Édifices religieux d'Antibes

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

< Retour à la page d'Antibes


La ville d'Antibes possède un riche patrimoine religieux : églises, synagogues, temples. Au début du XIXe siècle la commune comptait plus de quarante lieux de culte. Cette liste inventorie les principaux édifices religieux.

Inventaire

Cathédrale Notre-Dame-de-l'Immaculée-Conception

Rue Christian Chessel.

Cathédrale Notre-Dame-de-l'Immaculée-Conception
Photo J-P GALICHON


Pictos recherche.png Article détaillé : À voir sur la page d'Antibes


Église du Sacré-Cœur

10, rue Docteur Chaudon.

Église du Sacré-Cœur
Photo J-P GALICHON


Église construite de 1969 à 1972 sur un terrain donné au clergé d'Antibes, remplaçant le bâtiment préfabriqué de 1958. C'est l'architecte Maurice HAURY qui a conçu cet ensemble paroissial et l'entreprise Fontanili qui le réalisa. L'église est née de la volonté du curé Léon d'AGON de la CONTRIE qui nommé en août 1964 a organisé des collectes pour remplacer le préfabriqué (en particulier auprès des rapatriés d'Algérie).

Logo internet.png Site en ligne : Pour en savoir plus ...


Église Saint-Benoit

Église située boulevard Francis Meilland.

Église Saint-Benoit
Photo J-P GALICHON


Église située Boulevard MEILLAND dans le Cap d'Antibes réalisée par souscription.
Église fondée par Monseigneur VAN CALOEN, évêque titulaire de Phocée et restaurateur de la congrégation bénédictine au Brésil.
L'évêque revenu en Europe se retire au Cap d’Antibes. Il crée une école primaire en 1921.
L'église fut construite en 1926 par souscription et consacrée en 1927.
L'abbaye de Saint-André possédait l'église jusqu'en 1961 date à laquelle l'abbaye céda l'église au diocèse de Nice.
CHABAUD fut le premier curé du Cap d'Antibes.
Clément MALLET lui succéda.


Église Notre-Dame-de-la-Pinède

Situé rue Saramartel, à proximité de la pinède de Juan-les-Pins.

Église Notre-Dame-de-la-Pinède
Photo J-P GALICHON

En 1898, l'évêque de Nice demande aux Oratoriens de construire une église et un orphelinat à Juan.
Les terrains sont achetés en juin et le 3 décembre de la même année une société est constituée pour la réalisation. Les travaux débutent en 1899.
En 1901 la première chapelle fut réalisée (Nef de l'église actuelle)
En 1911 création d'une grande salle paroissiale qui sera intégrée plus tard dans un agrandissement de l’église.
En 1914 Juan-les-Pins devient paroisse (dépendait d'Antibes avant)
En 1926 un agrandissement (Transept, chœur et déambulatoire, trois chapelles et la sacristie) fut réalisé grâce à la générosité des Juanais.
En 1956-57, nouvel agrandissement (Tribune , nouveau porche et baptistère)
En 1961-62 réalisation par l'architecte Pierre GAUDIN de la chapelle de la Vierge avec les sept verrières. Les vitraux contemporains sont signés de BASSINOT.

L'abbé POMIÉ fut desservant de 1901 à 1914 et curé de 1914 à 1945.

Une plaque souvenir porte cette mention « BOZE ZBAW POLSKE »
« Ici les Polonais ont prié Dieu pour la liberté de leur patrie, 1939 - 1942 ».


Église Saint-Joseph d'Azurville

Place Jean Aude - La Fontonne.

Église Saint-Joseph d'Azurville
Photo J-P GALICHON
Église Saint-Joseph d'Azurville, nef
Photo J-P GALICHON

Église commencée en 1922, inaugurée le 8 juillet 1926 et consécration faite en 1929. Terrain donné par madame CAUSSE-GOIRAN (sœur du général GOIRAN, maire de Nice de mars 1912 à novembre 1919). La paroisse fut décrétée en 1943. Le presbytère date lui de 1968.
Vitraux signés Jacques FONMARTY - Saint-Paul-de-Vence.


Église Notre-Dame-de-l'Assomption

Située : 43 bis, avenue Philippe Rochat.

Église Notre-Dame-de-l'Assomption
Photo J-P GALICHON
Église Notre-Dame-de-l'Assomption, nef
Photo J-P GALICHON


Église construite en 1959 par l'architecte NESTEL , et l'entreprise Saltarocchi.
L'église fut commencée par le chanoine BOREZÉE (curé de la cathédrale) et terminée par l'abbé TINTI qui fut le premier curé de la paroisse.


Église Sainte-Jeanne-d'Arc

Située: 29, avenue de Cannes - Juan les Pins.

