Archives militaires

De GeneaWiki

Avant-propos

Armee-Illustrtation.jpg

On oublie souvent, lorsque l'on effectue ses recherches généalogiques, de consulter les fonds archivistiques de l'Armée. Ceux-ci sont nombreux, variés, et offrent souvent des renseignements très complets sur les individus.

Les premières véritables armées, remplaçant l'ost, ont vu le jour pendant les guerres d'Italie, à la fin du XVème siècle. Peu à peu, l'État a compris qu'il fallait entretenir et rémunérer des troupes organisées. Les premières archives militaires ont donc vu le jour à ce moment là. Le caractère des soldats a beaucoup évolué au cours du temps, et c'est à partir de Louis XIV, après la Guerre de Trente ans, que l'on peut parler d'une armée moderne, où le soldat est soumis à des règles strictes, qu'il n'est plus un simple mercenaire qui peut tuer et piller comme il l'entend. La solde devient peu à peu régulière, les troupes mieux entretenues, leur contrôle plus efficace.

Le casernement apparu peu avant la Révolution se structure après, et l'image du soudard qui terrorise la population disparaît au profit du soldat qui la protège. Le Service Militaire apparaît en 1792, en pleine Révolution, pour combler au manque de volontaires. C'est la Loi Jourdan qui instaure la Conscription. Impopulaire, elle est supprimée en 1818.

Le 8 nivôse an 11, c'est la création du tirage au sort, qui durera jusqu'en 1905 (France). De 1800 à 1872 cependant, un remplaçant peut être payé. En 1818, l'Appel fait son apparition (Loi Gouvion-Saint-Cyr) : les hommes sont recensés puis inscrits au tirage au sort. De 1905 à 1997, le Service militaire est obligatoire pour tous. Depuis 1997, il n'est plus fait appel qu'à une armée de professionnels.


Historique des conflits d'Ancien Régime pouvant intéresser le généalogiste, depuis François Ier :

Guerres contre Charles Quint (1521/1526 - 1527/1529 - 1536/1538 - 1542/1544)
Guerres de Religion (1562/1563 - 1567/1568 - 1568/1570 - 1572/1573)
Guerres de Religion (1574/1577 - 1577/1579 - 1579/1580 - 1585/1598)
Guerre d'Espagne (1591/1598)
Guerre de Trente ans (1618/1648)
Fronde (guerre civile, 1648/1652)
Guerre de Dévolution (1667/1668)
Guerre de Hollande et de Nimègue (1672/1678)
Guerre de la Ligue d'Augsbourg (1689/1697)
Guerre de Succession d'Espagne (1702/1714)
Guerre de Succession de Pologne (1733/1738)
Guerre de Succession d'Autriche (1740/1748)
Guerre de Sept Ans (1756/1763)
Guerre d'Indépendance Américaine (1778/1783)

Service Historique de la Défense

Voir la page dédié au service Historique de la Défense

Sources d'Archives

Toutes les archives militaires ne sont pas conservées par le Service Historique de la Défense. on trouve des archives à caractère militaire aux archives départementales, au archives nationale ou dans d'autres dépôts d'archives, détaillés ci-dessous :

