03003 - Ainay-le-Château

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Ainay-le-Château
Blason Ainay-le-Château-03003.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 03 - Blason - Allier.png    Allier
Arrondissement Blason Montluçon-03185.png    Montluçon (S-Préf.)
Métropole
Canton Blason Bourbon-l'Archambault-03036.png   03-02   Bourbon-l'Archambault

Blason Cérilly-03048.png   03-02   Cérilly (Ancien canton)

Code INSEE 03003
Code postal 03360
Population 1 019 habitants (2015)
Nom des habitants Castelainaisiens, Castelainaisiennes
Superficie 2 407 hectares
Densité 42,33 hab./km²
Altitude Mini : 184 m
Point culminant 252 m
Coordonnées
géographiques
46.71138889° / 2.6925° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
03003 - Ainay-le-Château carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Située à proximité de la voie romaine Dunum – Aquae borbonis, castrum de Aynaco relevait du Berry et fit partie de l'Aquitaine Première jusqu'à la fin XIIe siècle. À cette époque, la châtellenie appartient aux sires de Bourbon. Un château fort fut édifié au Xe siècle et des remparts avec douves formaient une ville close avec vingt quatre tours et quatre portes (porte de l'Horloge, porte Moricet, Porte Aubré et porte du château). Viguerie dès le XIe siècle, un château fort y est édifié par un Archambaud et l'agglomération devint le centre d'une châtellenie exerçant sa juridiction partie en Bourbonnais et partie en Berry.

Guerre de 100 ans

Prise par les anglais, la cité fut pillée et rachetée par le duc de Bourbon puis ravagée lors de la lutte entre les Armagnacs et les Bourguignons. Charles VII s'y arrêta le 23 décembre 1420. Après la fuite du connétable de Bourbon, Ainay est rattaché à la couronne de France par François Ier.

En 1569, Ainay est une ville close de forme un peu longue située en vallée sur un grand étang qui s'étend vers le midi environ un bon quart de lieue, sous la chaussée et avaloir duquel sont plusieurs moulins à blé et tanneries et vers le septentrion est le château duquel dépend la châtellenie. Il est grand de forme carrée et bien fossoyé mais du tout en ruines, et dans la basse-cour y a un petit prieuré qui n'est pas de grand revenu – Nicolas de Nicolay – Générale description du Bourbonnais.

Les guerres de Religion

1589 : le sire de Neufoy, protestant, se jeta sur Ainay et s'en empara par surprise. Au mois d'août suivant, il vit apparaître sous les murs de la ville les troupes royales commandées par les sieurs d'Arquiam, de Beaupré et le Grand Prieur de France. Il céda la ville moyennant la somme de deux mille écus. Quatre mois après, il reparut avec de nouvelles forces et reprit la ville pour y mettre garnison.

La peste

En 1629, une peste terrible sévit emportant la moitié de la population. Cette épreuve fit bâtir sur les bords de la Sologne une chapelle dédiée à Saint Roch (1641). La tradition voulait que les troupeaux ayant mangé de l'herbe dans le pré de la dite chapelle étaient guéris.

La guerre de la Fronde : 1648 - 1653

Les troupes de Condé commandées par le marquis de Persan se présentèrent le 8 juillet 1650 devant les fortifications d'Ainay et sommèrent les habitants de se rendre. Monsieur de Baugé, capitaine-châtelain fit répondre qu'on ne pouvait entrer dans la ville que par ordre du Roi.

Le marquis de Persan revint avec des troupes plus nombreuses et un canon. La ville fut obligée de se rendre aux vainqueurs commandés par le seigneur de Sauvagny. Le capitaine-châtelain fut pendu et les habitants épargnés moyennant une rançon de dix mille livres.

Les condéens continuèrent à dévaster et à piller les villages voisins. En février et mars 1652, la cité hébergea les troupes royales du régiment de Joyeuse.

Le siège de Montrond dura jusqu'en septembre 1652 et fut suivi de la démolition de la forteresse, durant ce temps, il n'y eut ni labour ni récolte, les terres étant sans cesse ravagées. Les habitants d'Ainay quittèrent la cité, plus de deux tiers y étaient mort de faim, de pauvreté ou de langueur. Une requête fut adressé au roi pour décharger Ainay des arrérages des tailles, taillon, creues, subsistance … aides, gabelles … pendant 10 ans – requête accordée le 21 mars 1653.

À la Révolution, la cité prit le nom d'Ainay sur Sologne durant quelques temps.

Ainay-le-Château est le siège de l'une des 17 châtellenies bourbonnaises jusqu'à la Révolution.

