Famille Mac Carthy-Reagh

De GeneaWiki


Famille Mac Carthy-Reagh

VI/ Donal Gott « le bègue » (11 + 1251), fils cadet, tanist de Desmond (1230), 1er prince de Carbery (1232), puis roi de Desmond (1248-1251), tué par John Fitz Gerald (+ 1261 à la bataille de Callan), d’où :

Fils cadet de Donal Mor de Currad (vers 1135 + Currad 1205 ou 06), roi de Desmond (1185-1206).

En 1206, à la mort de Donal Mor s’ouvre une longue période de rivalités pour la couronne de Desmond, entre les frères aînés de Donal Gott, Dermod (+ 1229 ou 1230), roi de Desmond (1209-1229) et Cormac Fionn (1170 + 1248).

En 1212, Dermod étant prisonnier des anglo-normands, Cormac lui succède un temps comme roi. Libéré et marié à une anglaise, Lady Petronilla de Bloet, Dermod se trouve soutenu par les anglais de Cork, tandis que Cormac est soutenu par d’autres anglo-normands… Ces rivalités donnent aux envahisseurs la possibilité de bâtir une ceinture de châteaux forts en pierre le long de la côte de Desmond, de Timoleague, sur le territoire de Carbery, à Killorglin.

Toutefois, en 1217 ou 19 Dermod s’empare du château de Timoleague, récemment construit et, en 1229 ou 1230, meurt au cours d’un combat dans le Muskerry.

Son rival Cormac lui succède alors comme roi de Desmond (1230-1248) et Donal Gott comme tanist, leur jeune neveu Finghin (fils de Dermod) n’étant que 3ème en ligne de succession.

En 1232, Donal Gott, agissant comme « lieutenant » du nouveau roi s’empare de l’ensemble du territoire de Carbery.

En 1248, à la mort de Cormac, s’ouvre une nouvelle période de rivalités pour la couronne de Desmond, qui durera environ 30 ans. En effet, Donal Gott, succède à son frère Cormac comme roi de Desmond, mais sans doute avec opposition de son neveu Finghin (fils de Dermod), qui est tué en 1250. Qui plus est, Donal Gott meurt dès 1251.

Finghin l’ayant précédé dans la tombe, la couronne aurait alors du revenir à son autre neveu, Donal Roe (1204 + 1302), devenu 1er en ligne de succession et déjà âgé de plus de 45 ans.

Mais la couronne va être usurpée par le fils aîné de Donal Gott, et demeurera dans ses mains plus de dix ans... Donal Roe retrouvera sa couronne en 1262, mais le conflit s’achèvera seulement vers 1280, par un partage de fait du royaume, avec l’autonomie de la principauté de Carbery. D’où :

1/ Finghin Ragh na Roin (12 +1261), roi de Desmond (1251-1261), vainqueur des anglo-normands à la glorieuse bataille de Callan (1261), tué à Callan ; opposé à son cousin Donal Roe (1204 + 1302), qui deviendra finalement roi de Desmond (1262-1302) et gendre de Nicolas (+ 1324), 3ème baron de Kerry (1303).
2/ Cormac « de Mangerton », « l’archidiacre » (12 + 1262), roi de Desmond (1261-1262), tué à la bataille victorieuse de Mangerton (1262)
3/ Dermod Donn (+ 1275), aîné ? et roi avant Finghin ?, ancêtre du clan Dermod,
4/ Teige Dall « l’aveugle », exclu du trône, second après Dermod ?, ancêtre du clan Teige Dallain
5/ Donal Maol (12 + 1311), prince de Carbery (1262-1311), ancêtre des MAC CARTHY-REAGH ;


VII/ Donal Maol « le chauve » (+ 1311), 1er prince souverain de CARBERY (1262-1311).

Adversaire de son cousin Donal Roe (1204 + 1302), roi de Desmond (1262-1302) et gendre du baron de Kerry.

En 1257, Conor O’Brien bat les normands de Munster.

En 1280 ou 1281, Donal Maol incite ses voisins Turlough et Donnough O’Brien, frères rivaux, à accepter de se partager le royaume de Thomond plutôt que de poursuivre leur guerre. D’où :


VIII/ Donal Caomh (+ 1320), 2ème prince de CARBERY (1311-1320), marié à une CAREW, fille du marquis de CORK, veuve de Dermod O’MAHONY D’où :

1/ Donal Glas
2/ Cormac Donn (+ 1366 ou 1365), 4e prince de CARBERY (1366) ; assassiné par son neveu Donal Reagh ;
a/ Dermod (+ 1368), prisonnier de son cousin Donal Reagh, tué par les anglo-normands
b/ Felim, lord de Glennachroim, père de Teige de Dunmanway et grand père de Finghin, lord de Glennachroim (DP, branche de Glennachroim) ;
c/ Donal
d/ Eoghan
e/ Tady
f/ Finghin
g/ Cormac
h/ Donogh, d’où Finghin, d’où Cormac, d’où une fille mariée à Donogh O’CROWLEY.


