01021 - Ars-sur-Formans

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Ars-sur-Formans
Blason d'Ars-sur-Formans
Blason d'Ars-sur-Formans
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 01 - Blason - Ain.png    Ain
Métropole
Canton Villars-les-Dombes (Canton 01 22)

Blason en attente.png   01-42   Reyrieux (Ancien canton)

Code INSEE 01021
Code postal 01480
Population 1 102 habitants (1999)
Nom des habitants Les Arsois, Arsoises
Superficie 550 hectares
Densité 200,36 hab./km²
Altitude Mini: 226 m
Point culminant 281 m
Coordonnées
géographiques
45.9927° / 4.8236° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
01021 - Carte administrative - Ars-sur-Formans.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Bref historique

  • Ars viendrait de "Arsa", La Brûlée.
  • Le nom d’Ars est mentionné très tôt, dès l’an 984 dans un dénombrement concernant les dîmes perçues par le chapitre de Lyon.
  • 1106 Hugues d'ARS , évêque de Lyon , promet le rattachement de la paroisse à l'abbaye de Cluny.
  • Au XIe siècle le fief d'Ars qui appartient aux seigneurs d'Ars est l’un des 96 fiefs de la sirerie de Villars. Le manoir est alors situé près de l’église.
  • En 1226, Jean d’ARS donne sa terre au monastère de l'Ile Barbe, Villars en conservant toutefois la suzeraineté.
  • Au XIVe siècle, la garde du château est partagée entre le sire de Villars et celui de Beaujeu.
  • Le village, a été brûlé par les troupes de Viry vers 1409. Il a souffert avec les guerres de Religion. Par la suite, Ars fut de rattaché à la principauté de Dombes, châtellenie de Trévoux (1424) .
  • En 1538 le déces du chanoine Antoine d'Ars entraine la disparition de la maison d'Ars.
  • 1592 la terre d'Ars entre dans la famille Garnier des Garets. Depuis cette date la famille possède toujours le château.
  • 1772 : La dombe est rattachée au royaume de France et avec elle les terres d'Ars.
  • 1789 Sénéchaussée et subdélégation de Trévoux , de l'élection de Bourg et de la Châtellenie de Villeneuve.
  • En 1817 la paroisse simple chapellerie rattachée à Misérieux n'a plus de chapelain. C'est grâce l'intervention de la famille "des Garets" auprès des vicaires généraux qu'un curé est nommé en 1818.
  • La paroisse d'Ars dépendra du diocèse de Lyon jusqu'en 1823 , date à laquelle elle sera rattachée au diocèse de Belley qui vient d'être rétabli.
  • Par la volonté de Jean-Marie Vianney divers établissements religieux sont crées. En 1824 ouverture d'une école religieuse de filles, laquelle sera agrandit en 1827. Une école de garçons sera ouverte en 1838.
  • La destinée du village changea il y a 2 siècles. A la mort du curé Jean Marie VIANNEY survenue en 1859, le nom d’Ars est universellement associé à celui de son Saint pasteur.
  • Important pèlerinage dès le milieu du XIXe siècle.
  • Longtemps appelée simplement Ars, la commune est devenue Ars-sur-Formans par un décret du 12 octobre 1956, publié au Journal officiel du 18 du même mois[1].
  • En 1985 Ars devient une commune du Reyrieux alors que depuis 1790 la commune était rattachée a celui de Trévoux.
  • Le 6 octobre 1986, le Pape Jean-Paul II rend visite au village.

Extrait du 'Dictionnaire topographique de l'Ain'

Source : Bibliothèque_nationale_de_France

Repère géographique.png Repères géographiques

  • Le village est à environ :
45 km de Bourg-en-Bresse
25 km de Mâcon
7 km de Villefranche-sur-Saône
35 km de Lyon
  • La commune est bordée à l'est par le plateau de la Dombes et à l'ouest par les coteaux du Val de Saône. Elle est arrosée par le "Fonblin" , ce ruisseau se regroupe au "Morbier" créant ainsi le Formans d'où le nom actuel de la commune.

Patrimoine.png Patrimoine

L'église d'Ars sur Formans dite la "basilique"

Différentes époques de construction

A l'origine , la basilique devait remplacé l'ancienne église mais devant l'opposition des habitants seule l'abside a été détruite pour permettre la circulation des pèlerins. L'église telle qu'elle se présente aujourd'hui est constituée par des constructions qui datent de cinq époques différentes.

La travée du chœur est la partie la plus ancienne ; elle date du XIIe siècle. Les murs de cette travée sont en galets et moellons de calcaire.

Une extension datant d'avant 1710 est encore visible dans la partie proche de l'ancien chœur.

JM Vianney a entre 1820 et 1840 fait construire des chapelles entourant la travée du chœur.

En 1862 la première pierre de la nouvelle église est posée. Les travaux sont confiés à l'architecte lyonnais Pierre BOSSAN. Le 4 août 1865 (Jour anniversaire de la mort du saint curé) l'évêque de Belley consacre l'église sous le vocable de Sainte Philomène. Les travaux du chœur dureront jusqu'en 1878.

