DOUMER Paul

De GeneaWiki
Paul DOUMER
Président de la République
(1931 - 1932)

<retour à liste des présidents de la république française>

Paul DOUMER (1857 -1932)

Joseph Athanase Paul DOUMER

Président de la République (1931 - 1932)

Biographie

  • 2 Mars 1857 : Joseph Athanase Paul DOUMER est né à Aurillac (Cantal) dans une famille particulièrement modeste. Coursier dès l'âge de 12 ans, puis ouvrier graveur, il devient bachelier gràçe aux cours du soir du Conservatoire des Arts et métiers. Il obtient une licence de mathématiques (1877) et une licence en droit (1878)
  • 1877-1879 : Professeur de collège.
  • 1878, Paul DOUMER épouse Blanche RICHEL dont il a huit enfants
  • 1879-1880 : Rédacteur en chef du Courrier de l’Aisne, puis fonde La Tribune de l’Aisne, journal nettement plus orienté à gauche
  • 1883 : Conseiller municipal de Saint-Quentin (Aisne)
  • 1887 : Chef de cabinet de Charles FLOQUET, président de la Chambre des députés
  • 8 avril 1888 : Député radical de Laon
  • 8 novembre 1891 : Député d'Auxerre (réélu en 1893)
  • 1er novembre 1895-23 avril 1896 : Ministre des finances dans le gouvernement de Léon BOURGEOIS (présidence FAURE)
  • 28 décembre 1896-1902 : Gouverneur général de l'Indochine
  • 27 avril 1902
    • Député de Laon
    • Président de la commission des finances de la Chambre des députés
  • 10 janvier 1905 : Président de la Chambre des députés (battu au scrutin suivant)
  • 31 mai 1906 : il cède sa place au « perchoir » à Henri BRISSON
  • 1906 : Candidat à la présidence de la République contre Armand FALLIÈRES
  • 1910 : Il perd son siège de député
  • 7 janvier 1912 : Sénateur de la Corse (réélu en 1925 et 1930)
  • août 1914 : Directeur du cabinet civil du général GALLIENI, gouverneur militaire de Paris
  • Septembre 1914 : Mort au combat de son fils André.
  • Avril 1917 :Son fils René est tué en combat aérien.
  • 13 septembre-13 novembre 1913 : Ministre dans le gouvernement de Paul PAINLEVE. Membre du comité de guerre (présidence POINTCARÉ)
  • 8 juin 1918 : Mort de son fils Marcel au cours d'un combat aérien
  • Août 1920 : Armand meurt des suites d'un gazage
  • 16 janvier 1921-12 janvier 1922 : Ministre des Finances du gouvernement d'Aristide BRIAND (présidence MILLERAND)
  • juillet 1925 : Président de la commission des Finances du Sénat
  • 16 décembre 1925-6 mars 1926 : Ministre des Finances du gouvernement BRIAND (présidence DOUMERGUE)
  • 14 janvier 1927 : Président du Sénat (réélu jusqu'en juin 1931)
  • 13 juin 1931 ::Il est élu Président de la République
  • 6 mai 1932 : Il est assassiné À Paris par Paul GORGULOV, émigré russe souffrant de troubles mentaux
  • 12 mai 1932 : Après des funérailles À Notre-Dame et au Panthéon, il est inhumé dans le caveau familial du cimetière Vaugirard.

Hommage

Dans un hommage rendu au Sénat, Fernand RABIER déclare : «  Nous avons pu mesurer sa passion pour le bien public, la qualité et l’intensité de son labeur, la générosité de son esprit et de son cœur. Il fut essentiellement l’homme du devoir, de tous les devoirs. Il avait le culte de la patrie, qu’il aimait d’un amour ardent et passionné… ».

Sa famille

  • Son père, Jean DOUMER né le 7 juin 1814 à Montfaucon du Lot (46) était cheminot et mourut jeune, laissant une femme, Victorine France Alexandrine DAVID, sans profession avec leurs trois enfants, deux filles, dont une Renée et un garçon, Paul DOUMER.
    La mère emmena ses trois jeunes enfants à Paris.
    • Paul DOUMER épouse, en 1878, Blanche RICHEL née le 8 juin 1859 à Soissons (02), décédée le 4 avril 1933,
      dont il a huit enfants :
      • Fernand : né le 15 juin 1879 à Mende (48), décédé le 30 décembre 1972 à Dourdan (78).
      • Hélène : née en 1880, mariée à Pierre EMERY, décédée en 1968.
      • Lucille : née le 2 février 1883 à Auxerre (89),Mariée en 1912 à Georges CRÉTÉ, décédée en 1918.
      • Marcel : né le 12 juillet 1886 à Laon (02), mort le 28 juin 1918 au cours d'un combat aérien à Déluge (60).
      • René : né le 30 octobre 1887 à Laon (02), marié, tué lors d'un combat aérien le 26 Avril 1917.
      • André : né le 16 avril 1889, mort au combat le 24 septembre 1914 à Hoeville (54).
      • Germaine : mariée à LEMAIRE, est une résistante française. Le 17 juin 1940, jour où Philippe Pétain appelle à cesser le combat et annonce son intention de demander l'armistice, Germaine Lemaire abat un sous-officier allemand
      • Armand : meurt des suites d'un gazage le 5 août 1922.