IX/ Donal Glas « le vaillant » (+ 1366), 3e prince de CARBERY (1320-1366), vainqueur des anglo-normands de Mac Thomas en 1326 Marié

1/ à
2/ à la fille d’O’CROMIN (d’où Dermod)

D’où :

1/ Donal Reagh
2/ Dermod « Mac Inghine O’Cromin » ou « Mac Crimin », ancêtre du clan Crimin, exterminé en 1641 ;
3/ Mary, mariée à Bernard O’SULLIVAN-BEAR, lord de BEAR et BANTRY ;


X/ Donal Reagh (né vers 1340 + 1414), 5e prince de CARBERY (1366-1414), assassina son oncle Cormac pour prendre la tête des clans de Carbery, Marié à Johanna FITZ MAURICE de Kerry, fille du lord de KERRY ; D’où :

1/ Donogh d’Iniskean, 6ème prince de CARBERY (1414), ancêtre de la branche Donogh d’Iniskean et des MAC CARTHY-RABACH
2/ Dermod an Duna, (vers 1390 + 1477), cadet, qui suit ;
3/ Donal Glas (+ 1442), fils naturel, d’où la branche GLAS ;
4/ Eoghan
5/ Cormac na Coille ;


XI/ Dermod an Duna, (vers 1390 + 1477), fils cadet, tanist puis 7ème prince de CARBERY (1452 –1477) Marié à Ellen MAC CARTHY- MUSKERRY, fille de Teige Mac Cormac (v1380 + 1448), lord de Muskerry, et sœur de Cormac Laidir (1411 + 1494), lord de MUSKERRY (1448-1494). D’où :

1/ Finghin, qui suit ;
2/ Donal (+ avant 1500)
3/ Dermod

d’où :

a/ Finghin
4/ Sheely, « fille de Mac Carthy-Reagh », mariée à John Barry (+ Noël 1486), lord de Buttevant (1480), tué par Donogh Oge Mac Carthy, lord de Duhallow, contre lequel il conduisait une expédition ; d’où sept fils ;


XII/ Finghin (né vers 1425/ 1430 + 1504 ou 1505), 8e prince de CARBERY par usurpation (1477 - 1505) A la mort de son père, en 1477, il usurpa le trône qui devait revenir à son cousin aîné Mac Carthy-Rabach (alias Mac Carthy- Cairbreach), et un violent conflit armé s’en suivit entre les deux branches.

Les Mac Carthy-Muskerry et d’autres clans s’y joignirent, de telle façon que la guerre s’étendit à travers tout le sud Munster, qui fut ravagé, tant parmi les anglo-normands que parmi les irlandais. (Annals de Connacht) Finghin, soutenu par Cormac Laidir (1411 + 1494), lord de Muskerry, finit par triompher militairement et se faire reconnaître comme prince incontesté de Carbery.

Par LP du roi Henry VII d’Angleterre datées du 21 mai 1484, Finghin est autorisé à recevoir l’hommage et serment de fidélité des chefs irlandais du comté de Cork, conjointement avec son cousin Cormac Laidir (1411 + 1494), lord de Muskerry.

Ils reçoivent la soumission des autres chefs irlandais en 1484. Prête hommage, avec son fils Donal, pour la terre de Carbery au roi Henry VII en 1496, et en reçoit l’investiture par acte du 20 novembre 1496, date à partir de laquelle les princes de Carbery paient un tribut annuel de 20 £ à la couronne d’Angleterre et s’obligent à fournir 20 cavaliers et 400 fantassins à toute réquisition du lord député d’Irlande.

Marié à Catherine FITZ GERALD DE DESMOND, fille de Thomas (+ 1467 ou 1468), 8ème comte de DESMOND (1461), lord lieutenant d’Irlande (1463), décapité sur ordre de lord Tiptoft, et d’Ellice Barry de Buttevant ; D’où :

1/ Donal, qui suit ;
2/ Donogh, SP
3/ Dermod, SP
4/ Ilin, mariée à James BARRY, lord d’IBANE ;


XIII/ Donal (né vers 1450/ 1460 + 1531), 9e prince de CARBERY (1505 - 1531), lord de Kilbrittain (1510) Il récupère le château de Kilbrittain en 1510, pris aux Courcy Conclut un armistice avec Sir Pierce BUTLER de Drwmenche (ou Drwenche) le 24 janvier 1512. Ses troupes assistent celles de lord Muskerry à la bataille de Mourne abbaye en septembre 1521.

Était beau-frère du 1er baron de Muskerry.

Protecteur éclairé des arts et lettres, aurait épousé en 1ere noces une Catherine ROCHE, fille du baron de FERMOY ?? Marié

1/ à Ellen MAC CARTHY, fille de Cormac Laidir (1411 + 1494), lord de MUSKERRY
2/ à Eleanor FITZ GERALD DE KILDARE, veuve de Calwagh O’Donnell, lord de Tirconnel, fille de Gerald, 8ème comte de KILDARE, chevalier de la Jarretière, lord député d’Irlande

D’où : Du 1er lit :

1/ Donal, mort jeune, SP

2/ Dermod, tué par Walter FITZ GERALD, fils de Gérald, comte de KILDARE, SP

3/ Ellen, mariée à Teige Mor O’DRISCOLL

et du 2ème lit :

4/ Cormac, qui suit ;
5/ Finghin, marié à Catherine MAC CARTHY-MOR, fille de Donal an Dromin, chef du clan Carthy, prince des irlandais de Desmond, et sœur de Donal, 1er comte de CLANCARE ; SP
6/ Sir Donogh (v1505 + 1576), « tanistre » (1531 ou 32), puis 11e prince de CARBERY (1567 - 1576), marié 1/ à Johanna FITZ GERALD, fille de Maurice Atotan (frère de James, + 1558, 15ème comte de Desmond), et 2/ une POWER, fille de John, lord POWER ;