À ce titre, le personnel "administratif" comprenait :

Capitaine châtelain - procureurs - lieutenant général civil et criminel

Le capitaine-châtelain est chargé de défendre le château alors que le lieutenant général est chargé de rendre la justice. Après la réunion du Bourbonnais à la couronne, la châtellenie est administrée par un lieutenant-général, un procureur du roi, un greffier en chef, un commis-greffier, un substitut du procureur du roi, huissiers, sergent-royal, commissaire-enquêteur et examinateur.

En 1785, l'office de lieutenant-général était estimé à 4 000 livres, lieutenant de police à 2 000 livres, lieutenant particulier à 2 000 livres, procureur du roi : 3 600 livres, greffier : 2 000 livres, premier huissier : 600 livres, huissier-audiencier : 450 livres, huissier-sergent royal : 400 livres.

1488 – 30 décembre : Antoine Morice est lieutenant général au lieu de Gilbert Allouert.

1500 : Maître Antoine Morne est lieutenant général au lieu de Gilbert Moët suspendu par lettres datées de Moulins le 10 juin 1498 - Guillaume Bachelier est procureur.

1510 : Charles Rouër, licencié es loi.

1534 : Jehan Bodinat est lieutenant général de M le Chastellain d'Ainay, François Alloat procureur du roi.

1570 : Roger Theurault est procureur du roi, décédé en 1598.

1600 : Jean Marlin est lieutenant général, Estienne Billon procureur du roi.

1610 : Pierre Baugy est lieutenant général, époux de Madeleine Theurault.

1617 : Jehan Charrier est commissaire examinateur et enquêteur.

1620 - 9 novembre : mariage de Jean Collier avocat, fils de Gustave collier, procureur en la sénéchaussée de Bourbonnais avec Jehanne Baugy, fille de Jean Baugy, bourgeois d'Ainay-le-Château et Jehanne d'Amours sa femme (AD03-B737).

1625 : Pierre Theurault est lieutenant général, époux de Marie Vignier.

1627 : François Baugy est procureur du roi.

1637 : noble Jean Beraud est lieutenant général.

1639 : Michel Manceau est commissaire examinateur et enquêteur.

1650 : le capitaine-châtelain est Monsieur de Baugré.

1650 : Jean Beraud, fils de Jehan Beraud est lieutenant général, il est aussi le frère d'Hugues Beraud, conseiller du roi en l'élection de St Amand et époux de Marie Henoy.

1652 : Jacques Brunet est substitut du procureur du roi.

1660 - 15 novembre : capitaine châtelain à Me Louis Armand de Bigny, comte d'Ainay (le vieil) au lieu de Me Philippe de Bigny son père (AD03-B846).

1662 : Rémy Imbert est lieutenant général, il vend sa charge en 1693 – Pierre Baugy est Procureur du roi , époux de Marguerite Rouër, fils de François Baugy et Pétronille Theurault.

1688 : Jean Brunet est substitut du procureur du roi.

1671 - 21 février /16 juin : procureur du roi en la châtellenie d'Ainay pour Me Pierre Charrier au lieu de Me Pierre Baugy (AD03-B846).

1677 : Me Jean Brunet, procureur à Ainay-le-Château, propriétaire saisi pour une dette de 315 livres (AD03-B862).

1680 - 17 juillet : procureur postulant pour Claude Libault au lieu de Louis Bissonnat (AD03-B847).

1693 - 12 novembre / 10 décembre : conseiller du roi, président lieutenant général civil et criminel et particulier, assesseur et premier conseiller de la châtellenie pour Jean Berthomier (AD03-B848).

1696 : Rogier Charrier, sieur de Ménitreux (Charenton) reçoit des Lettres de Provisions pour commissaire examinateur et enquêteur d'Ainay le 22 janvier en lieu et place de Michel Manceau.

1698 - 20/26 avril / 2 mai : conseiller du roi, lieutenant général criminel particulier assesseur, premier conseiller pour Pierre Bujon au lieu de Jean Berthomier avec dispense d'âge (AD03-B848).

1709 : Pierre Bujon des Brosses est commissaire examinateur et enquêteur.

1716 - 12 novembre / 9 décembre : conseiller du roi et son procureur en la ville et châtellenie pour Jean-Baptiste Theurault avocat en parlement au lieu de Me Louis Charrier moyennant 2400 livres (AD03-B850).

1717 : Roger Charrier, sieur de Grandvaux et ménitreux est lieutenant-général de police.

1725 - 30 avril / 2 septembre : procureur du roi en la ville et châtellenie d'Ainay-le-Château pour Me Philippe Theurault avocat en parlement au lieu de feu Me Jean-Baptiste Theurault son père (AD03-B850).