Ses livres

Malgré son activité considérable sur le plan politique, Paul DOUMER a trouvé le temps d'écrire quelques livres. Outre L'Indochine française (souvenirs) (Cf. supra) publié en 1905 et La loi militaire (1913), il convient de mentionner Le livre de mes fils.

« Les livres peuvent avoir... dans la formation morale des jeunes hommes une sérieuse influence », laquelle vient s'ajouter à l'enseignement moral et civique, lui-même complété par les leçons de la famille ; le souvenir que Paul DOUMER a conservé de lectures faites entre 16 et 20 ans - qui ont eu une action réelle, sinon décisive, sur la direction de sa vie - l'incite à écrire, en 1906, un livre pour la jeunesse. « Ce sera Le livre de mes fils, le livre des jeunes gens qui arrivent à l'âge d'homme et que la vie appelle. »

Paul DOUMER, Gouverneur général de l’Indochine (1897-1902)

Le 26 décembre 1896, il fut nommé par le Conseil des ministres au poste de Gouverneur général de l’Indochine pour remplacer Armand ROUSSEAU, son prédécesseur, qui était mort de maladie à Ha Noi le 10 décembre 1896.

À l’âge de 39 ans, Paul DOUMER devint l’un des plus jeunes Gouverneurs généraux de l’Indochine française, entité géographique et politique créée par le colonialisme français en 1887, avec Ha Noi comme capitale.

Le programme de Paul DOUMER.

Paul DOUMER arriva à Ha Noi au début de mars 1897, après un bref passage à Sai Gon et à Phnom-Penh, accueilli par tous les hauts personnages du Tonkin (Nord Viet Nam actuellement).

Homme politique actif, Paul DOUMER allait développer pleinement la politique coloniale de la IIIe République. Il fit un tour de reconnaissance du Tonkin et présenta un rapport à son ministre de tutelle, le ministre des Colonies.

Voici les points essentiels de ce rapport :

  • Sur le plan politique :
    • continuer à pacifier le Tonkin ;
    • assurer un gouvernement central fort ;
    • assurer une administration efficace dont les postes clés devaient être tenus par des Français en Indochine.
  • Sur le plan logistique :
    • développer l’urbanisation des grandes villes : Ha Noi, Hai Phong, Sai Gon ;
    • développer les réseaux de communication : routes, ponts, ports, canaux, lignes de chemin de fer.
  • Sur le plan financier : Établir un nouveau système fiscal pour assurer le budget de l’Indochine :
    • régie du sel (1897) ;
    • régie de l’opium (1899) ;
    • régie de l’alcool de riz (1902).

Tous ces impôts ont pesé lourdement sur l’économie paysanne vietnamienne.

  • Accroître l’acheminement des ressources naturelles de l’Indochine vers la métropole.
  • Développer la science et la culture occidentales en Indochine :
    • création de l’Institut Pasteur de Sai Gon en 1891, trois ans seulement après la création de l’Institut Pasteur de Paris : ce fut le premier Institut Pasteur d’Outremer, dont Albert CALMETTE fut directeur jusqu’en 1893 ;
    • création de la « Mission archéologique permanente en Indo-Chine » en 1896, devenue l’École française d’Extrême-Orient en 1900 ;
    • création de l’École de médecine à Ha Noi en 1902 avec Alexandre YERSIN comme directeur jusqu’en 1904.

La construction du pont Paul DOUMER fit partie de l’ambitieux programme que le Gouverneur se fixa dès son arrivée à Ha Noi et qu’il s’appliqua à réaliser pendant son mandat.

Le 28 février 1902, le pont Paul DOUMER fut inauguré en grande pompe. Un train emmena de la gare de Ha Noi au pont le Gouverneur et sa suite, en présence du roi Thành Thái et de Paul BEAU, ministre de France à Pékin et futur successeur de Paul DOUMER en Indochine. Un millier d’indigènes assistèrent de loin au spectacle, subjugués par le chef-d’œuvre de la France coloniale.

Sources

Bibliographie

  • La plus longue des républiques 1870-1940 ; J-Y. Mollier et J. George : Fayard, 1994.
  • Dictionnaire des ministres 1789-1989 ; B. Yvert : Perrin, 1990.