D’où : du 1er lit :

a/ Finghin ou Florence (1562 + Londres 1640), « The MAC CARTHY-MOR », chef du clan Carthy et 2ème comte titulaire de CLANCARE (1597 – 1640), appelé à tort « lord Kinsale », emprisonné à la tour de Londres (1589-1591, puis 1601-1621), marié à Muckross abbaye en 1588 à Ellen MAC CARTHY-MOR, fille et héritière de Donal (+ 1596), chef du clan Carthy (1553 – 1597) 1er comte de CLANCARE (1565), et d’Honoria Fitz Gerald de Desmond ; DP (voir Maison Mac Carthy-Mor) ;
b/ Dermod Maol (+ 1602), adjoint de son frère Finghin, puis commandant des forces de ce dernier après sa capture (1601), tué en rebellion à Carbery par les gardes de son cousin Donal na Pipi, marié à Ellen O’DONOGUE DE GLENFLESK, fille de Donal, lord de Glenflesk ; SP
c/ Julia, mariée à Owen O’SULLIVAN-MOR

du 2ème lit :

d/ Donogh Oge, marié à Graine ou Grany MAC CARTHY, fille de Dermod (1501 + 1570), lord et 3ème baron de MUSKERRY et d’Ellen Fitz Gerald  ;
7/ Owen (né vers 1520 + 1592 ou 1593), tanistre (1567) puis 12e prince de CARBERY (1576 – 1592), siège au parlement de Dublin en 1584, accompagné de ses deux neveux, Cormac, lord Kilbrittain et Finghen, « lord Kinsale » (futur gendre du comte de Clancare), marié à Ellen O’CALLAGHAN, fille de Dermod, lord de CLONMEEN ;

D’où :

a/ Finghen d’ENNISKEAN (+ 16..°

Pas tué en 1598 Marié à Eleanor FITZ GERALD FITZ GIBBON, fille d’Edmund, « le blanc chevalier », et veuve de Cormac Mac Carthy-Reagh (fils de Donal na Pipi)

b/ Donogh, marié à une FITZ GERALD, fille de Thomas Fitz Roe, SP
c/ Ellen, femme de Florence O’DRISCOLL
d/ Julia, femme de Dermod O’SULLIVAN, fils de Donal O’SULLIVAN-MOR ;
e/ Ellinor, femme de Finghen MAC OWEN CARRAGH de Kilbrittain
f/ Johanna, femme de Donal O’DONOVAN
g/ Honoria, femme d’Edmund FITZ GERALD, chevalier de la VALLEY
h/ Graine, mariée 1/ à Barry Oge de BUTTEVANT et 2/ à Cormac MAC CARTHY, fils de Cormac Mac Teige de MUSKERRY
8/ Catherine, mariée à Teige Mac Carthy de Muskerry
9/ Shely, mariée à Dermod O’Sullivan, lord de Bear
10/ Ellinor, mariée à Connor-Fin O’Meagher ;


XIV/ Cormac na Haoine (né vers 1490 + 1567), lord de Kilbrittain, 10e prince de CARBERY (1531 ou 32-1567), commandant des forces de son père, commandant en second des forces de la couronne lors de la victoire de Mourne Abbey, sous les ordres de Cormac Oge, lord de Muskerry, son futur beau-père, face au comte de Desmond, en septembre 1521.

Marié à Julia MAC CARTHY-MUSKERRY, veuve de Gerald FITZ MAURICE (+ 1550, tué dans le Desmond), 15ème lord de KERRY, fille de Cormac Laidir Oge (1447 + 1537), lord puis 1er baron de MUSKERRY (1521), vainqueur de la bataille de Mourne, et de Catherine Barry ; D’où :

1/ Donal
2/ Catherine, mariée 1/ à John Butler de Killeash, fils de James, 6ème comte d’Ormond, décédé le 10 mai 1572, et 2/ à Théobald Butler de Skian ;
3/ Honoria, mariée à son cousin Owen Mac Donogh Mac Carthy, lord de Duhallow ;
4/ Ellinor, mariée à son cousin Dermod Mac Carthy d’Enniskean ;
5/ Ellen, mariée 1/ en 1572 à Sir James Fitz Gerald, lord de Decies, puis 2/ à James Barry Roe, vicomte de Buttevant, fils de Richard, d’où :
a/ Joan Barry, mariée avant 1602 à David Roche (v1565 + 22 mars 1635), 7ème lord et vicomte de Fermoy (1600), fils de Maurice (+ 24 octobre 1600), 6ème lord (1582) et 1er vicomte (1585) de Fermoy, sgr de Castletown Roche, rebelle de 1598 à juillet 1599, et d’Eleanor Fitz Gerald de Desmond (+ ap 27 mai 1590). David sert avec le lord président contre les rebelles en avril 1599. Le 13 avril 1603, lord Fermoy proclame James 1er roi à Cork, le maire s’y refusant. D’où Maurice Roche, 8ème lord et vicomte de Fermoy (1635).


XV/ Sir Donal na Pipi (né vers 1555 ? + 1612), lord de Kilbrittain (1531), 13ème et dernier prince de CARBERY (1592 ou 1593 -1603), puis lord de Carbery (1603 – 1612) Neveu et successeur d’Owen (+ 1592), tanistre (1567) puis prince de CARBERY (1576 – 1592) Marié à Margaret FITZ GERALD DE DESMOND, fille de Sir Thomas Roe (fils aîné bâtardisé de James, 14ème comte de Desmond), et sœur unique de « Sugan earl », héros de la grande révolte de 1598-1602. [Sir Thomas Roe, frère aîné de Gerald, 15ème comte de Desmond (1558 – 1583), espérait succéder à son demi frère révolté, mais, après 1583, le comté de Desmond fut « planté » avec des colons anglais. En 1598, son fils cadet, John, devint un partisan de Hugh O’Neill, comte de Tyrone, et, avec leur soutien, James Fitz Gerald, fils aîné de Thomas Roe, connu sous le surnom de « Sugan Earl », se proclame 16ème comte de Desmond (1598), à la tête de 8000 de ses vassaux.