1737 : François Beraud, sieur de Vougon est substitut du procureur du roi.

1740 - 4 septembre : conseiller commissaire enquêteur et examinateur pour Claude Périnet avocat en parlement au lieu de feu Roger Chanier et lieutenant général civil et criminel au lieur de Pierre Bujon en la châtellenie d'Ainay-le-Château (AD03-B851).

1743 - 1/11 octobre : conseiller du roi lieutenant général de police en la ville d'Ainay-le-Château pour Jean Huet au lieu de feu Roger Charrier avec dispense d'âge (AD03-B851).

1762 : Jean Huet est lieutenant général de police.

1766 : 19/26 mars : conseiller président, lieutenant général civil et criminel et commissaire enquêteur et examinateur d'Ainay-le-Château pour Me Jacques Berthomier des Prosts avocat en parlement au lieu de Claude Périnet (AD03-B853).

1766 - 30 août : lettre de vétérance et d'honorait accordées au sieur Claude Périnet, conseiller du roi et lieutenant général civil et criminel en la châtellenie après plus de 26 ans de services du 27 janvier 1740 au 26 mars 1766 (AD03-B853).

1776 - 31 décembre : lieutenant général de police en la ville d'Ainay-le-Château pour Lazare-Anne Huet du Crochet au lieu de feu Jean Huet son père (AD03-B855).

1784 - 15 décembre : lieutenant général de police de la ville et faubourg d'Ainay-le-Château pour Mr Jean Huet, avocat en parlement, au lieu de Lazare-Aimé Huet son frère (AD03-B856).

Les greffiers

1630 : Pierre Morne.

1640 : Jacques Bujon.

1650 : Vincent Bonnelat.

1705 : Vincent Bonnelat, fils du précédent.

1711 : Louis Bernard.

1739 : Philippe Jobier.

1748 : Pierre Beraud.

1765 : Pierre-François Beraud, sieur de Vougon.

1769 : Pierre Pezant.

1770 : Pierre Barbier est commis-greffier.

1790 : Étienne Jobier.

Sergents royaux

1618 - 27 juillet : sergent royal en la châtellenie d'Ainay-le-Château Me Toussaint Septier au lieu de feu Me Jean Bard (AD03-B845).

1620 - 14 septembre : provision d'office de sergent royal en la châtellenie d'Ainay-le-Château pour Pierre Aujouhannet au lieu d'Etienne Mercier(AD03-B845).

1621 - 1er février : sergent royal en la châtellenie d'Ainay-le-Château pour Étienne Paris au lieu d'Étienne Mercier (AD03-B845).

1621 - 7 avril : Pierre Guérin.

1643 : François Moreau fait résignation de son office de sergent-royal en faveur de Jean Pointat de Nérondes.

1666 - 20 décembre : provision de l'office de sergent royal priseur et vendeur de biens à Ainay-le-Château pour Jean Gillet premier titulaire (AD03-B846).

1668 - 11 / 24 juin : sergent royal préconiseur et boitier de la ville et châtellenie d'Ainay pour Jean Duret au lieu de Gilbert Thomas (AD03-B846).

1678 : Claude Servantier au lieu de Jean Combraille.

1680 - 9 mai / 30 juin : sergent préconiseur et boitier de la ville et châtellenie d'Ainay pour Jean Combraillie au lieu de Jean Duret (AD03-B847).

1683 - 16 / 28 mars : sergent royal pour Gabriel François Gillet au lieu de feu Jean Cournault (AD03-B847).

1693 : Jean Duliège.

1694 - 7 août : sergent royal pour Jean Aupérin (AD03-B848).

1699 - 20 décembre : sergent royal pour François Manouvrier au lieu de Jean Thomas (AD03-B848).

1721 - 27 mars / 9 avril : sergent royal pour Noël Nepveux au lieu de feu Louis Michault (AD03-B850).

1723 - 15 avril : sergent royal pour Jean-Paul Haudet au lieu de feu Jacques Rétif (AD03-B850).

1732 - 6/28 août : sergent royal pour Pierre Bernard Sabardin au lieu de Gilbert Nicolas Josset (AD03-B850).

1758 - 16 juin : sergent royal pour Pierre Neveux au lieu de feu Noël Neveux son père (AD03-B852).

Huissier

1619 - 14 juin : huissier audiencier au siège présidial d'Ainay-le-Château pour Pierre Bessonnat (AD03-B845).

1695 - 4 mars : premier huissier audiencier pour Jean Chassaigne (AD03-B848).

1700 : Jean Bujon.

