Édifices religieux de Cannes

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Retour Ville de Cannes


La ville de Cannes possède un riche patrimoine religieux : églises, synagogues, temples, mosquées. Cette liste inventorie les principaux édifices religieux.
Note : cette liste n'est pas exhaustive.


Inventaire culte Catholique

Église Christ Roi


Église située 105 bd Carnot.

Une première chapelle fut édifiée vers 1932, face au lycée Carnot, suite à l'acquisition d'un terrain en 1927 par le curé de Notre-Dame de Bon Voyage, le Chanoine GHIO.
Après la seconde guerre mondiale, la villa ZANETTA est léguée au diocèse, sous réserve que celle serve de presbytère et de local pour les jeunes.
Dans les années 1960, le quartier se développe et, en décembre 1961, la chapelle devient église et le Chanoine Henri DAALDEROP devient le premier curé de cette nouvelle paroisse.
En février 1963, la chapelle s'est agrandie passant de 100 à 350 places.
Le 31 octobre 1965 a lieu la dédicace de l'église du Christ-Roi par Monseigneur MOUISSET, évêque de Nice.
En 1995, un généreux donateur a permis d’améliorer l'entrée de l'église.
En 2001, la réorganisation du culte catholique sur Cannes a entraîné la réorganisation des paroisses et désormais l'église du Christ Roi appartient à la Paroisse Saint Nicolas de Cannes.


Église Notre-Dame-de-Bon-Voyage


Église située 2 bis rue Buttura.
La première pierre fut posée en 1868 et bénie par l'évêque de Fréjus. Mais la guerre de 1870 stoppa les travaux. La reprise du chantier eu lieu en 1883, mais ne furent jamais achevés, faute de moyens.
Il manque: un clocher ainsi que les deux tours sur la face Ouest, le déambulatoire sur la face Est, l'abside et le presbytère.
L'église, placée sous la protection de Notre-Dame de Bon Voyage, fut ouverte au culte le 2 novembre 1879.
L’Église Notre-Dame de Bon Voyage devint église paroissiale en 1920.

L'église fut équipé d'un orgue de chœur Yves CABOURDIN à l’initiative de l’Archiprêtre de Cannes, Pierre ROUBAUDI (1913-1990) en 1978 et il fut inauguré pour le centenaire de l'église.
Acheté à l’initiative de l’Archiprêtre de Cannes, Pierre ROUBAUDI, cet orgue, construit en 1978 par Yves CABOURDIN fut inauguré par Henri POURTAU à l’occasion du centenaire de l’église. L’instrument fut vendu vers 1998 au docteur Jean PUECH maire et conseiller général de Rignac. Aujourd’hui il est installé dans l’église Saint-Pierre de Rignac.

Édifice inscrit aux M.H en 2001[1].

Église Notre-Dame-des-Pins


Église située 28 boulevard Alexandre-III.
C’est en 1864 que sept hommes (TRIPET, RIGAL, BECHARD, PASTOUR, BRUN, PAPIS et GUIRARD) s’associent pour construire une chapelle au milieu de la pinède. C'est la naissance de la première église construite par l'architecte Cannois d'adoption, Laurent VIANEY, sur le terrain donné par Eugène TRIPET. Le premier édifice est bénit le 2 décembre 1865 en présence du prince Napoléon Bonaparte, cousin de Napoléon III.
Le quartier se développe rapidement et la chapelle devient église lorsque la paroisse est créer en 1881. C'est l'abbé CHAUDE qui en devient le premier curé.
En 1914, la décision de construire deux "bas-côtés" est prise.
Mars 1932, la première pierre d'un agrandissement visant à tripler la surface est posée. L'agrandissement concerne le transept, le chœur, le clocher, la sacristie et le presbytère. C'est Monseigneur Paul RÉMOND, évêque de Nice, qui a posé cette première pierre.
C'est l'architecte Cannois, César CAVALLIN, qui est en charge de ce chantier.
Six mois plus tard (11 septembre 1932) inauguration de la nouvelle église sous la présidence de Mgr RÉMOND.
En 1933 seront réalisés les portails, la sculpture des chapiteaux (J. Astoux de Cannes), la pose de la chaire, la réalisation du Maître-autel (Marcel BOURAINE) et la pose des vitraux réalisés les frères MAUMÉJEAN sauf un qui est daté de 1932 et signé LEMOINE de Nancy) .
Les principaux donateurs pour l’extension de 1932 furent : André CAPRON (Maire de Cannes) et son épouse, Le Conte de PARIS, le Duc de Vendôme, James O'NEIL, le roi MANOEL de PORTUGAL, Michel MAC NAMARA, Le conte de CASERTE et son épouse, Miss CARTIER.
Édifices consacrée le 12 novembre 1989 par Monseigneur François SAINT MACARY évêque de Nice.