Mais, en octobre 1600, « Sugan Earl » est battu par le capitaine Greame et la garnison de Kilmallock et, à partir de cette défaite, perd la plus part de ses partisans. En mai 1601, il est finalement capturé par Edmund Fitz Gibbon, « le blanc chevalier », à Michelstown. Envoyé à la tour de Londres (1602), où il retrouve Florence, « The Mac Carthy-Mor », il y meurt en 1608. Son frère John, réfugié à Barcelonne y meurt peu après. Ainsi s’éteint la maison de Desmond.] D’où :

1/ Cormac
2/ Owen ??


XVI/ Cormac (vers 1575 ? + vers 1600 et avant 1612), lord de Kilbrittain, décédé avant son père Marié à Eleanor FITZ GERALD, fille de Fitz Gibbon, « le blanc chevalier », veuve ou remariée à Finghin Mac Carthy d’Iniskean ; D’où :

1/ Donal
2/ Owen (+ ap 1641) [plutôt fils cadet de Donal na Pipi ??]

marié à Honoria Mac Carthy, fille de Teige an Duna (+ 1649), lord de Glenachroim ; d’où : les lords de Spring house (comté de Tipperary), établis en France, à Toulouse, en 1773, admis aux honneurs de la cour en 1777, avec le titre de comte de Mac Carthy-Reagh ; (voir ce rameau, qui suivra) ; D’où :

a/ Donal (+ 1666), lord de Knocknahinchy, marié à Honoria O’Hea, fille de John, de Corbally ;


XVII/ Donal (né vers 1565 ou 1595 ?? + 1636), lord de Kilbrittain (1…), puis de Carbery (1612 - 1636), capitaine d’une compagnie d’infanterie (1608), haut shériff du comté de Cork Parfois qualifié, à tort de « comte de Carbery », titre dont-il a été spolié par le roi Charles 1er au profit d’un colon anglais, Sir John Vaughan (v1574 + 6 mai 1634), armé chevalier par le lord député d’Irlande Essex en 1599, député de Carmarthen (1601), puis 1er baron Vaughan de Mullengar (Westmeath, 1621), ancien contrôleur de la maison de Charles, alors prince de Galles, qui est créé « comte de Carbery » (comté de Cork) le 5 août 1628…

[Père de Richard (16.. + 1686), 2ème comte de Carbery (1634), puis 1er baron Vaughan d’Emlyn (Carmarthen, 1643), député de Carmarthen (1624), chevalier de l’ordre du bain (1626), officier royaliste distingué, lord président du Pays de Galles (1660 – 1672). Grand père de John (1639 + 1712 ou 13), 3ème et dernier comte de Carbery (1686) et 2ème baron Vaughan d’Emlyn, chevalier de l’ordre du bain (1661), député de Carmarthen (1661), colonel d’infanterie (1673), gouverneur de la Jamaïque (1675-1678), lord de l’amirauté (1683-84 et 1689-90), ne siège pas au parlement de James II le 7 mai 1689…SP ] Marié à Ellen ROCHE DE FERMOY, fille de David, vicomte de FERMOY, qui veuve va se remarier à Cormac, 1er vicomte de Muskerry ;


XVIII/ Cormac (né vers 1595/ 1600 + après 1667), dernier lord de Kilbrittain, puis de Carbery (1636 – 16..), colonel du régiment Mac Carthy-Reagh, commandant des clans de Munster au cours de la rébellion de 1641- 1652 Ses terres furent confisquées par Cromwell en 1652, colonel commandant le régiment Mac Carthy-Reagh, colonel commandant une compagnie dans le régiment du duc d’York (futur James II) en 1657, sert en Espagne, en France et aux Pays Bas espagnols jusqu’en 1660.

Récupéra une partie de ses terres en 1661, sans doute grâce à l’influence de son cousin et beau-frère Clancarthy. Marié à Eleanor MAC CARTHY-MUSKERRY, fille de Cormac Oge (1564 + 1640), 1er vicomte de MUSKERRY, sœur de Donogh, 1er comte de Clancarty D’où :

1/ Finghin
2/ Donal (né vers 1640 + 1691), colonel d’un régiment d’infanterie de l’armée de James II (1689-1690), député de Bandonbridge (comté de Cork) aux communes d’Irlande (siège le 7 mai 1689), tué au combat.

Marié vers 1675 à Maria TOWNSEND, fille de Richard, colonel ; SP

3/ Donogh (né vers 1640), colonel ?