Armée de Terre

Médaille de la Légion d'honneur
  • Archives départementales, série "R" :
    • Tableaux de recensement (ordre alphabétique des conscrits).
    • Liste de tirage par cantons (ordre des numéros de tirage au sort).
    • Liste des conscrits (tirés au sort, jusqu'en 1815) / Liste du contingent (nouvelle appellation, après 1815).
    • Registres matricules (à partir de 1867), comportant des tables annuelles : chaque soldat possède une notice individuelle mentionnant date et lieu de naissance, profession, domicile, mariage, divorce, noms et domicile des parents, signalement, degré d'instruction, renseignements divers (sait-il nager, monter à cheval, jouer d'un instrument, etc).
    • Registres de recensement cantonal (à partir de 1905) : idem ci-dessus, plus signature.
    • Demandes de dispenses pour conscrits mariés ou soutiens de famille.
    • Congés et libérations, secours et pensions, listes de décès dans les hôpitaux, permissions de mariage, promotions, réfractaires, déserteurs.
    • États nominatifs des gardes nationaux.
    • Décorations à titre militaire :
  • Service Historique de la Défense (Vieux-Fort - Château de Vincennes - 94300 VINCENNES).
    • Noms cités dans la correspondance générale (1630-1685) : 100.000 environs.
    • Officiers généraux (séries Yd et X) :
      • Dossiers individuels de 1730 à aujourd'hui (répertoires) des maréchaux de France, lieutenant-généraux (généraux de division), maréchaux de camp (généraux de brigade).
      • État-major, État-major des places, Garde impériale et Garde Royale.
    • Officiers :
      • 1715-1791 (série Yb - Contrôles) : pas de dossiers individuels, seulement des registres de contrôle (1715-1763) puis des registres par régiments (1763-1791).
      • A partir de 1791 (même série) : Dossiers individuels.
      • Dossiers d'inspection XVIIIème & XIXème siècle (série X) : Infanterie, Cavalerie, etc...
    • Troupe (série Yc) : rien avant 1716. 25.000 registres (nom de famille, nom de guerre, lieu de naissance, âge, date d'engagement, signalement, date du décès, de la fin de service ou de la désertion, changements d'affectations, peu de dépouillements en cours hors combattants français de la guerre d'indépendance (voir la base LafayetteGenWeb).
    • Pensions (officiers et troupes) et décès : à partir de 1779, détruits de 1791 à 1800. A partir de 1801, tables de registres.
    • Invalides (officiers et troupes) : table alphabétique (voir la base Invalides).
    • Emigrés militaires 1789-1815 :
      • Fichier "Mlle Robinet" (20.000 fiches).
      • Fichier "Pinasseau" (25.000 fiches).
      • Armée des Princes, armée de Condé, armée royales de l'Ouest (sous-série Xu) : chouans, armées extérieure (registres).
    • Justice militaire.
    • Divers :
      • avant 1792 : Dossiers individuels des chefs et commis des bureaux de la Guerre, intendants et subdélégués, commissaires des guerres, médecins et chirurgiens, aumôniers, etc...
      • après 1792 : réfugiés polonais.
  • Bureau Central des Archives Administratives Militaires (B.C.A.A.M.) :Caserne Bernadotte - 64000 PAU.
    • Registres matricules depuis 1910 jusqu'à ce que les individus aient 59 ans (puis transfert aux A.D.).
    • Archives concernant les officiers, postérieures à 1960.
    • Archives collectives des corps de troupe depuis la guerre 1914-1918.
    • Décorations des deux guerres mondiales.
Hôtel de Soubise
  • Archives Nationales (CARAN) :Hôtel de Soubise - 60, rue des Francs Bourgeois - 75003 Paris (adresse provisoire pendant travaux).
    • Avant la Révolution :
      • Maison militaire du Roi.
      • Garde écossaise.
      • Cour des aides.
      • Connétablie et maréchaussée.
      • Régiments.
      • Ecole militaire.
      • Contrôle Général (entretien du personnel des armées).
      • Chevau-légers de la Garde du Roi, certificats délivrés par les généalogistes du Roi, sous-lieutenants de la Garde du Roi, Certificats de Noblesse : sur microfilm.
      • Société patriotique Cincinnati.
      • Pensions militaires.
    • Après la Révolution :
      • Affaires militaires.
      • Maison du Roi, de l'Empereur.
  • Archives Nationales d'Outre-Mer (C.A.O.M) :
    • Registres de recrutement militaire des 3 départements d'Algérie (Alger, Oran, Constantine)
    • Matricules du personnel civil et militaires des Colonies
    • Dépôt des fortifications des colonies créé en 1778 (cartes et mémoires).

Marine Nationale

  • Archives des régions maritimes :
    • Registres matricules : âge, noms et professions des parents, marié, veuf ou célibataire, nom de sa femme et date de son décès, profil (taille, visage, etc), campagnes effectuées, noms des bateaux, durée de navigation
    • Rôles d'équipage : par bateau
    • Registres de levées (rares), comptabilités, correspondances, rapports de mer, réceptions de capitaines, pilotes, patrons...

Dépôts d'archives des régions maritimes :

  • Première région : Cherbourg, pour les quartiers de Dunkerque, Boulogne-sur-Mer, Dieppe, Fécamp, Le Havre (aux A.D. 76), Rouen (aux A.D. 76), Honfleur (A.D. 14), Caen (A.D. 14), Cherbourg.
  • Deuxième région : Brest, pour les quartiers de Cancale, Saint-Malo, Dinan, Saint-Brieux, Paimpol, Tréguier, Lannion, Morlais, le Conquet, Brest, Camaret, Douarnenez (sur place), Audierne (sur place), Quimper (à Guilvinec), Guilvinnec.
  • Port de Lorient : pour les quartiers de Concarneau, Lorient, Groix, Auray, Vannes, Redon, Le Croisic (aux A.D. 44), Saint-Nazaire (aux A.D. 44), Nantes (aux A.D. 44), (aux A.D. 44), Bourgneuf-en-Retz, ainsi que pour les quartiers de l'intérieur : Ingrandes (aux A.D. 44), Angers (aux A.D. 44), Saumur (aux A.D. 44), L'Ile Bouchard (aux A.D. 44), Tours (aux A.D. 44), Selles-sur-Cher (aux A.D. 44), Orléans (aux A.D. 44), Nevers (aux A.D. 44).
  • Port de Rochefort : quartiers de Noirmoutier, Les Sables d'Olonne, Saint-Gilles sur Vie, La Rochelle, Marans, Marennes, Royan, Ile d'Oléron, Bordeaux (aux A.D. 33), La Teste-de-Buch, Arcachon, Bayonne.
  • Troisième région : Toulon, pour les quartiers de Port-Vendre, Sète, Martigues, Marseille, La Ciotat, Toulon, Antibes, Nice (sur place), Ajaccio (aux A.D. 2A), Bastia (aux A.D. 2A), Livourne.