Édifice inscrit aux M.H en 2001.

Quelques curés de Notre-Dame-des-Pins

Prénom(s) NOM Période Observations
CHAUDE 1881-1897 Premier curé de Notre-Dame-des-Pins  
- -  
Joseph ROMANET 1904-1924  
- -  
MORELLO 1926-1948 (1881 - 1952) - Curé en charge de l'agrandissement de 1932  
Henri PRADEL 1948-1950 (1883 - 1950)  
- -  
- -  

Quelques photos de Notre-Dame-des-Pins


Église Notre-Dame d'Espérance


Église située au sommet du Suquet .
La Chapelle Saint-Anne appartenant aux moines de Lérins, fut jusqu'au XVIIe siècle, la seule église paroissiale de Cannes. La population Cannoise augmentant, l'église Notre-Dame du Puy (Chapelle Saint-Anne) ne pouvait accueillir tous les fidèles.
La construction d'une nouvelle église sur les deniers des Cannois est décidée le 14 novembre 1521.
6 décembre 1628 : signature de la reprise des travaux.
1632 : l'église est livrée au culte .
l’édifice est terminée en 1641 après de nombreuses difficultés.
l'église est dédiée à Notre-Dame d’Espérance le 25 mars 1645.
13 novembre 1678 : Consécration par Monseigneur Louis de ROQUEMARTINE.
1886 : Restauration .
Patrimoine :

  • La tribune des grands orgues a reçu un instrument de 1853 des frère LINGIARDI de Pavi qui a conservé la plus grande partie de des registres et jeu d'origine.
  • La maître-autel est daté du XVIIIe siècle, il est surmonté d'une statue de Notre Dame de la mer et des marins (elle tient dans sa main une ancre de marine). La statue en bois est elle aussi du XVIIe.

Édifice inscrit aux M.H en 1937.

Quelques curés et prieurs de Notre-Dame d'Espérance

Prénom(s) NOM Période Observations
JORDANY -1670 Curé Prieur  
J. BELLISSON 1670- Curé Prieur  
TAJASQUE 1673-1677 Curé Prieur  
D. RAMATUELLE 1678-1688 Curé Prieur  
RIOUFFE 1687- Curé Prieur  
RUSQUE 1688-1691 Concuré (Prêtre qui exerçait la charge de curé concurremment avec d'autres)  
ROBION 1688-1689 Concuré  
TABEIT 1689-1690 Concuré  
PATRIQUE 1689-1690 Concuré  
Emmanuel VIALLE 1692-1696 Curé Vicaire  
J. VAILLIERE 1700-1730 Curé Vicaire  
DANY 1719- Prieur  
PREYRE 1731-1764 Curé  
Jean PREIRE 1765-1791 Curé  
Claude CARLAVAN 1800-1803 Curé  
PASCAL 1803-1842 Curé  
DAVER 1843-1854 Curé  
GABRIEL 1855-1863 Chanoine Curé Doyen  
Étienne BARBE 1864-1888 Chanoine Curé Doyen - Source partielle[2]  
Joseph GUIGOU 1888-1899 Chanoine Curé Doyen - Source partielle [3]  
Paul Adrien MAGNAN 1899-1901 Chanoine Curé Doyen - Source partielle[4]  
Jules RAYNAUT 1901-1920 Chanoine Curé Doyen - Source partiel[5]  
PAUL GRAU 1919-1952 Curé  
Marius MAËRO 1952-1975 Chanoine Curé  
Pierre LANZA 1975-1981 Curé Doyen  
- -  
Paul REYNAUDIN 1985-2001 Curé  
- -  
- -  

Source: Paroisse

Quelques photos de Notre-Dame d'Espérance

Église Saint Georges ou Saint George's Church


Église située au 29 avenue du Roi-Albert.

Édifice inscrit aux M.H en 2001[6] .