1705 - 14 juin : syndic de la communauté des huissiers audienciers pour François Legeay (AD03-B849).

1711 - 26 octobre : huissier royal pour Gabriel Dupin (AD03-B849).

1738 : Antoine Bujon.

1741 : Pierre-Léonard Sabardin.

1743 : Vincent Barbier.

1745 : jean Chassaigne.

175è : Jean-baptiste Lefort.

1787 : Pierre Barbier.

Histoire économique

Foires et marchés

11 foires annuelles : 25 janvier, 26 mars, 25 avril, 2 et 22 juin, 17 juillet, 24 août, 9 septembre, 9 et 29 octobre – la foire du 29 octobre était appelée : renvoi d'Orval.

Marché : le samedi

Porcelainerie d'Ainay-le-Château Manufacture de porcelaine : 1860-1900.

Bâtie sur des terrains achetés en 1861 par Jean Seigle et Chavost, la construction du bâtiment principal permit de démarrer l'activité quelques années plus tard. La marche de l'entreprise dépassait les moyens financiers des deux propriétaires, un état de faillite avec saisie réelle et immobilière de la fabrique de porcelaine est réalisé en 1873. L'adjudication du 20 février 1874 au profit de Jules Philibert Dupuis moyennant 10 000 francs. Il est alors constitué une société en nom collectif sous la raison sociale « Dupuis & compagnie », collaboration qui cessera en 1884. Jules Dupuis entre alors dans la société Pilliyut sous la raison sociale « Charles Pilliyut & compagnie », société ayant pour objet d'exploiter les manufactures de Mehun sur Yèvre et d'autres dont celle d'Ainay. L'activité à Ainay s'arrête à la fin du XIXe siècle.

À la cessation d'activité, la direction de la société est saisie d'une demande d'acquisition des bâtiments et du terrain pour l'implantation définitive d'une colonie familiale par le département de la Seine.

Colonie familiale

Sous l'impulsion du docteur MARIE, conseiller général, le département de la Seine avait créé des colonies familiales pour les aliénés – Dun-sur-Auron en 1892, Bussy en 1894, Levet en 1896 et Ainay-le-Château qui ne fut au début qu'une annexe de Dun-sur-Auron réservée aux femmes. En 1901, les locaux vacants de la porcelainerie furent achetés pour être transformés en centre médical. Les travaux commencèrent en juin 1901 et les patients arrivèrent en 1902. Le centre devint autonome le 1er juin 1900 avec l'arrivée du docteur LWOFF nommé médecin directeur de cette colonie.


Héraldique

  • D'argent aux trois pairles alésés de sable.

Histoire administrative

  • Département - 1801-2019 : Allier
  • Arrondissement - 1801-2019 : (Montlucon) Montluçon
  • Canton - 1801-2015 : (Cerilly) Cérilly, 2015-2019 : Bourbon-l'Archambault

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :
  • Nom de la commune donné pendant la période révolutionnaire : Ainay-sur-Sologne.
  • Ainay-le-Château absorbe, en 1842, l'ancienne commune de Saint-Benin.

Patrimoine.png Patrimoine

Église Saint-Étienne

Portail de l'église



L'église Saint-Étienne, ancien édifice roman complété au XVIe siècle. L'église est du XIe siècle et du XVIe. Elle renfermait les chapelles de la Trinité, de Notre-Dame-du-rosaire, de Tous-les-Saints, de Sainte-Madeleine, de Saint-Crépin et de Saint-Roch.


Autres patrimoines

  • La porte de l'Horloge : XIIe siècle.
  • L'ancienne résidence des lieutenants-généraux des Princes de Condé.
  • La chapelle Saint-Roch, édifice du XVIIe siècle élevée pour conjurer une épidémie de peste.
  • Remparts, tours et douves, vestiges de l'ancienne enceinte.

Repère géographique.png Repères géographiques

Ainay-le-Château est situé entre la forêt de Tronçais au sud et la vallée de Germigny au nord. C'est une région de transition entre Berry et Bourbonnais.