  • Service Historique de la Défense :Pavillon de la Reine - vieux Fort - 94300 VINCENNES

Pour la plupart de ces archives, il faudra chercher en parallèle aux Archives Nationales où les archives ont été déposées.

    • Dossiers collectifs
      • Officiers militaires : correspondance collective, registres des revues, registres matricules
      • Officiers civils : correspondance collective, registres des revues, registres matricules
      • Troupes : revues et contrôles par compagnie
      • Pêcheries
      • Classes et inscription maritime
      • Rôles d'équipage de la marine de guerre
      • Ordres de chevalerie
      • Chiourme
      • Invalides
    • Dossiers individuels : officiers de vaisseaux et de plume, petit personnel et personnes ayant eu un rapport avec la marine : ordre alphabétique jusqu'en 1850 puis par versements (avec table). Pour le XIXème siècle, dossiers contenant état-civil, autorisations de mariage et contrat de mariage souvent, certificats de visites médicales, lettres de recommandation, calepin, pensions.
  • Archives Nationales (CARAN) :Hôtel de Soubise - 60, rue des Francs Bourgeois - 75003 Paris (adresse provisoire pendant travaux)
    • Dossiers des capitaines au long cours
    • Quelques matricules de gens de mers et ouvriers des ports


Pictos recherche.png Marins


Armée de l'air

Pour la période 1914-1918, voir l'armée de Terre.

Les Archives de l'armée de l'air se trouvent au BARAA (Bureau Administratif des réserves de l'armée de l'air) sur la base aérienne de DIJON.

Le BARAA détient les dossiers collectifs des unités ainsi que les dossiers individuels des intéressés jusqu'à ce qu'ils soient centenaires et non 120 ans. Ces dossiers sont ensuite reversés au SHD (service historique de la Défense).

Gendarmerie

Les archives de la gendarmerie sont des archives publiques régies par la loi n°79-18 du 3 janvier 1979 et de ses décrets d'application.

Les archives sont constituées par l'ensemble des documents, quels que soient leur date, leur forme et leur support matériel, produits ou reçus par l'ensemble des formations de la gendarmerie. La conservation de ces documents est organisée dans l'intérêt public tant pour les besoins de la gestion et de la justification des droits des personnes physiques ou morales, publiques ou privées, que pour la documentation historique de la recherche.

Procédure de consultation des boîtes d'archives en médiathèque :

Tout lecteur souhaitant consulter des archives passe une commande de boîtes au sein de la médiathèque à Maisons-Alfort. La commande est alors envoyé via intranet au Centre d'archives définitives à Fontainebleau.

Les boîtes ainsi commandées sont ensuite livrées en médiathèque à Maisons-Alfort. Les livraisons sont bi-hebdomaires.

le site des Archives de la Gendarmerie

Service de santé

Conservées aux Archives Historiques du Service de santé militaire et musée du Val-de-Grâce:
1 place Laveran
75230 Paris Cedex 05

La plus grande partie des fonds (tout avant 1760 à l'exception de 1708, et tout depuis 1918) a été remise au SHAT. Reste au Val-de-Grace : renseignements d'ordre général sur l'organisation du Service de Santé, dossiers individuels, fiches biographiques et renseignements sur les travaux scientifiques des chirurgiens, médecins et pharmaciens militaires distingués sur le plan militaire et professionnel (1600 personnes).

Ecoles militaires

La base est accessible sur : Base d'Archives

Autres

Logo internet.png Liens utiles (externes)

  • Ancestramil : plusieurs centaines de documents à caractère généalogico-historico-militaires au format PDF (transcriptions de documents bien souvent inédits dépouillés par des bénévoles) à télécharger gratuitement. Voir aussi la liste de discussion Genemil consacrée aux recherches en Archives Militaires




Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie GeneaWiki.