Marié à Margaret de COURCY, fille de Patrick (+ 1663), 15ème lord KINSALE (1642), et de Mary Fitz Gerald de Dromana, d’où :

a/ Alexander, officier de l’armée de James II, sert à La Boyne (1690) et à Aughrim (1691) ; dépouillé de ses biens ; passé en France « avec un régiment composé de ses vassaux », tué au service de la France ;
b/ Donal, officier de l’armée de James II, tué au service de la France ;
c/ Eleanor Susanna (1682 + 1731), mariée au baron de HOOKE, maréchal de camp au service de la France et commandeur de Saint Louis ;
d/ Ellen, mariée vers 1655 à John de COURCY (+ 1667), lord KINSALE (1663), frère de Margaret ;

D’où : Patrick (1660 + 1669), 17ème lord de Kinsale (1667), mort enfant, et Almericus (1665 + 1720), 18ème lord de Kinsale (1669), lieutenant colonel de cavalerie à l’armée de James II (1690), marié à Londres (1698) à Anne Dring (+ 1724), fille de Robert ;

e/ Catherine, mariée à John SAINT JOHN de MACROOM ;


XIX/ Fingin (né vers 1625 + en France, 1676), lord titulaire de Kilbrittain, « comte Mac Carthy-Reagh » Officier, passé en France en 1647, tué en duel, marié à la fille d’un comte français (sans précision) ; d’où :

1/ Charles


XX/ Cormac ou Charles, lord titulaire de Kilbrittain et de Carbery (1676) Revint en Irlande où il se maria et mourut


XXI/ Owen (+ 1775), marié vers 1720


XXII/ Charles (né en 1721), sénéchal du manoir de Macroom, greffier de Clonakilty et clerk royal du comté de Cork. Marié à Bandon, en 1749, à Catherine de PALACE ANNE (+ à 103 ans), fille de Charles Bernard D’où :


XXIII/ Francis Bernard (né vers 1750 + 1821) Marié en 1793 à Elisabeth DAUNT (née vers 1770 + 1844), fille de William, écuyer, de Kilcascan D’où :

1/ Francis Bernard (né vers 1795)

Marié à Miss TRESILIAN, d’où Francis Bernard, marié en 1869 à Alice LEADER, fille de John, de Keale ;

2/ William Daunt (né en 1801), marié à Margaret LONGFIELD, sœur du juge ; d’où Francis Longfield (né en 1827), marié à une veuve.

Rameau de Spring house

Comtes de Mac Carthy (1776), de Toulouse


XVI/ Owen (+ ap 1641) Fils cadet de Donal na Pipi (né vers 1555 ? + 1612), lord de Kilbrittain (1531), dernier prince de CARBERY (1593), et de Margaret FITZ GERALD DE DESMOND ; Marié à Honoria Mac Carthy, fille de Teige an Duna ; d’où :


XVII/ Donal (+ 1666), de Knocknahinchy, marié à Honoria O’Hea, fille de John, écuyer, de Corbally (comté de Cork) ; d’où :


XVIII/ Donogh ou Denis (+ 1712 ou 1713), lord de Spring house (comté de Tipperary) marié en 1660 à Elisabeth Hackett, fille d’Edward, écuyer, de Ballyskillan, d’où :

1/ Justin, qui suit ;
2/ James
3/ Charles, écuyer, de Lagan Town, marié à Clara O’Ferrall, SP
4/ Denis, marié à Miss Herringman, SP
5/ Alexander ;


XIX/ Justin (1685 + 1756), lord de Spring house, marié en 1709 à Maria Shee, fille de John, écuyer, de Ballylogus (comté de Tippérary), D’où :


XX/ Denis (21 juin 1718 + Argenton, Berry, 3 Septembre 1761), écuyer, lord de Spring house, marié en 1743 à Christine FRENCH, Vint s’établir en France à la suite des persécutions D’où :


XXI/ Justin (Spring house 18 août 1744 + Toulouse 1811), comte de Mac Carthy-Reagh (1776), marié en 1765 à Marie Wimfride TUITE DE TUITESTOWN. Il s’établit définitivement en France, à Toulouse, en 1773, fut naturalisé français en 1776 et obtint des lettres reconnaissant son extraction royale. Il eut droit aux honneurs de la cour en 1777, monta dans le carosse du roi et fut autorisé à relever le titre de comte de Mac Carthy-Reagh, Homme de sciences et de lettres, il possédait l’une des plus belles bibliothèques d’Europe, tant par le choix des ouvrages que par la rareté des éditions, la beauté des reliures et le nombre des volumes. Son hôtel de Toulouse était le rendez-vous des hommes les plus distingués. D’où :

1/ Denis Joseph (+ jeune), célibataire
2/ Nicolas Tuite (Dublin 19 mai 1769 + Annecy, 3 mai 1833), abbé de Lévignac, ordonné prêtre sur le tard, le 19 juin 1814, et quatre ans après le roi lui offre l’évêché de Montauban. Il le refuse et entre chez les jésuites. Remarquable orateur, connu pour ses prédications et considéré comme un saint homme. Il maria ses nièces Mac Carthy de Bordeaux. Mort en voyage pastorale et enterré dans la cathédrale d’Annecy.
3/ Robert, qui suit ;
4/ Joseph Charles (+ 1840), célibataire ;
5/ Joseph Patrice (1779 + 18 ), marié en 1818 à Julie POYEN DE L’ANSE, d’où :
a/ Nicolas Francis Joseph (1833 + 1906), dernier comte de Mac Carthy, SP


XXII/ Robert Joseph (30 juin 1770 + Lyon 11 juillet 1827), comte de Mac Carthy-Reagh, officier, émigre en 1791, campagne à l’armée des princes comme aide de camp du prince de Condé ; rentré en France en 1814, Louis XVIII le nomme maréchal de camp. Il est élu député de la Charente inférieure en 1815 et de la Drôme en 1816. Il protège la liberté de la presse et l’indépendance du clergé vis à vis de l’Etat. Il quitte la chambre en 1820. Marié à ……(+ 1813), d’où un fils, célibataire, vivant en 1845 ; SP.