En 1897 l'adjonction d'un transept a permis de créer deux chapelles. C'est l'architecte Louis Jean Sainte-Marie-PERRIN qui était chargé de cette réalisation.

Sur la photo on voit le clocher de l'ancienne église reconstruit en 1820 et rehaussé en 1882 (couleur brique) et les dômes vert de la nouvelle église.

La châsse reliquaire est en bronze doré. Elle a été dessinée par l'architecte Louis SAINTE MARIE PERRIN et réalisée par Amédée CATELAND en 1905. Les statues d'angles sont en bronze et ont été réalisées par différents sculpteurs. La statue du couronnement de Sainte Philomène est de Jean LARRIVÉ. La chasse a été offerte par le clergé de France.

La basilique est classée aux M.H depuis 1982[2]

Église Notre-Dame-de-la-Miséricorde


Église construite en 1961 par les architectes Pierre PINSARD et Hugues VOLLMAR, elle a été déclarée en 2008 "Monument remarquable du XXe siècle".
L’autel en granit est d’origine ; l’ambon est de Jean-François FERRATON .


Chapelle du Cœur

Chapelle édifiée en 1930 suivant les études des architectes Lyonnais Pierre et Gabriel MORTANET .
En 1929 le pape Pie XI a déclaré le curé d'ars comme patron de tous les curés et c'est pour le rappeler à tous que cette chapelle fut édifiée.

Chapelle de la Providence


Ville de naissance de.jpg Ville de naissance et de décès de

Décès :

  • Jean Marie VIANNEY (le Curé d' Ars), patron des curés, né à Dardilly (Rhone) le 8/3/1786?, décédé le 4/8/1859

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 222 211 230 268 304 337 399 501 510 522
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 492 561 583 584 516 522 512 481 495 473
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 497 488 450 441 470 481 522 460 496 480
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 - - - -
Population 719 851 1 102 1 244 1 374 - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
Antoine MANDY 1808 - 1815  
Michel SÈVE 1815 - 1821  
Antoine MANDY 1821 - 1831  
Michel SÈVE 1831 - 1838  
Prosper des GARETS 1838 - 1879 Sa généalogie[3] - Conseiller général du canton de Trévoux  
Gaspard SÈVE 1879 - 1984  
Jean-Baptiste MANDY-TRÈVE 1884 - 1896  
Michel VERCHÈRE 1896 - 1904  
André Benoît TRÈVE 1904 - 1912  
Jean-François CINIER-TRÈVE 1912 - 1915  
Jean-Claude MANDY 1915 - 1919  
Jean-François CINIER-TRÈVE 1919 - 1944  
Louis GILLET 1944 - 1945  
Antoine MANDY-DEMOLE 1945 - 1947  
Pierre PATUREL 1947 - 1965  
Jean-Claude DUPONT 1965 - 1977  
André GILLET 1977 - 1983  
Henri DUTRUGE 1983 - 1995  
Patrick SANDRON 1995 - 2008  
Patrick DUVIVIER 2008 - 2014  
Richard PACCAUD 2014 - (2020)  
- -  

Cf. :Mairesgenweb - Source[4]

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Jean Marie VIANNEY (1786-1859) en fut le "saint curé" de 1818 à sa mort.


Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Jean-Marie VIANNEY 1818 - 1859  
- -  
Hippolyte CONVERT 1889 - 1940 Source[5] - (1847 - 1940) - Ordonné prêtre en 1871, chanoine honoraire en 1896, protonotaire apostolique en 1939 - né à Saint-Étienne-du-Bois  
- -  
- -  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Monument aux Morts - Photo J-P GALICHON
Pictos recherche.png Article détaillé : Le dépouillement du monument aux morts


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - 9h00 à 11h30 -
Après-midi - 14h00 à 17h30 14h00 à 17h30 14h00 à 17h30 14h00 à 17h30 - -
01021 - Ars-sur-formans-Mairie.jpg

Mairie
Adresse : 363 rue Jean-Marie Vianney - 01480 ARS-SUR-FORNANS

Tél : 04 74 00 71 84 - Fax : 04 74 00 81 62

Courriel : Contact

Site internet :

GPS : 45.992778° / 4.823611° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire : Ouverte du mardi au vendredi de 14h00 h à 17h30 et le samedi de 9h00 à 11h30.

Source : La Dombes (01/2010)

Dépouillements des registres paroissiaux

  • Registres consultables sur le site des AD : Archives

Archives notariales

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Le curé d'Ars et son église Images du patrimoine Association pour le Développement de l'Inventaire des Richesses artistiques dans la Région Rhône-Alpes. ISBN 2.11.084712.3.

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Revue Dombes publiée par l'Académie de la Dombes publiée en 2010 dans le N°31.
  2. Base Mérimée
  3. Geneanet
  4. Source : Dictionnaire des hommes et des femmes politiques de l'Ain de 1789 à 2003, Dominique Saint-Pierre, Musnier-Gilbert Editions, 2003 et archives de la mairie d'Ars.
  5. Deux pèlerinages au XIXe siècle: Ars et Paray-le-Monial


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.