02789 - Vervins

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Vervins
Blason Vervins-02789.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 02 - Blason - Aisne.png    Aisne
Arrondissement Blason Vervins-02789.png    Vervins (S-Préf.)
Métropole -
Canton Blason Vervins-02789.png   02-19   Vervins

Blason Vervins-02789.png   02-34   Vervins (Ancien canton)

Code INSEE 02789
Code postal 02140
Population 2 507 habitants (2013)
Nom des habitants Vervinois, Vervinoises
Superficie 1 035 hectares
Densité 242 hab./km²
Altitude Mini : 120 m
Point culminant 208 m
Coordonnées
géographiques
49.835° / 3.909166° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
02789 - Vervins carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Les habitants de Vervins furent affranchis et institués en commune en 1163, par Raoul de Coucy, leur seigneur. La charte dressée à cette occasion différait peu de celles dont nous avons déjà parlé. Elle instituait sept échevins pour rendre la justice, déterminait comme toujours les peines applicables aux délits et aux crimes les plus communs, réglait l'ordre des successions et concédait certains droits aux habitants, comme celui d'établir fours et moulins, et de faire de la bière sans payer de droits ; et cet autre plus important, de pouvoir quitter la ville à leur gré. Elle leur accordait encore le droit d'entrecours en déclarant qu'après un séjour d'un an et un jour dans ses murs, le serf étranger serait réputé affranchi. Enfin, elle leur permettait la chasse dans toute l'étendue du terroir de Vervins, sous la condition que la 4e partie du cerf et du sanglier appartiendrait au seigneur.
En échange de ces concessions, les Vervinois s'engagèrent à contribuer de leurs deniers au rachat de ce même seigneur ou de son fils, s'ils venaient à être faits prisonniers à la guerre ; à le suivre à la défense de ses domaines, à leurs dépens le premier jour, aux siens les jours suivants; et enfin, à lui payer chacun une rente annuelle de 12 deniers lonisiens. Thomas de Coucy, qui fut la souche d'une branche cadette de cette maison dont les membres gardèrent la seigneurie de Vervins pendant plus de trois siècles, Thomas de Coucy confirma ces franchises peu d'années après qu'il eut pris possession de ce domaine, c'est-à-dire vers 1228 (la charte porte par erreur la date de 1238), et y ajouta de nouvelles dispositions qui en étendirent encore les franchises, en expliquèrent les points obscurs ou sujets à contestation, et réglèrent une foule de détails négligés par la première charte. Ces additions en firent une sorte de petit code où se trouvait réuni tout ce qui concernait les rapports réciproques du seigneur et de ses vassaux, les règlements de police urbaine, l'action de la justice, les règles à suivre dans les successions, etc.
La loi de Vervins devint dès lors un modèle qui fut imité dans beaucoup de lieux. Les comtes de Flandre, de Rethel, de Lille, de Douai et autres la donnèrent à leurs sujets. Baudoin, comte de Hainaut, en faisait un tel cas, qu'il la mit en dépôt dans la ville de la Bassée, d'où cette charte fut appelée indifféremment loi de Vervins ou de la Bassée. Cependant, des changements y furent apportés en 1573, par Jacques II de Coucy, seigneur de Vervins. Les échevins furent réduits à quatre, et la haute justice réservée au seigneur. Il institua un conseil de police et un conseil de ville dont faisaient partie six habitants élus chaque année. Le secours pécuniaire à lui donner dans le cas où il serait fait prisonnier, fut fixé à cent écus, et il abandonna le droit de tonlieu en échange de six muids d'usages et pâtures que lui cédèrent les habitants. La fabrication de la bière, libre jusque là, fut imposée ...

Source : Généalogie-Aisne

La paix de Vervins

2 mai 1598 : le roi de France Henri IV et Philippe II d’Espagne concluent la paix de Vervins. Depuis 1585, la huitième guerre de Religion trouble la France, tandis que Henri IV tente de s’imposer définitivement. L’Espagne avait envoyé ses troupes sur le territoire français pour soutenir les Guise, ennemis du roi. Le traité prévoit donc le départ des envahisseurs de Picardie, qui toutefois conserveront Cambrai et le Charolais. Avec ce traité, le roi parvient plus concrètement à réunifier la France derrière la couronne.

Logo internet.png Site en ligne : Paix de Vervins sur Wikipédia

Héraldique

  • De gueules à la tour ronde d'argent ouverte de sable, flanquée de deux autres tours rondes plus petites aussi d'argent, le tout ajouré et maçonné aussi de sable.

