Églises romanes du Brionnais

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour aux communes de Saône et Loire

Présentation

Le Brionnais est situé à l'extrémité sud-ouest du département de Saône-et-Loire. Le Brionnais est bordé au Nord et à l'Est par le Charollais, limité à l'Ouest par le fleuve Loire, et s'appuie, au Sud, sur le département de la Loire.
Dès le début du Haut Moyen Âge, et jusqu'au commencement du XIVe siècle, le Brionnais fut le siège d'une puissante baronnie, celle des barons de Semur.
La baronnie se développa sous l'impulsion de Dalmace Ier, dit Dalmace le Grand dont l'un de ses fils, Hugues deviendra grand abbé de Cluny (futur saint Hugues (1024-1109)).
La baronnie Brionnaise relativement épargnée par les invasions et aidée par la famille des barons de Semur fut aux XIe et XIIe siècles, un foyer majeur de développement de l'art roman. Notons aussi qu'il existait sur place des carrières permettant ainsi un acheminement facile des matériaux.

Circuit des églises romanes du Brionnais

Circuit des églises

Le circuit des églises romanes du Brionnais comporte neuf églises principales:

Deux pôles majeurs : la basilique romane de Paray-le-Monial (1) située en Charolais et l'abbaye de Charlieu (11) située dans le département de la Loire (11), furent, avec le monastère des Dames de Marcigny, les principaux relais de la puissance clunisienne, dans la région, aux XIe et XIIe siècles.
On estime qu'au XIe et XIIe siècles une soixantaine d'églises et chapelles furent édifiées sur le territoire de la Baronnie.
Au milieu du XIXe siècle, nombreuses sont les églises qui sont devenues trop petites pour contenir la population grandissante des fidèles. La moitié environ furent démolies pour faire place à des édifices réalisés dans le style de l'époque.
Actuellement il reste une trentaine d'églises et chapelles partiellement ou entièrement romanes. Au sens historique Bois-Sainte-Marie appartient au Charolais.
Parmi les églises romanes « mineures » du Brionnais, on peut citer celle de Curbigny, Saint-Martin-du-Lac, Marcigny, Saint-Germain-en-Brionnais (prieuré de chanoines réguliers), Vareilles, Saint-Laurent-en-Brionnais, Ligny-en-Brionnais, Saint-Bonnet-de-Cray, Fleury-la-Montagne, Saint-Martin-de-Lixy, Oyé et la chapelle de Saint-Maurice-lès-Châteauneuf.

Une église mérite le détour bien que n'appartenant pas au Brionnais, c'est l'église Sainte-Marie-Madeleine de Neuilly-en-Donjon qui possède un tympan remarquable.

Photos des églises principales

Photos d'églises "secondaires"

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Richesses de France : La Saône et Loire (1958)
  • La France romane Thorsten DROSTE - ISBN: 2-7003-0817-4 (1990)
  • Bourgogne roman Raymond OURSEL (1979)

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.