Branche issue d’Owen Mac Carthy-Reagh (+ 1592)

Vicomtes de Timoleague (1610 et 1689), puis vicomtes de Mac Carthy (1786), de La Rochelle et comtes Mac Carthy (1777), de Bordeaux


XIV/ Sir Owen Mac Carthy-Reagh (né vers 1520 + 26 février ou 26 juin 1592, ou encore 1593), 4ème fils de Donal Mac Carthy-Reagh (14.. + 1531), prince de Carbery, et de lady Eleanor Fitz Gerald de Kildare, Chevalier, seigneur d’Iniskean, de Kilgarriff, Lislea et Ballinadee, tanistre (1567) puis prince de CARBERY (1572 ou 76 – 1592), Owen était un petit-fils de Gerald FITZ GERALD, huitième comte de KILDARE, vice-roi d’Irlande. chevalier de la Jarretière. Il succèda à son frère sir Donogh (+ 1576), comme régent de CARBERY. Son frère Finghin (le troisième), marié à Catherine MAC CARTHY-MOR, sœur du comte de GLENCAR, étant décédé. Sa sœur Julia (+ 1592) avait épousé Tadgh (1472 ; + Macroom, 1568), baron de MUSKERRY. siège au parlement de Dublin en 1584, accompagné de ses deux neveux, Cormac, lord Kilbrittain et Finghen, « lord Kinsale » (futur gendre du comte de Clancare), Tribut annuel de 250 £ à la couronne (15 ). Il se soumit au comte d’ORMOND le 10 juillet 1583, et siégea à la chambre des lords à Dublin en 1584-85 avec ses neveux Donal et Finghin, lords KILBRITTAIN et KINSALE. A son époque le régiment “ Mac-Carthy-Reagh ” comprenait 30 cavaliers et 1.000 fantassins en temps de paix. L’estimation anglaise de 1588 précise cependant que les forces privées du prince de Carbery représentent 60 cavaliers, 80 hommes d’armes professionnels et 2000 fantassins légers. marié à Ellen O’CALLAGHAN, fille de Dermod O’Callaghan, lord (ou seigneur) de Clonmeen. D’où :

1/ Finghin ou Finghen MAC CARTHY-REAGH, qui suit ;
2/ Donogh Maol MAC CARTHY-REAGH, études à Oxford avec son frère ainé, rebelle (jusqu’en 1602), commande lui aussi une compagnie d’infanterie, marié à Ne FITZ GERALD, fille de Thomas Roe, comte de DESMOND et sœur de Marguerite, femme de Donal MAC CARTHY-REAGH; sans postérité.
3/ Ellen MAC CARTHY-REAGH, mariée à sir Finghin (ou Florence) O’DRISCOLL (+ après l6l4), chevalier.
4/ Julia, mariée à Dermod O’SULLIVAN-MOR, fils de Donal O’SULLIVAN-MOR.
5/ Ellinor, mariée à Finghin MAC OWEN CAARRAGH, de Kilbrittain.
6/ Johana, mariée à Donal O’DONOVAN, lord de CLAN CAHILL.
7/ Honoria, mariée à Edmund FITZ GERALD (+ après l6l5), chevalier de LA VALLEY.
8/ Graine, mariée 1/ à Barry Oge BARRY de BUTTEVANT, jeune ; puis 2/ à Cormac MAC CARTHY NA MONA, fils de sir Cormac Mc Teige MAC CARTHY-MUSKERRY.


XV/ Finghin ou Finghen (ou Florence) Mac Carthy-Reagh (1547 + 1598 ou 1607), seigneur d’ENNISKEAN (ou INISKEAN), Agé de 25 ans en 1572. Etudiant à Oxford avec son frère En rébellion, Pas tué le 1er mai 1598 Capitaine commandant une compagnie de 200 hommes de pied, prit part à la grande révolte conduite par son cousin-germain Finghin, gendre du comte de GLENCAR. Marié à Eleanor FITZ GERALD-FITZ GIBBON, fille d'Edmund FITZ GERALD, alias FITZ GIBBON, "le blanc chevalier", seigneur de BLANGIBBON, et veuve de Cormac Mac Carthy-Reagh (fils de Donal na Pipi) D’où :

1/ Catherine Mac Carthy, mariée à Dermod MAC CARTHY Duna, fils de Teige an Dana
2/ Callaghan Mac Carthy, qui suit ;

D’où :


XVI/ Callaghan ou Caragh ? Mac Carthy-Reagh (1572/ 1573 + peu avant le 22 mai 1631), créé vicomte de Timoleague (lettres patentes du 7 mai 1610, données à Dublin par le roi James 1er), titre confirmé à sa mort (1631) Avait 26 ans en 1599, contemporain de son cousin Donal MAC CARTHY-REAGH (+ 1636), seigneur de KILBRITTAIN, "comte de CARBERY", haut shériff du comté de Cork. Marié peu après le 22 avril 1604 à Marianne O’HURLEY, fille de Randal (ou Donal ??) O’Hurley, seigneur de NADDINAGH. D’où :

1/ Cormac (vers l605 ; + 26 juillet 1652), vicomte de TIMOLEAGUE (lettres patentes, 12 juin 1632, Dublin), capitaine d’une compagnie d'infanterie du régiment “ Mc Carthy-Reagh ”, tué au combat.

Il eut ses terres confisquées par Cromwell (1649), marié (vers l628) à Mary O’DRISCOLL, fille de Donogh, seigneur de COLLYMORE, d’où les vicomtes MAC CARTHY (France) .

2/ Dermod, auteur du rameau de Bordeaux, qui suit.