Église construite par la volonté du Prince de Galle et futur Edouard VII suite au décès de son frère le duc d'Albany à Cannes en 1884.
Pose de la première pierre de l’église par le Prince de Galles, le 27 février 1886.
12 février 1887: Inauguration de l’église par le Prince de Galles.
1970 Vente de l’église au diocèse de Nice.
4 Août 1974, après 87 ans de culte suivant le rite anglican, le chanoine Francis COEURET, curé de Notre Dame des Pins, célébrait pour la première fois la messe en l’église Saint Georges. Les pasteurs anglicans ont toujours la possibilité d’y célébrer, plusieurs fois par an les offices suivant leur rite.

Pour en savoir plus...


Église Saint-Joseph


Église située 40 rue Marius Monti.

Édifices construit dans les années 1920 à la demande de pratiquants. Il est situé sur les hauteurs de Cannes dans le quartier des Broussailles.


Église Sainte-Marguerite


Église située Avenue Francis TONNER dans le quartier de La Bocca.
Édifice édifié grâce à la générosité de Margarita Felecita comtesse d'Obrien épouse del Ponte sur des plans de l’abbé POUGNET . La réalisation a été assurée par les entrepreneurs Daver et Bourrely, sous la surveillance de Paul NÉGRIN.
Première pierre posée en octobre 1876 par Monseigneur TERRIS.
Église bénite le 27 décembre 1878 par Monseigneur Ferdinand TERRIS évêque de Fréjus et Toulon.
Le clocher date de 1881 et la cloche Élisabeth a été bénite le 23 mars 1882.

Pour en savoir plus...


Église Sacré Coeur


Église située 15 avenue du Prado.
Le 10 juin 1901 l'évêque de Nice acquit la propriété de la baronne LYCKLAMA et la villa permettait la célébration des offices à la cave.
Une église fut élevée sur un terrain non stabilisé et ouverte en janvier 1911.
En 1971 les Pères Eudistes arrivèrent sur le site l'église qui menaçait de s'effondrer fut interdite au public. Entre 1974 et 1985 le terrain fut stabilisé et la hauteur de la nef réduite.

Pictos recherche.pngPour en savoir plus....


Chapelle de la Miséricorde


Chapelle des pénitents noirs située dans le quartier du Suquet , rue Félix Faure.

Édifice inscrit aux M.H en 1993[7].


Chapelle Bellini


Chapelle située au 23 avenue Sévigné à la hauteur du 67 Avenue de Vallauris.
Chapelle érigée en 1894 par le comte VITALI. Elle faisait partie de la villa Fiorentina construite par lord Julian GOLDSMITH.
Elle fut la propriété de la princesse KARAGERGESWICH avant de devenir la propriété et l'atelier du peintre Emmanuel BELLINI en 1953. Elle est aujourd'hui un musée dédié à son œuvre. Sa fille unique Lucette BELLINI a hérité de cette chapelle en 1989 au décès de son père. Sans enfant elle léguera la chapelle à la ville de cannes à son décès suivant son testament déposé en 2009 chez un notaire. Ce don ne concerne pas les tableaux qui resteront la propriété des héritiers de Lucette.

Édifice inscrit aux M.H en 2001.


Deutsche Kirsche ou chapelle du souvenir


Église située au 27 boulevard de la République.
Ancienne Deutsche Kirsche, c’est-à-dire l’église luthérienne allemande, cette chapelle du Souvenir a été construite vers 1872 et rehaussée au XXe siècle.

Édifice inscrit aux M.H en 2001.


Chapelle Saint-Cassien


Chapelle située au 269 avenue Francis Tonner.
Église bâti au sommet de la Butte de Saint-Cassien près de l'aéroport de Cannes .


En 1653 apparaît la confrérie de Saint Cassien. Le 18 octobre de cette même année, les fondateurs de la confrérie obtiennent la cession gratuite de l’emplacement du terre-plein de Saint Cassien, de la butte et du passage. Ils obtiennent aussi l’engagement de pouvoir construire et édifier une chapelle…
Les travaux devaient s’achever le 15 juillet 1654. Mais la chapelle mal construite s'effondre une semaine avant la fête de Saint Cassien . Elle sera alors reconstruite et les travaux seront achevés en 1675.
Les troupes d’occupation allemandes qui ont envahie Cannes en novembre 1942 avaient entreposé dans la partie ouest de la butte un stock de munitions. (Des restes du bunker sont encore visibles). Le stock saute le 10 février 1944, ce qui endommage fortement la chapelle .
En 1969 un comité de sauvegarde de la chapelle est créé au sein de la municipalité et en 1970 elle est acquise par la ville et en 1971 elle est restaurée.