Église Sainte-Jeanne-d'Arc
Photo J. GALICHON


En 1940, Juan-les-Pins n'ayant cessé de se développer, un deuxième lieu de culte s'imposait. En 1941, un terrain fut acheté. Une église commencée en 1943, construction stoppée pendant la Seconde Guerre mondiale par manque de matériaux de construction et terminée en 1983.
L'architecte de l'église est M.H. VALÉRIEN. Les statues qui ornent l'église et la place devant l'église sont signées GREBEL.
Depuis décembre 2010, pour des raisons de sécurité (l'édifice présente des fissures qui menace la solidité de l'ensemble) l'église a été fermée au public[1].


Église Réformée de France

Située : 7, rue Niquet.

Église Réformée de France
Photo J-P GALICHON


Temple dédicacé solennellement au culte le 16 février 1908 sur un terrain acquis en 1906. Le financement de l'édifice a été fait par souscription publique par l'intermédiaire d'une association culturelle dont les statuts furent déposés le 21 avril 1905.

Logo internet.png Site en ligne : Pour en savoir plus ...


Synagogue d'Antibes

Villa la Monada, chemin des Sables.

Synagogue d'Antibes
Photo J-P GALICHON


La première pierre de l'édifice a été posée en 1990 par le député-maire d’Antibes.


Église évangélique

Située au 21, avenue du châtaignier.

Église évangélique
Photo J-P GALICHON



Chapelle Saint-Esprit (désaffectée)

Située : Rue du Saint Esprit.

Chapelle Saint-Esprit
Photo J-P GALICHON

La chapelle fut édifiée en partie sur l'ancien cloître de la cathédrale en 1385.
Clocher à pyramides imbriquées l’une dans l’autre.
La chapelle abrita la confrérie des pénitents blancs du saint-esprit à partir de leur fondation en 1591.
Devient bien national à la Révolution.
Servit de prison de l'avant garde de Napoléon BONAPARTE avant son débarquement de mars 1815 à Golfe-Juan.
Depuis 1987 elle est salle du Conseil municipal.

Sous la chapelle Saint-Esprit ont été mises au jour les restes d'habitat en terre crue.
Partiellement classée au titre des monuments historiques[2] par arrêté du 16 octobre 1945.


Chapelle Saint-Bernardin (désaffectée)

Chapelle située 14, rue Rostan.

Chapelle Saint-Bernardin
Photo J-P GALICHON

Ancienne chapelle de la confrérie des Pénitents Blancs.
La construction de la chapelle Saint Bernardin débuta en 1513. La façade est dans le style Gothique du XVIe siècle.
La porte latérale dans la petite rue Saint-Bernardin (rue qui débouche sur la rue de la République), date de 1581 (photo).
Vestiges de peintures murales du XVIe siècle.
Église inscrite à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques [3] par arrêté du 13 mars 1995.
Intérieur de la chapelle restaurée en 2008.


Chapelle Saint-Roch

Chapelle située Port Vauban.

Chapelle Saint-Roch
Photo J-P GALICHON


Cette chapelle construite au début du XVIe siècle est le lieu de culte orthodoxe depuis 1943 date ou un accord a été passé entre la ville et la communauté orthodoxe.
L'entretien du lieu est à la charge de la communauté.


Chapelle Notre-Dame de la Garoupe

Située au Cap d'Antibes, près du phare, est rattachée à la cathédrale d'Antibes.

La colline de la Garoupe s’élève à 68 mètres au dessus de la mer.

L’édifice est constitué de deux chapelles. La petite nef (celle de gauche) est datée de 1003 à 1015 et celle de droite, la grande nef, est consacrée en 1560. Adossé à la chapelle la plus ancienne, il y a un oratoire dédié à « Sainte Hélène ».

La nef la plus ancienne est dédiée à « Notre-Dame-du-Bon-Port » tandis que l’autre est dédiée à « Notre-Dame-de-la-Garde ». Cet édifice religieux présente donc l’originalité de vénérer Marie sous deux vocables.

La nef bâtie en 1560 l’a été grâce à René de Savoie, comte de Tende qui fit don des fonds aux Cordeliers (pénitents blancs) installés sur le plateau depuis 1520.

1582, les Cordeliers quittent le sanctuaire pour la ville.

1644, suite à des secousses sismiques la chapelle est restaurée.

1672, pose d’une grille sur la porte de la chapelle « Notre Dame du Bon Port »

1794, la chapelle devient une annexe du service de santé, mais l’absence d’eau fait qu’elle ne sera jamais utilisée ainsi.

1851, la chapelle retrouve sa destination originale : le culte.

1930, une souscription permet l’installation de l’électricité dans la chapelle.

La chapelle est de style Roman. Les murs sont épais (2 mètres au maximum). Le porche (abris de pèlerins) est situé entre les deux entrées sans donner accès à la chapelle. Sur la façade une échauguette est visible. Celle-ci permettait de voir les visiteurs sans être vu.

Il semble que le plateau de la Garoupe ait été un Oppidum ligure (fortification sur un lieu élevé).

Le plateau fut un lieu d’adoration de divers divinités dont Isis Pélagique et Cybèle Séléné au IIIe siècle.