D’où :


XVII/ Cormac (né vers 1605 + 26 juillet 1652), 2ème vicomte titulaire, de Timoleague, confirmé dans ce titre (L.P. du 12 juin 1632, Dublin), capitaine d’une compagnie d’infanterie du régiment Mac Carthy-Reagh, tué au combat ; eut ses terres confisquées par Cromwell (1649), marié (vers 1628) à Mary O’DRISCOLL, fille de Donogh, seigneur de COLLYMORE D’où :


XVIII/ Dermod ou Denis (né vers 1630 + après le 11 juin 1691), 3ème vicomte titulaire, de Timoleague, lieutenant sous son père, puis capitaine (1674), restauré dans ses terres et pensionnaire du roi Charles II pour 100 £ (L.P. du 9 mars 1676, Dublin), restauré vicomte de Timoleague par le roi James II (L.P. du 13 juin 1689, Dublin), pensionnaire du roi, ses propriétés furent finalement confisquées après la défaite catholique de 1690. Emigre à La Rochelle en 1690 ou 1691. Marié à Catherine HEIS. D’où :


XIX/ Timothy (né vers 1680 + 1748), émigré en France (1691), capitaine de navire (1716), rencontra à Boulogne son cousin Robert (1685 + 1769), comte de Clancarthy ; Marié à Paris, en 1701, à Helène SHéE, de Kilkenny, D’où :

1/ Charles (né vers 1705 + 1766), lieutenant puis capitaine de navire à la Rochelle, chevalier de Saint Louis ; il obtint un certificat de noblesse du roi James III (1745) et rencontra lui aussi le comte de Clancarthy, en 1753. D’où un fils tué jeune au service du roi et deux filles ;
2/ Denis, qui suit ;


XX/ Denis (1716 + La Rochelle après 1783), chevalier, seigneur de la MARTIèRE, sur l’île d’Oléron (1767), officier de marine, s’établit à Saint Domingue, où il épousa (1748), Renée ROBERT, fille de Pierre. Il fut maintenu noble par Louis XV en 1769. D’où :

1/ Charles
2/ Daniel, lieutenant de marine ;


XXI/ Charles Denis Jean Marie (Saint Domingue 1757 + La Rochelle 1831), seigneur de LA MARTIERE (île d’Oléron), puis vicomte de MAC CARTHY, capitaine au régiment de dragons du roi, admis aux honneurs de la cour (1786) avec le titre de vicomte, En 1783 il hérita de 30.000 £. membre de la chambre des députés (5 ans) à la restauration ; SP

Rameau de Bordeaux

XVII/ l’honorable Dermod Mac Carthy-Reagh (né vers 1605 + après 1649), écuyer, seigneur de Kyne et de Lackydusse (par donation de son père en date du 10 mai 1628, lettres de main levée du roi du 22 mai 1631) fils cadet de Callaghan, 1er vicomte de Timoleague Officier au régiment Mac Carthy-Reagh sous les ordres de son cousin Cormac, "comte de CARBERY", au sein de l’armée de Donogh (1594 ; + 1665), deuxième vicomte de MUSKERRY, général en chef de la rébellion (1641), eût ses terres et château confisqués par Cromwell pour rébellion (1649), auteur du clan DERMOD. Marié après 1631 à Julia O’CONNEL, fille de Michael O’Connel, écuyer du comté de Cork D’où John MAC CARTHY, qui suit.


XVIII/ John Mac Carthy (né vers 1650, Cork), dit “ de clan Dermod ” à cause du prénom de son père (à ne pas confondre avec le clan du même nom), écuyer, dépouillé de ses terres comme catholique, servit comme officier sous James II (1689-1690). Son parent Justin MAC CARTHY-MUSKERRY (+ 1694), vicomte de MOUNTCASHEL, lieutenant général de l’armée catholique et conseiller privé de James II, fut le premier chef de la fameuse "brigade irlandaise" (1690). Marié à Elisabeth HACKETT, fille de Philippe HACKETT, écuyer du comté de Kilkenny. D’où Donal MAC CARTHY, qui suit.


XIX/ Donal Mac Carthy (né vers 1680 ou 1690 dans le comté de Kilkenny), dit “ de clan Dermod ”, écuyer, Marié vers 1715 à Limerick à Honora Long, fille d’Edmund Long, écuyer, de la ville et comté de Limerick ; D’où :

1/ Thomas MAC CARTHY, qui suit ;
2/ Dermod (ou Denis) Mac Carthy (13 avril 1719; Limerick + 18 juin 1796, Bordeaux), écuyer, seigneur de BEAUGE et de FONVIDAL.

Marié Naturalisé français, maintenu noble d’extraction (l785), quatrième consul (1766-1767), puis premier consul de Bordeaux (1767-1768) et l’un des directeurs de la chambre de commerce (1767). Il siégea avec la noblesse (1789). Marié à Jeanne (de) Fitz-Gerald (v1730 + Bordeaux, 14 décembre 1780); sans postérité. C’est probablement Denis qui acquit le vignoble de “ château Mac Carthy ”, à Saint Estèphe (Médoc).


XVI) Thomas Mac Carthy (Limerick, vers l720), dit “ de clan Dermod ”, écuyer. Marié 1749, à Tipperary, à Jane Wall, fille d’Edmund Wall, écuyer, du comté de Tipperary. D’où :

1/ Donal MAC CARTHY, qui suit ;
2/ John MAC CARTHY (Tipperary, 13 décembre 1753 ; + Bordeaux, après l823), écuyer.

