02691 - Saint-Quentin - Morts aux guerres

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour Saint-Quentin
< Retour à la page des monuments aux morts de l'Aisne>

Photos

Monument aux morts - Photo J. GALICHON


Voir l'ensemble des photos sur Geneanet

02691 - Saint-Quentin - Morts aux guerres-inscriptions

Pictos recherche.png Photos détails des inscriptions


Morts de la guerre 1914-1918

Pictos recherche.png Voir les pages des morts aux guerres : 1914 - 1915 - 1916 - 1917 - 1918 - 1919 - Année non connue ou autre - Victimes-civiles



Morts de la guerre 1939-1945

Pictos recherche.png Voir les pages des morts aux guerres : 1939 - 1940 - 1941 - 1942 - 1943 - 1944 - 1945- Année non connue ou autre - Victimes-civiles - Déportation



Morts de la guerre d'Indochine

Pictos recherche.png Voir la page des morts aux guerres : Indochine



Morts de la guerre AFN

Pictos recherche.png Voir la page des morts aux guerres : AFN



Morts sur les Terrains d'Opérations Extérieures TOE

Pictos recherche.png Voir la page des morts aux guerres : TOE



Notes sur le monument aux Morts

Le Monument aux Morts de St Quentin fut inauguré le 31 juillet 1927 en présence du chef d’Etat-major de l’armée française, le général Debeney, et du commandant des troupes qui libérèrent la ville le 1er octobre 1918, le général Nollet.

Dés 1921, la ville de Saint Quentin décide d’édifier un monument aux morts sur l’emplacement d’un moulin détruit pendant la guerre, le moulin d’Isle sur la Somme. Elle sollicite l’architecte Paul Bigot, grand prix de Rome. Il construit un mur de granit, long de 31m et haut de 8m, découpé dans sa partie inférieure de neuf baies séparées par dix piédroits.

Le linteau sur sa partie centrale est orné d’un large bas-relief dédié aux combats de tranchées de 1914 à 1918 et à l’exode de mars 1917. Les deux bas-reliefs latéraux évoquent les guerres de 1557 et 1870. Les bas-reliefs sont l’œuvre de deux sculpteurs, eux aussi, grands prix de Rome en 1900 et 1901 : Henri Bouchard qui participa à la décoration du paquebot « Normandie », et Paul Landowski qui est l’auteur du Christ rédempteur de la baie de Rio de Janeiro. [1]

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)



^ Sommaire

Visuel sources.png Sources

Référence.png Notes et références



^ Sommaire