Voir le site consacré à la butte Saint-Cassien ou celui de la paroisse .

Chapelle Saint-Roch

Chapelle située 9 rue Saint-Dizier.


Une chapelle Saint-Roch fut édifiée par les Cannois après la peste de 1720 au bas du Suquet coté Nord. Durant la révolution cette chapelle fut détruite puis reconstruite durant la Restauration. En 1860 pour permettre le passage du chemin de fer elle fut détruite et reconstruite accolée à l'hôpital Saint-Jacques actuelle rue Saint-Dizier.

Chapelle Saint-Jean-Bosco


Église du quartier Ranguin, rue Honoré de BALZAC.
Église consacrée par Monseigneur Louis SANKALÉ le 25 avril 2010 en remplacement d'un bâtiment daté de 1980.

Chapelle Sainte-Anne


Chapelle située au Suquet à proximité de Notre-Dame-de-l'Espérance .

Autour du Castellum Marcellini du Suquet, un habitat féodal se développe . La chapelle du château (ancienne église Notre-Dame du Puy) devient trop petite pour accueillir la population. La chapelle fut abandonnée par les Cannois au XVIIe siècle, quand ils eurent terminé d'édifier Notre-Dame de l'Espérance (Lieu de culte indépendant du monastère des moines de Lérins ). Par ailleurs, cette église servait également la chapelle au château, ce qui contraignait les fidèles à prier sous les yeux du Seigneur qui disposait d'une tribune réservée.
Le château, partiellement détruit, vendu comme bien national à la Révolution devient, en 1878, une manufacture de céramique « La faïencerie d’art du Mont-Chevalier ». En 1919, la commune de Cannes y installe le musée de la Castre. La chapelle devient la salle d'exposition des instruments de musique du monde.


Édifices religieux de l’île Saint-Honorat

Voir la page consacrée à cette île

Inventaire culte Anglican

Holy Trinity Church


Église située 11 rue du Canada.
Édifice inscrit aux M.H en 2001.

Chapelle Christ Church

Chapelle située 7 avenue du Docteur-Raymond-Picaud.

Saint Paul's Church


Église située au 126 boulevard de la République.
Édifice inscrit aux M.H en 2001[8].


Inventaire culte Protestant

Église Protestante Unie de France


Église située 7 rue Notre-Dame.
Église édifié en 1874. Importants travaux de rénovation terminés par l'inauguration de septembre 2006.

Église évangélique libre


Église située 89 rue Georges Clémenceau.

Saint Andrew's Presbyterian Church ou chapelle de la Rédemption

Chapelle située 3 rue Edith-Cavell.
Chapelle inscrite aux M.H en 2001 [9].

Inventaire culte Orthodoxe

Église Saint-Michel-Archange et chalet Saint-Michel


Église située au 40 boulevard Alexandre-III.
Construite en 1894 par l'architecte Cannois Louis NOUVEAU pour l'épouse du tsar Alexandre III sur un terrain offert par Alexandra TRIPET-SKRYPITZYNE.
Église consacrée le 22 novembre 1894.
Édifice classé aux M.H en 2001[10].

Chapelle d'orthodoxes à la mémoire d'Alexandra Skripitzine

Chapelle Alexandra Skripitzine - Photo J. GALICHON


Chapelle située: Square Alexandra.

Chapelle ou mausolée édifié par Eugène TRIPET en souvenir de son épouse Alexandra Féodorovna SKRYPITZINE.
Chapelle inscrite aux M.H en 2001[11].

Inventaire Culte Musulman

Mosquée de Cannes La Bocca


Mosquée située dans le quartier de La Bocca au 142 rue Michel JOURDAN.

Ensemble conçu par l’architecte Émile Di MATTÉO, ouverte au publique le 7 février 2014.
La mosquée est baptisée "Iqraa".


El-Médina

Mosquée Située 1 avenue du Petit Joas.

Inventaire du Culte Juif

la synagogue de Cannes


Synagogue située au 20 boulevard d'Alsace.


la synagogue de Cannes centre

Synagogue située au 22, Rue Commandant Vidal .

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.