont les hameaux principaux sont Pont-du-Fossé, le Hameau de Saint-Jean, le Hameau de Saint-Nicolas est située en aval du confluent du Drac Blanc venant de la vallée de Champoléon et du Drac Noir venant d'Orcières. Les deux rivières se réunissent pour former le Drac .

Démographie.png Démographie

L'ancienne commune de Chabottonnes fut réunie en 1963, à Saint-Jean-Saint-Nicolas.
Au début du XIXe siècle, les terres ne permettent plus de nourrir toute la population est une période d'exode massif débute. Cet exode se fait vers le sud de la France et vers la californie.

.

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 843 771 663 775 761 781 783 873 879 819
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 863 876 879 947 923 916 860 814 769 739
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 703 673 642 638 628 700 664 672 695 746
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 823 865 781 909 1 005 1 019 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015 & 2016

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Cartes postales

Photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Esprit ESPITALIER 1793-1795 Agent municipal  
Charles FAURE 1795-1796 Agent municipal  
Joseph BRESSON 1796-1797 Agent municipal  
Michel GALAND 1797-1800 Agent municipal  
Pierre BRESSON 1800-1815  
Pierre ABRACHY 1816-1831  
Casimir BAILLE 1831-1837  
Jean François FAURE 1837-1848  
Fidèle FAURE 1848-1848  
Claude JAUSSAUD 1848-1850  
Jacques BERNARD 1851-1854  
François MARSEILLE 1854-1861  
Augustin NICOLAS 1862-1863  
- 1863-1866 Absence de Maire  
Joseph FAURE 1866-1871  
Jules Auguste NICOLAS 1871-1876  
Jean FAURE 1876-1876  
Joseph FAURE 1877-1878  
Jean DUSSERRE BRESSON 1878-1881  
Jean RANGUIS 1888-1892  
Jean DUSSERRE BRESSON 1892-1895  
Antoine JAUSSAUD 1895-1898  
Irénée NICOLAS 1898-1900  
Pierre REYNAUD 1900-1900  
Jean DUSSERRE BRESSON 1900-1901  
Joseph BERTRAND 1901-1904  
Irénée NICOLAS 1904-1916  
- 1916-1919 Absence de maire  
Joseph DUSSERRE BRESSON 1919-1935  
Adrien ROMAN 1935-1940  
Jean REYNIER 1940-1944  
Lucien FAURE 1944-1947  
Jean REYNIER 1947-1953  
Marcel PAPET 1953-1965  
Jean-Paul REYNIER 1965-1995 Conseiller général  
Jean-Pierre EYRAUD 1995-2008  
Josiane ARNOUX 2008-2020  
Rodolphe PAPET 2020-(2026)  
- -  


Cf. :MairesGenWeb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
Louis POUTRAIN 1936 - 1972 (1897-1983) - Ancien déporté à Auschwitz et Flossenburg - Inhumé dans l'ancien cimetière communal  
Jean PEUROIS 1972 - (1927-2005)[12] - Inhumé dans le nouveau cimetière communal  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts



Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des inscrits sur le Monument aux Morts ...


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin de 9h00 à 12h00 de 9h00 à 12h00 de 9h00 à 12h00 de 9h00 à 12h00 de 9h00 à 12h00 - -
Après-midi de 14h00 à 17h00 de 14h00 à 17h00 - de 14h00 à 17h00 de 14h00 à 17h00 - -
05145 - Saint-Jean-Saint-Nicolas Mairie.jpg

Mairie
Adresse : Pont du Fossé - 05260 SAINT-JEAN-SAINT-NICOLAS

Tél : 04 92 55 92 80 - Fax : 04 92 55 95 29

Courriel : Contact

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire : Le Lundi et Mardi : de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00 ; Le Mercredi : de 9h00 à 12h00 ; le Jeudi et Vendredi : de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00

Source : Site (04/2009)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Abbé J. Ranguis, Histoire de mandement de Montorcier, 1905, réédition par Vollaire, à Gap, 1978.

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Référence.png Notes et références