Chapelle inscrite sur l'Inventaire supplémentaire des monuments historiques [4] par arrêté du 29 octobre 1926, célèbre pour ses nombreux ex-voto.

Chapelle du Calvaire (désaffectée)

Située au Cap d'Antibes, près du Phare.

Chapelle du Calvaire
Photo J-P GALICHON


1652, construction de la chapelle du Calvaire sur le plateau de la Garoupe par les sœurs Bernardines pour conjurer la peste , celle ci est aujourd’hui désaffectée.
La chapelle et la villa de l'atelier Cogné ont été restaurée en 2013 par la commune d'Antibes.


Chapelle Saint-Jean

Chapelle se trouvant au quartier Fontmerle.

Chapelle Saint-Jean
Photo J-P GALICHON
La crèche de Noël
Photo J-P GALICHON

Chapelle située au croisement de la route de Saint-Jean et du chemin de Saint-Maymes. Ancienne propriété de la confrérie de Saint Jean-Baptiste et de Notre-Dame-de-le-Garde. En 1765, Jean Antoine CAUVIN acquit pour la somme de 1165 livres la propriété de Saint-Jean (chapelle et 6 hectares de terrain) Jean Antoine et son épouse François LANCE embellissent la chapelle (tableaux et mise en place de l'autel). En 1789, Anne-Élisabeth CAUVIN épouse l'officier au régiment des grenadiers royaux du Languedoc Jean-François Henry GUIDE en la chapelle Saint-Jean. Elle apporte en dot la propriété Saint-Jean. En octobre 1789, la chapelle est confisquée par l'Assemblée nationale.
Le 25 janvier 1796, la chapelle est racheté par Henry GUIDE avec le pré attenant pour 616 livres.
En 1910, les membres de la famille GUIDE décident de transformer la chapelle à gauche du chœur en caveau de 32 places. En 1930, un second caveau sera réalisé et en 1987 un columbarium de 30 places sera installé.
En 1844, l'un de ses enfants Eugène GUIDE hérite de la propriété. Il légua celle-ci à Marie Henriette Nathalie GUIDE et aux cinq enfants de Gustave GUIDE.
Depuis lors, la descendance est regroupée en association pour la sauvegarde de la chapelle.
Clocher carré surmonté d’une coupole cylindrique.
Chapelle datée du XVIIe siècle inscrite aux M.H. [5] en 1989.


Chapelle Sainte-Thérèse

Route de Grasse.

Chapelle Sainte-Thérèse
Photo J-P GALICHON


Chapelle construite en 1932 en bordure de la route de Grasse.


Chapelle Sainte-Marguerite

Située dans le quartier "des Semboules", boulevard Guillaumes Apollinaire.

Chapelle Sainte-Marguerite
Photo J-P GALICHON


Église construite dans un quartier moderne en 1985.


Chapelle Notre-Dame-de-Bonté

Située au 27 du chemin de la Peyregoue.

Chapelle Notre-Dame-de-Bonté
Photo J-P GALICHON


Chapelle construite en 1981 par un particulier.

Logo internet.png Site en ligne : Pour en savoir plus ...


Chapelle Notre-Dame-de-Lumière

Centre hospitalier d'Antibes.

Chapelle Notre-Dame-de-Lumière
Photo J-P GALICHON


Cette chapelle a été construite en même temps que l’hôpital par l'architecte PARISET en 1939. Elles est située dans la quartier de La Fontonne.


Chapelle Saint-Claude

Chapelle Saint-Claude
Photo J-P GALICHON


Chapelle rurale de style roman située près de la bretelle autoroutière.


Chapelle Saint-Laurent

Situé au Fort carré.

Chapelle Saint-Laurent
Photo J. GALICHON
Chapelle Saint-Laurent, intérieurPhoto J-P GALICHON


Édifice daté du XVIe siècle.


Ancienne chapelle Saint-Sauveur

Le clocher de l'ancienne chapelle Saint-Sauveur est situé rue Arazy.

Ancienne chapelle Saint-Sauveur
Photo J-P GALICHON


Dernier vestige du couvent des trinitaires de Valence construit en 1843.
Le clocher daté de 1851 est aujourd'hui à l'intérieur du collège Fersen.


Oratoire des Âmes du Purgatoire

Angle route de Grasse et chemin des Âmes du purgatoire.

Oratoire des Âmes du Purgatoire
Photo J-P GALICHON


Logo internet.png Site en ligne : Pour en savoir plus ...


Oratoire Sainte-Hélène

Oratoire jouxtant la chapelle de la Garoupe.

Oratoire Sainte-Hélène
Photo J-P GALICHON


Sainte Hélène est vénérée à la Garoupe depuis le Ve siècle.
La statue de Sainte-Hélène est placée à l’intérieur de la chapelle.


Oratoire de Notre-Dame-de-la-Colle

Angle avenue de la Pinède et chemin de la Colle.

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Chronique illustrée d'Antibes – Juan-les-Pins par C. MEUNIER-DELORMEAU 1986

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références