Histoire administrative

  • Département - 1801-2019 : Aisne
  • Arrondissement - 1801-2019 : Vervins
  • Canton - 1801-2019 : Vervins

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine

L'église fortifiée

Au XIIe siècle, saint Norbert, fondateur des chanoines de Prémontré, mènera la nouvelle évangélisation au territoire de la forêt de Vaos s'étendant de Saint-Gobain à Wimy. De nombreuses églises seront bâties, la plupart entre le XIIe siècle et le XIIIe siècle. Au fil des guerres de plus en plus dévastatrices, dont l'apogée sera au XVIIe siècle, celle qui opposera la France à l'Espagne, les Thiérachiens, pour se prémunir de menaces constantes, fortifieront leurs églises telles de véritables forteresses.

Logo internet.png Site en ligne : Suite de l'article sur Terascia

Le palais de justice

À la périphérie des anciens quartiers se trouve le palais de justice et de surprenantes maisons "Art déco" commandes de richissimes industriels.

Le Démocrate de l'Aisne

Le Démocrate de l'Aisne est un hebdomadaire, réalisé à Vervins. Il existe depuis 1905 ou 1906, d'abord sous la forme d'un quotidien. En 2006, il est le dernier journal hebdomadaire français composé avec des caractères en plomb.

Logo internet.png Site en ligne : Suite de l'article sur Wikipédia

Repère géographique.png Repères géographiques


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 3 100 2 827 2 872 2 683 2 555 2 571 2 677 2 754 2 704 2 505
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 2 519 2 732 2 934 3 102 3 202 3 215 3 233 3 351 3 298 3 187
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 3 206 3 119 3 151 2 959 2 903 2 720 2 731 2 735 2 833 2 916
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 2 721 2 663 2 653 2 685 2 614 2 526 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015 & 2016., INSEE 2006, 2011 & 2013

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Jean François SARGET 05/02/1790 - 05/08/1790  
DUPEUTY 05/08/1790 - 13/11/1791  
Adrien-Antoine DUBUF 13/11/1791 -  
Célestin Joachim JOVENEAU 13/11/1791 - 30/09/1792  
Claude François BARANGER 30/09/1792 - 18/10/1794  
Isaac LABBEZ 18/10/1794 - 08/08/1803  
Honoré DOBIGNIE 08/08/1803 - 14/01/1811  
Jean Jacques Alexis JOURDIN 14/01/1811 - 18/05/1817  
Louis Nicolas DOLLE-ALLIOT 18/05/1817 - 15/07/1822  
CADOT DE CREMERY 15/07/1822 - 1831  
SOHIER-PERIN 1831 -  
- -  
- -  
Henri Louis César GODET 21/01/1878 - 12/06/1878  
- -  
- -  
Jean JALUZOT 1959 - 1983  
Jean-Pierre BALLIGAND 1983 - 15/02/2013 Maire réélu et démissionnaire en 2013, conseiller général (1979-), député (1981-).  
Jean-Marc PRINCE 03/2013 - (2020)  

Cf. : MairesGenWeb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Louis Augustin BRUSLÉ-ROCHEFORT an X Prédécesseur : Dormay  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Ville de naissance de.jpg Ville de naissance ou de décès de

Naissances :

  • Jean, Antoine, Joseph DEBRY ou DE BRY, né le 25 novembre 1760, député de l'Aisne de 1791 à 1799. Présidence : du 21 mars 1793 au 4 avril 1793 ; du 21 décembre 1796 au 19 janvier 1797 ; du 20 mai 1799 au 18 juin 1799, décédé le 6 janvier 1834 à Paris.
  • Edouard, Louis PIETTE, né le 9 juillet 1806, député de l'Aisne de 1867 à 1870, décédé le 17 août 1890 à Vervins.


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 9h30 - 12h 9h30 - 12h 9h30 - 12h 9h30 - 12h 9h30 - 12h - -
Après-midi 14h30 - 18h 14h30 - 18h 14h30 - 18h 14h30 - 18h 14h30 - 18h - -
Commune.png

Mairie
Adresse : Place du Général de Gaulle - 02140 VERVINS

Tél : 03 23 98 00 30 - Fax : 03 23 98 11 93

Courriel : Contact 1, Contact 2

Site internet : Site officiel

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : L'annuaire Service Public & Mairie (Décembre 2016)

Dépouillements des registres paroissiaux

  • Tables décennales : de 1803 à 1902 en ligne sur le site duarep.free
  • Mariages : 1668-1779 sur le site Généalogie-Aisne
  • Successions : 1754-1781 sur le site Généalogie-Aisne

Archives notariales

Remarques

  • Cercle généalogique :
Le 1er samedi de chaque mois de 14 h à 17 h, Espace socioculturel
Mme LAURENT, déléguée, antenne de VERVINS : Tél : 03 23 61 00 21.

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Vervins (Histoire de)
  Vervins XVIème, XVIIème, XVIIIème siècles (Les minutes historiques d'un notaire de)

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.