Algérie - Marnia

De GeneaWiki

Retour

Marnia
Remarque importante : cette fiche traite d'une commune d'Algérie avant l'indépendance (1962)
Blason Marnia.JPG
Informations
Pays Drapeau de l'Algérie    Algérie
Département Oran
Code INSEE (92515)
Code postal 13300
Population 11497 hab. (195)
Densité hab/km²
Nom des habitants
Superficie
Point culminant
Altitude
Coordonnées (long/lat) 1°40' W / 34° N
Localisation

H
Histoire.pngistoire de la commune

Histoire ancienne

Ce fut un établissement phénicien d’abord, puis un poste romain, appelé, d’après les bornes milliaires NUMERUS SYRORUM ou simplement SYRORUM ou SYR, du fait qu'il était occupé par un corps d'auxilaires recrutés presqu'exclusivement en Syrie.

Les Romains établirent là un camp militaire, entouré d’un fossé large et profond, flanqué de tours carrées et où l’on entrait par 4 portes.

La première apparition épigraphique du nom de Numerus Syrorum se situe sous l'empereur romain Macrin, qui a régné en 217-218 de notre ère. D'autre part, des pierres tumulaires retrouvées sur le territoire de la commune portent des inscriptions datées de 272 à 429 ap.J-C. La présence romaine s'étendrait donc du IIIè au Vè siècle. Le fort fut abandonné, mais des ruines subsistaient encore à l'arrivée des Français.

A 5 kms de la commune, sur la route qui mène à Nemours, a été découvert, en 1908, un gisement préhistorique important, " les abris sous roches de la Mouillah". On y a retiré des squelettes et des silex taillés qui se trouvent actuellement au musée d'Oran.


Kouba de Lalla Maghnia



Ville préhistorique qui a vu l'arrivée des Arabes et de l'Islam au VIIème siècle. Sous la domination arabe lui fut donné le nom de Lalla-Maghnia. Ce nom est celui d’une sainte musulmane toujours vénérée dans la région y compris par une grande partie des membres des tribus marocaines des Angad. Elle a été inhumée prés de Maghnia.



Période turque

Algerie (Berbérie) 1515-1830.JPG

Plus tard, quand la domination romaine eut complétement disparu, les remparts de l’ancien castellum subsistèrent ; de là, le nom de « SOUR » (rempart) donné parfois par les autochtones à Maghnia. Un important Marché de nomades se tenait régulièrement auprès de l’ancien camp romain. En effet, par sa situation géométrique, au centre d’un long et étroit couloir entre Tlemcen et Fès est facilement accessible, d’autre part, aux montagnards du sud et aux habitants du littoral, Maghnia ne pouvait manquer d’être un lieu important d’échanges.

C’était, par excellence, le lieu tout indiqué pour les rencontres des tribus dont les campements s’élevaient sur tout le territoire environnant. Les plaines étaient généralement habitées par des arabes nomades qui se consacraient à l’élevage des moutons, des chevaux, des chameaux et à la culture des céréales, le peu de temps que leur laissaient les guerres intestines et le pillage. Ils formaient environ 1/5 de la population totale, les berbères vivaient dans les montagnes. En certains endroits, ils ont pris les habitudes nomades des arabes, et presque partout, à l’imitation de ceux-ci, ils se faisaient une guerre acharnée.

La Kouba de Lalla Maghnia dans tout ce qu’elle a de plus ordinaire, a été élevée vers la fin du 18éme siècle.

Période française

Algerie1830-1962.JPG

Un poste militaire est construit en 1844 sur la frontière Algéro-Marocaine dans le département Oran près des ruines romaines et de la Kouba de Lalla Marnia.

Les bâtiments de la redoute pouvaient abriter une garnison de 300 à 400 hommes et un hôpital provisoire pouvant accueillir 50 malades ou blessés fut également édifié.

C'est en 1845, le 18 mars, que fut signé entre l' Empereur des Français Napoléon III et Sultan du Maroc Moulay Abd er-Rahman, le traité de Lalla Marnia qui fixa la délimitation entre le territoire algérien et le territoire marocain.

Aussitôt l'irrigation de la plaine de la Marnia est entreprise par les militaires et la commune mixte est construite avec toutes les infrastructures habituelles.

La ville se bâtit progressivement ainsi que ses grandes infrastructures : recette des domaines (1856), église (1877), mairie (1889), mosquée (1892), gare (1906) ...

Pendant toute la période française, c'est surtout l'agriculture qui fut développée dans la région, grâce à l'assainissement des terres et une irrigation efficace.

Le commerce et l'agriculture constituaient donc les deux moteurs du développement de Marnia, ainsi que les exploitation minières de Roubane, de Maaziz et de Sebabna dans la région.


Le Barrage


Le barrage de Beni Badhel construit à l'origine pour alimenter la plaine de la Marnia et la culture intensive de la Région qui ne connaissait à l'époque turque que le jardinage potager, fera l'objet d'une extension pour alimenter la ville d'Oran distante de 135 km. Sa hauteur est portée de 47 m à 54m de hauteur et la longueur de la conduite atteint 170 km.
Commencée en 1934, l'inauguration aura lieu en 1944.

Repère géographique.png Repères géographiques

Cliquez sur la carte pour l'agrandir Marnia et le Barrage Beni-Badhel (réalisation française)

se situe à l'extréme West de l'Algérie, à lafrontière marocaine, Oujda (Maroc) est à 25Km, Tlemcen à 50Km.

  • Carte Marnia et Barrage Beni-Badhel.jpg


Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Familles notables.png Familles notables

Les Maires jusqu'en 1962

Les Notaires

Les Curés

Naissance

Ben Bella Ahmed : L'état-civil et toutes les fiches de police font naître Ahmed Ben Bella, dit "Hemmimed", alias Abdelkader Mebtouche ou Messaoud Mezziani, le 25 juin 1916. Cette date est fausse. Il est né en réalité le 25 décembre 1918 de parents Marocains , Français (droit du sol). 1er président de la République Algérienne Démocratique et Populaire en 1962,(chef historique du F.L.N) renversé par Boumediène en 1965, emprisonné quatorze ans dans le Sud algérien.

En 1944, au 5e Régiment de Tirailleurs marocains, il est quatre fois cité, dont deux fois à l'Ordre de l'Armée, et le général de Gaulle lui remet en personne la Médaille militaire avant de lui offrir l'Algérie avec les accords d'Evian

Recherches généalogiques.png À savoir pour vos recherches généalogiques

Horaires d'ouverture de la mairie

A partir de 1962 - République démocratique et populaire algérienne

A.P.C (Assemblée Populaire et Communale dirigée par un Président)

Route de Nedroma 13300 Maghnia Algérie

Tél : +(213) 043 31 61 07

Dépouillements des registres paroissiaux

Archives notariales

Patronymes

Remarques


Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • La légende de LALLA MAGHNIA par A. Maraval-Berthoin (1927)

Logo internet.png Liens utiles (externes)