Église Saint-Pierre de Montanay

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour à la page de Montanay

Histoire.pngHistorique

Elle est construite en bandes alternées de pierres de Couzon et de galets roulés de la Dombes.

Elle est remarquable d’abord par son clocher carré datant du XIIIe siècle, massif, aussi large que la nef unique, ajouré sur chaque face d’une paire de baies géminées, en arc brisé, séparées par de fines colonnettes.
Épargné par la Révolution, c’est le seul clocher de la Dombes à remonter à l'époque romane.

Elle est dite « partiellement inscrite » aux Monuments Historiques depuis le 09/05/1978 [1] car l'abside, avec ses peintures murales, et les deux chapiteaux du portail de l’édifice sont uniquement concernés.

Vocable

Elle est dédiée sous l'invocation de Saint Pierre et appartient, de nos jours, à la paroisse Saint Christophe du Val de Saône [2] .

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Extérieur

Statue de la Vierge

Edifiée au Sud-Est de l'église, elle est l'oeuvre de Jean-Jacques DUCEL, Maître de Forges à Paris.

Sur sa gauche, une stèle présente, sur chacun de ses côtés, les inscriptions des régions « FRANC LIONNOIS » et « BRESSE ». Le « Franc Lionnois », qu'il faut traduire par « Franc-Lyonnais », était un ancien pays du comté de Savoie puis du Royaume de France sous l'Ancien Régime, situé au nord de Lyon.

Portail et tympan

De style byzantin (IXe siècle), c’est la partie la plus ancienne.

Le tympan ayant malheureusement été martelé, la finesse de l'archivolte fleurie qui l'entoure subsiste.
Il en est de même pour les deux chapiteaux dont celui de droite représente la crucifixion de Pierre (la tête en bas) et celui de gauche une scène du jugement dernier, où un ange et un démon se disputent une âme.

Clocher

Marmouset

Figurine grotesque par définition, un texte de Denis BRETON, exposé dans l'église, dont photographie jointe, nous narre l'histoire du « Marmouset » propre à l'église Saint-Pierre.

Intérieur

Nef

Chœur

  • Peintures murales de l'abside

Médiévales, elles datent de l'époque gothique (fin du XVe siècle) et ornent les murs de l'abside, en forme de cul-de-four. Recouvertes d'une peinture à la colle au XVIIe siècle, ces fresques ont été remises au jour en 1975.
Elles représentent le Christ en majesté, entouré par les quatre évangélistes. Au-dessous, sur un bandeau de 12 mètres de long, sont représentés les 12 apôtres, mais seuls 8 sont visibles, les autres se trouvant au niveau des fenêtres.
Malgré les outrages du temps, et les visages parfois effacés, ces fresques de l'époque gothique sont, avec celles de l'église de Saint-Maurice-de-Gourdans (01), les plus remarquables de la région lyonnaise.

Chapelle Saint-Pierre

Au Sud, la porte d’entrée latérale de l’église oblige le passage par cette chapelle.
En partie supérieure de l’autel trône la statue de Saint Pierre avec, sur sa droite, la statue de Sainte Philomène et, sur sa gauche, celle de Saint Laurent.
Sur le mur opposé à celui de l’autel est accroché un tableau du 1er quart du XVIIe siècle. Œuvre du peintre Bassano Jacopo (1515 - 1592), il représente « La Déploration du Christ ». Classé au titre objet le 20/05/1975 [3] .

Chapelle de la Vierge

Au dessus de l’autel, une statue en bois doré du XVIIIe siècle représente la Vierge à l’enfant. Sur sa droite est présente la statue de Saint Galmier, du début du XIXe siècle, le saint patron des bouviers.

Vitraux

Statues

Fonts baptismaux

Plaque commémorative

Pictos recherche.png Consulter la page consacrée aux « Enfants de Montanay morts aux guerres »

Familles notables.png Notables

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
DEPLACIEU 1651-1652 -  
vicaire BEGOUNENT 1648-1655 -  
vicaire Julien MAHE 1655-1656 -  
vicaire MUREY 1656-1660 -  
vicaire CHASSIN 1660-1661 -  
PEYRONNET 1661-1671 -  
vicaire de FONTAYNES 1664-1665 -  
PEYRONNET 1686-1687 -  
MERLIN 1691- -  
du SAUSEY 1693- -  
DEFIX 1716-1731 -  
- -  
Louis ROFFAT 1776-1791 toujours présent au début de la révolution  
- - -  
Benoit BOUTIN - A béni une cloche pesant 1673 kgs le 20.12.1802  
COEUR - Curé présent le 31 juillet pour la bénédiction des cloches en 1838  
- - -  
- - -  

Visuel sources.png Sources

  • Documentations exposées lors des « Journées du Patrimoine »

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références