Elève au collège de Vendôme, émigré à Hambourg (1793-1795), dirigea la maison de commerce MAC CARTHY de 1795 à 1823, membre de la chambre de commerce (1803-1807, puis 1820-1823), conseiller municipal de Bordeaux (1807), juge au tribunal de commerce (1814-1816), marié à Cécile Véronique O'BYRNE ; descendance prouvée . D’où :


XVII) Donal (ou Daniel) MAC CARTHY, dit “ le comte MAC CARTHY ” (1750, Tipperary + juillet ou 5 août 1795, Bordeaux), écuyer. Etabli à Bordeaux avec son frère chez leur oncle DERMOD (ler mai 1765). élève au collège de Vendôme : négociant, naturalisé français puis maintenu noble d’extraction (octobre 1785) et admis aux honneurs de la cour (1787), quatrième consul de Bordeaux (1787-l788), puis deuxième consul de Bordeaux (1788-1789), siégea avec la noblesse de Bordeaux (1789), membre de la chambre de commerce (l79l), emprisonné (novembre 1793-1794), président du tribunal de commerce de Bordeaux (1795). Marié le 25 ou 28 janvier 1777, à Paris, à Eleanor (ou Eléonore) Sutton de Clonard (2 octobre 1755, Wexford + 25 mars 1822, Bordeaux), fille de Thomas Sutton, comte de Clonard (1722 + 1782). D’où :

1/ Thomas MAC CARTHY; célibataire.
2/ John “ junior ”, dit “ le comte MAC CARTHY ” (Bordeaux, 1783 ; + 18 )

Volontaire royaliste de l’armée vendéenne, uni par une étroite amitié au héros de la Vendée, Henri de LA ROCHEJACQUELIN (son nom figure sur le mausolée élevé en Bretagne par la marquise de LA ROCHEJACQUELIN en 1827). Associé à son oncle John dans la maison de commerce MAC CARTHY, il développa les relations d'affaires avec l’Angleterre, la Scandinavie, l’Ecosse et l’Irlande ; capitaine de la garde nationale (12 mars 1814), puis des volontaires royaux, compagnie “ Auguste de La Rochejacquelin ” (1815). Il suivit la duchesse d'Angoulême en Angleterre durant les Cent jours, chevalier de la légion d’honneur (1815), juge au tribunal de commerce de Bordeaux (1814-1816), fondateur et bienfaiteur de la caisse d’épargne et de prévoyance, membre de la chambre de commerce de Bordeaux (14 mars 1820-15 mars 1823). Marié (Bordeaux, l7 juillet 1816) à Françoise Georgette LAWTON, fille de Guillaume LAWTON ; descendance prouvée .

3/ Eugène MAC CARTHY, qui suit ;
4/ Daniel Robert MAC CARTHY (+ ler juillet 1849, à 62 ans), célibataire.
5/ Félicité MAC CARTHY, célibataire.
6/ Hélène MAC CARTHY (Bordeaux, l787), mariée (vers l8l0) à Monsieur ARNOUX, premier adjoint au maire de Bordeaux (1815-1825), d’une famille de parlementaires de Laloubie, d’où un fils et deux filles : Mme de LANGLADE et Mme AUDOY.


XVIII/ Comte Eugène Charles MAC CARTHY (1785 ou 25 octobre 1790, Bordeaux + 1870 ou 1871, Camblanes) Emigré enfant à Hambourg avec sa gouvernante allemande, où il retrouva son oncle John (1793), puis en Irlande chez des oncles. Il séjourna en Amérique du Nord. Négociant, viticulteur, exploitant le domaine de La Tour-Camblanes, venant de sa femme et où ils vivaient, ainsi qu'à Bordeaux, 7 rue Victoire Américaine (1834). Membre fondateur du comité vinicole de la Gironde (1836-1848), présidé par le comte de LA MYRE-MORY. Chargé de la campagne électorale de son cousin germain, le maréchal BUGEAUD, duc d’ISLY (dont la mère est aussi une SUTTON de CLONARD). Il meurt d’une congestion pulmonaire, à 87 ans, ayant presque perdu la vue depuis quelques années. X marié, le 26 avril 1824, à Bordeaux, à Thérèse Agathe, dite Erina Delpla (179  ; + 18 ) D’où deux filles :

1/ Catherine Caroline Mac Carthy (Bordeaux, 4 juillet 1827 + 1…),

mariée (Bordeaux, 1847) à Eugène DAUMAS (1803 ; + Camblanes 1871). Eugène devint colonel de cavalerie, puis général de division (1853), conseiller d’état, et sénateur. Il devint aussi grand croix de la légion d’honneur. Il lui avait été présenté par son oncle le maréchal BUGEAUD.

2/ Marie MAC CARTHY (1832 ; + 1868)

X (Bordeaux, 1853) Jules DAUMAS (1812 ; + 1891), frère d’Eugène DAUMAS. Il était chef d’escadrons de cavalerie (1846), officier de la légion d’honneur (1852) ; grièvement blessé en Algérie, il se retirera à La Tour-Camblanes.

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Ralph Bigland CLARENCEAUX, roi d’armes et Isaac Heard NORROY, roi d’armes, “ Généalogie de la Royale et Sérenissime Maison de Mac Carthy ” (deux volumes, vers 1760).
  • CHÉRIN père, généalogiste des ordres du roi, “ Preuves pour les honneurs de la cour ” (manuscrit, 1776).
  • Samuel Trant MAC CARTHY (+1927), “ The Mac Carthys of Munster ; the history of a great irish sept ”, publié en 1922, réédité aux éditions Gryfons, 560 pages.

Voir aussi.png Voir aussi (sur GeneaWiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)