Édifices religieux de Saint-Raphaël

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher


<Retour à Saint-Raphaël

La ville de Saint-Raphaël possède un riche patrimoine religieux : églises, synagogues, mosquée.
Note : cette liste n'est pas exhaustive.


Culte catholique

Basilique Notre-Dame de la Victoire

Vue extérieure - Photo J-P GALICHON

Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter l'article consacré a celle ci sur la page de la commune ...


Chapelle Notre Dame de bon voyage

Vue extérieure - Photo J-P GALICHON
Vue extérieure - Photo J-P GALICHON

Chapelle située boulevard Saint-Exupéry sur la place docteur Maurice Drain.
Chapelle du XVIIe siècle [1].

Chapelle de tous les Saints


Chapelle située avenue des Myrtes - Boulevard de Suveret.

Église construite avant 1900 comme église anglicane de Valescure. Le commanditaire est Lord RENDEL, de Cannes, l'un des promoteurs du quartier Valescure. Les paroissiens sont mis à contribution et Léon SERGENT est désigné comme architecte. L'église anglicane appartient à la famille RENDEL jusqu'en 1926, date à laquelle elle est cédée au diocèse de Gibraltar de l'Église anglicane.
En 1958, elle est mise à la disposition du diocèse catholique de Fréjus. Dans le cimetière attenant se trouvent des tombes de citoyens britanniques.

Figure à l'Inventaire général du patrimoine culturel [2]


Chapelle Saint-Roch


Chapelle située au Dramont, 77 rue Noël GARNIER.

La construction de la chapelle Saint-Roch date de 1928. Elle a été réalisée sur des plans de l'architecte LIBAUD, pour les ouvriers qui travaillaient aux carrières de porphyre du Dramont. Elle a été consacrée le 19 février 1929.

L'édifice présente un portail d'inspiration ancienne : piliers à colonnes, double arc plein cintre encadrant un oculus en forme de croix grecque.

L'édifice figure à l'Inventaire général du patrimoine culturel[3]


Chapelle Sainte Thérèse


Chapelle située 382 boulevard Théodore Guichard, en limite avec Théoule.
La chapelle Sainte-Thérèse est l'église paroissiale de la paroisse Sainte-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus du Trayas, administrée le curé des Adrets de l'Esterel[4] .


Église du Sacré-Cœur


Édifice situé à Bolouris, rue Charles GOUJON.

Première pierre de la chapelle de Boulouris en date du 15 août 1910. Elle est inaugurée en 1911 sous le vocable de Saint-Pierre. Elle devient église paroissiale sous le vocable du Sacré-Cœur.
Le décor sculpté du tympan est signé du sculpteur P. SICARD et du marbrier PELLETTI. Le décor peint sur la voûte du chœur est daté de 1976 et signé QUINCY.

Église Sainte-Bernadette


Édifice situé 945 avenue de Valescure.
Alors que les besoins paroissiaux explosaient en 1962 avec le retour des rapatriés d’Algérie, l’Armée laissait les immeubles militaires de La Remonte en 1963. Les autorités religieuses et militaires conclurent un accord : un terrain de 2 895 m² devint propriété paroissiale.
Les locaux furent libérés effectivement en juillet 1965 et en septembre la première messe était célébrée.
En 1995 le clocher fut construit au dessus du porche.
Les vitraux colorés ont été réalisés en 1966 – 1967, par un paroissien et financés par les paroissiens .[5] Le chemin de croix italien en métal date de 2002.
Le presbytère a été rénové en 2005.

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
Pierre MARCHAND 1963- Curé fondateur de la paroisse  
- -  

Église du Sacré-Cœur


Édifice située à Agay, 297 route d'Agay (à côté du port d'Agay).

Le hameau d'Agay se constitue de façon significative au XIXe siècle avec les ouvriers du chemin de fer et les douaniers.
À partir de 1864, les chanoines de Fréjus et prêtres vont assurer un service dominical dans une salle prêtée par la direction des douanes.
En 1877 1878 le chanoine GAMEL fait édifier une église sur un terrain de la famille GUILLAUME BÉRANGER. L'église est bénie sous le vocable de Notre Dame du Sacré-Cœur. En 1931 Antoine de Saint-Exupéry s'y est marié. L'église a été détruite par le bombardement du 11 novembre 1943.
L'église actuelle a été construite au même endroit.
Église en béton suivant les plans de l'architecte SEMICHON qui rappelle la forme de la proue d'un navire.
Les premiers offices ont été célébrés en 1950 et la bénédiction par l'évêque de Fréjus-Toulon a eu lieu le 7 décembre 1952 .

