Étymologie

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour Lexique - E

L’étymologie est la discipline qui étudie l’origine des mots.

Introduction

Nulle science ne prétendrait dire qu'elle est aboutie et que son domaine est maintenant totalement connu. La biologie est une étude qui n'a pas de fin et qui évolue sans cesse et elle n'en finit jamais sans aucun doute de faire de nouvelles découvertes. La biologie est une science exacte au contraire de la psychologie qui est plus une science humaine ou la théologie qui touche des choses impalpables. L'étymologie est à la frontière de la science exacte et de la science humaine plus capable d'erreurs. Il n'est donc pas surprenant de trouver bien souvent plusieurs explications étymologiques pour un seul mot ou nom.
Toute étymologie sérieuse se doit donc de proposer une explication humble et se proposer comme une solution plus ou moins plausible à l'origine d'un mot. Il existe donc des étymologies évidentes et certaines à 100% et d'autres qui sont des hypothèses. Cela n'enlève donc rien à la valeur de la recherche étymologique qui est souvent le fruit de nombreuses années de travail de recherche, de réflexion et d'analyse.

Origine de nos lettres initiales

Introduction : il est important de connaître l'origine des lettres (qui sont des sons) en généalogie, en onomastique et en toponymie car les noms propres modernes sont tous issus d'une longue évolution. Nous allons tenter ici d'initier d'une façon simple aux phénomènes qui ont marqué nos noms et nos mots.

La lettre J initiale

J initial a diverses origines. Il est important de comprendre que la ou les lettres qui suivent une initiale peuvent influencer cette initiale et cela selon les lieux et selon les époques.

J initial peut remonter à G :

Par exemple JABLE remonte au gaulois GABAL(OS). Nous mettons le suffixe -OS entre parenthèses par prudence car il est possible qu'un autre suffixe ait existé. Ce mot gaulois se retrouve dans TOUTES les langues celtiques modernes.

J initial peut remonter à I :

Par exemple JEU remonte au latin IOCUS écrit JOCUS mais J n'existait pas en latin. Il est évident que la phonétique gauloise et celtique il y 2000 ans puis germanique il y a 1600 ans a influencé le latin devenu aujourd'hui notre français moderne. Il est important ici de savoir que le suffixe -US s'est amuï (est devenu muet et a disparu) comme dans les les langues celtiques moderne et les langues germaniques modernes et que C en celtique subit lui aussi régulièrement un amuïssement. On peut donc noter en gros et de façon très raccourcie IOCUS > JO(c)U(s) > JEU .

À nouveau JOIE remonte à G dans le latin GAUDIA qui était un pluriel neutre de GAUDIUM pris pour un féminin par les Gaulois/Gallo-Romains. Ici aussi D est régulièrement amuï en celtique et en germanique. La diphtongue (double voyelle) AU s'est simplifiée en O. Le A final qui marque le féminin s'amuït lui aussi. Nous notons alors GAUDIA > GO(d)IA > JOIA > JOIE .

J initial peut remonter à D :

Par exemple JOUR remonte à DIURNUS "diurne" en latin qui est dérivé de DIES "jour". Ici comme presque toujours le suffixe -US s'est amuï, et N s'est affaibli en position finale. Le passage de D a J est dû a une prononciation explosive de D suivi de I (palatalisation), phénomène que vous remarquez en québécois lorsqu'on prononce DES ENFANTS comme DZES ENFANTS ou bien en anglais britannique dans DAY presque prononcé DZAY. Notons au passage que la prononciation québécoise a très certainement été influencée par les anglophones. Notons alors toujours de façon raccourcie DIURNUS > DIUR(n) > JOUR .

En cours...

La lettre G initiale

G initial peut provenir de V initial latin :

  • Un GUÉ remonte au latin VADUM. Cette mutation affecte en général les mots d'origine germanique mais le latin a subi avec le gaulois cette même mutation.

Le mot GUÉ a cependant de très nombreuses variantes où le V initial latin a été conservé. Ce le cas pour des toponymes comme VEZ qui a donné son nom au VALOIS. Les différents dialectes romans qui sont ou ont été parlés en France ont donné des résultats divergents. Il est donc important de savoir où et quand un mot ou un nom apparaît et comment il est noté.

  • Une GAINE provient du latin VAGINA.
  • Une GUIVRE provient du latin VIPERA.