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 895 802 986 949 1 147 1 159 1 607 1 719 1 852 1 924
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 2 001 2 203 2 211 2 294 2 278 2 210 1 888 1 818 1 815 1 922
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 1 912 1 586 1 532 1 476 1 540 1 477 1 568 1 594 1 613 1 552
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 1 544 1 458 1 165 1 116 1 036 1 006 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015 & 2016.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
François-Bernard SABARDIN 1790  
Alexis THEURAULT 22 frimaire an IX - 9 floréal an XI  
Jean-Baptiste BUJON 1813  
M GRASSET 1897  
Jean MAILLET 1907 - 1910 Adjoint M Démeron.  
Albert CHOUSSY 1912 - 1923  
Jacques SOULAT 1923 - 1929  
François NAUDIN 1929 - 1935  
Jacques LABLONDE 1935 - 1941  
Délégation spéciale 7 mai 1941 Délégation spéciale composée de Paul MALTHÉ, président, docteur Alexandre VAISSIER, Louis GUILLAUMIN membres.  
Délégation spéciale 14 septembre 1942 Délégation spéciale renouvelée avec Gilbert BOUDET président, Paul MALTHÉ, Alexandre VAISSIER, Louis GUILLAUMIN.  
Conseil municipal provisoire 26 novembre 1944 Conseil municipal provisoire : Jacques LABLONDE est maire, Pierre FIRMAIN 1er adjoint.  
Raymond NIOT 1947 - 1953  
Maurice BRUNET 1959 - 1971  
Jacques SOULAT 1971 - 1989  
Mme DUPRÉ 1989 - 1995  
Pierre DUMAS 1995 - 2008 Retraité de l'Éducation nationale.  
Stéphane MILAVEAU 2008 - (2020)  
- -  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Notaires royaux

Prénom(s) NOM Période Observations
Claude SERVENTIER 1678 - 5 mars au lieu de feu Jean COMBRAILLI (AD03-B848)  
Claude LIBAULT 1680 - 17 juillet au lieu de Louis BISSONNAT ((AD03-B847)  
Jean-Baptiste THEURAULT 1695 - 4 mars notaire royal héréditaire, praticien (AD03-B848)  
Noël THEVENARD 1717 – 7 septembre au lieu de Jean-Baptiste THEURAULD (AD03-B850)  
Jacques BUJON 1720 - 20 juin au lieu de Noël THEVENARD (AD03-B850)  
Pierre BRUNET 1720 - 18 juillet au lieu de feu Jean BRUNET (AD03-B850)  
Pierre BIGNON 1720 - 14 août au lieu de feu Jacques SAVENAUD (AD03-B850)  
Louis GRANGERON 1725 - 20 décembre au lieu de Jean-Baptiste JOBIER (AD03-B850)  
Jean BERAUD 1727 - 9 janvier au lieu de feu Jean MENOUVRIER (AD03-B850)  
François BÉRAUD 1732 - 9 octobre au lieu de feu Jean BERAUD son frère (AD03-B850)  
Charles SAVENAUD 1741 - 27 février au lieu de feu Pierre ARNAUD (AD03-B851)  
Louis MAZERAT 1754 - 28 octobre premier titulaire (AD03-B852)  
Jean BIGNON 1759 - 21 février au lieu de feu Pierre BIGNON son père (AD03-B853)  
Jacques-Vincent BUJON 1766 - 20 aout au lieu de Jacques BUJON son père (AD03-B853)  
Joseph MÉNARD 1777 - 9 juillet au lieu de Charles SAVENAULT (AD03-B855)  
François BRUNET 1780 - 2 août au lieu de Joseph MÉNARD (AD03-B855)  
Jean-Baptiste MAZERAT 1789 - 10 mai avocat en parlement (AD03-B844)  
Jean-Baptiste BUJON de CHAILLOU 1789 - 27 mai (AD03-B844)  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Ville de naissance de.jpg Ville de naissance ou de décès de

Naissances :

  • André LWOFF, prix Nobel de physiologie-médecine 1965, né le 8 mai 1902, décédé à Paris le 30 septembre 1994
  • Alain BOURBONNAIS, architecte de renommée internationale, inventeur de la « Fabuloserie » à Dicy (Yonne)
  • Paul GUIGNARD, champion cycliste, premier coureur à dépasser les 100 km/heure (vélodrome de Munich en 1909)

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945

Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste ...


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés


Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 9 h 30 - 12 h 9 h 30 - 12 h 9 h 30 - 12 h 9 h 30 - 12 h 9 h 30 - 12 h - -
Après-midi 13 h 30 - 17 h 30 13 h 30 - 17 h 30 - 13 h 30 - 17 h 30 13 h 30 - 17 h 30 - -
Commune.png

Mairie
Adresse : Rue des Fossés - 03360 AINAY-LE-CHÂTEAU

Tél : 04 70 07 90 05 - Fax : 04 70 07 96 48

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : L'annuaire Service Public & Mairie (Décembre 2018)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Ainay-le-Château en Bourbonnais - Histoire de la ville et de la châtellenie des origines à nos jours

  • Les tours de l'Horloge racontent ..., par les Amis du Vieil Ainay
  • Description générale du Bourbonnais, de Nicolas de Nicolay

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.