Source[6]

Église Notre-Dame-de-la-Paix


Église située 159 boulevard du Maréchal Juin.
L'église Notre-Dame-de-la-Paix a été construite sur des dessins de l'architecte fréjussien J. VINEÏS et datés du 22 août 1966. La bénédiction inaugurale a eu lieu le 17 décembre 1967.
Les verrières des 12 baies de l'édifice ont été commandées en mai 1989 au peintre-verrier d'Orléans Louis-René Petit. Elles ont été réalisées en 1991 par les ateliers Loire à Lèves, près de Chartres. Une verrière est noté G. BAUDRILLAT, c'est probablement le nom d'un donateur.
Église entièrement en béton construite en éventail[7] .
Figure à l'Inventaire général du patrimoine culturel [8]


Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
Jean PARIS 1967-1975  
Jean GAMBA 1975-1986  
Rémi BAZIN 1986-1998  
Jean Marcelle VEAU 1998-1999  
Louis Marie GUITTON 1999-2005  
Stéphane PELISSIER 2005-2009  
Thomas DIRADOURIAN 2009-2014  
Emmanuel LEMIÉRE 2014-  

Église San Rapheu

La tour - Photo J-P GALICHON
La façade - Photo J-P GALICHON

Église Saint-Raphaël dite des Templiers, nommée aussi église Saint-Pierre. Édifice situé Rue des Templiers.

L'église romane est datée du XIIe siècle. Elle est construite sur un plan en croix. Elle est constituée d'une nef à trois travées voûtées en berceau brisé, d'un transept flanqué d'une absidiole au nord et d'une tour édifiée au XIIIe siècle au-dessus du bras de transept sud. C'est l’évêque de Fréjus qui réside épisodiquement à Saint-Raphaël qui est à l'origine de la construction de cette tour.
L'abside centrale semi-circulaire ornée d'arcatures est voûtée d'un cul-de-four nervuré.
La tour haute de 25 mètres est composée de trois étages. En 1881, elle a reçu un campanile en fer forgé et la cloche. À noter une crypte du XIe inachevée.

Édifice classé aux M.H en 1907 et 1908[9]


Culte Anglican

Église Anglicane Saint John the Evangelist


Église située 117 Avenue Paul Doumer.

L'édifice est daté de 1906 (plaque conservée à l'intérieur). Elle a été construite grâce aux donations de Sir William AMHERST, député conservateur du Norfolk, selon des plans de Sir Charles NICHOLSON.

Une extension de celle ci à été faire en 1926 Une extension en 1926 a été réalisée sur plans signés de l'architecte Harry Stuart GOODHART-RENDEL (tour-coupole, clocher et chevet).

Figure à l'Inventaire général du patrimoine culturel [10]


Culte apostolique Arménien

Chapelle arménienne Sourp Hovhannès ou saint Jean


Église située 107 Avenue du maréchal Lyautey.


Culte orthodoxe

Église orthodoxe Saint Raphaël l'Archange


Édifice situé à l'angle de la rue Chèvrefeuille et de l'avenue Pauline CARTON.

Église édifiée en 1961 sur des plans de l'architecte Nicolas TZWETKOFF, sur une initiative de monseigneur Méthode, évêque de Campanile et résidant à Asnières.
En 1958, le gouvernement français et diverses organisations humanitaires, ainsi que la fondation TOLSTOÏ ont fait l'acquisition de "l’hôtel Ermitage" pour héberger 150 émigrés russes venus principalement du sud-est asiatique.
L'église dédiée à Saint-Raphaël a été construite pour permettre entre autres aux résidents russes d'assister au culte.
L'église a été consacrée par monseigneur Méthode et monseigneur Antoine de Genève.
Une association cultuelle a été créé en 1987 pour reprendre cette chapelle. Depuis elle dépend de l’archevêché de Paris, Exarchat en Europe occidental de l'archevêché de Constantinople.
Depuis 2007 l'église est la propriété de la ville.

Source[11]

L'église figure à l'Inventaire général du patrimoine culturel[12]

Culte Protestant

Église protestante


Édifice situé 291 avenue du Maréchal-Lyautey.
Église protestante Unie de France.
L'édifice date des années 1882-1899.

Les pasteurs

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
Daniel VERNIER - Pasteur en 1927 et 1933  
- -  
Guy de DADELSEN - Pasteur en 1952  
- -  
Claude GUIRAUD 1974-1979  
- -  
Freddy DHOMBRES 1988-1997  
- -  

Source[13]

Autres édifices religieux

  • Chapelle Saint-Antoine
  • Chapelle Saint-Honora

Référence.png Notes et références