Algérie - Médéa

De GeneaWiki

Retour

Médéa
Remarque importante : cette fiche traite d'une commune d'Algérie avant l'indépendance (1962)
Blason Medea.jpg
Informations
Pays Drapeau de l'Algérie    Algérie
Département Alger
Code INSEE (91210)
Code postal 64000
Population 25035 hab. (1958)
Densité hab/km²
Nom des habitants
Superficie
Point culminant
Altitude 920 m
Coordonnées (long/lat) 2°45'00"E/36°16'03"N
Localisation

H
Histoire.pngistoire de la commune

Histoire ancienne

Médéa, selon M. Mac-Carthy, serait l'ancienne station romaine de Medix ou ad Médias, ainsi appelée parce qu'elle était à égale distance de Tirinadi (Berrouaghia) et de Sufusar (Amoura).
Une borne militaire trouvée à 1 500 mètres de Mouzaïa-les-Mines, à 13 500 mètres, env. Nord-Nord-Ouest, de Médéa donne le nom de Lambdienses.

Ibn-Khaldoun parlera plus tard de lambdia, Labdia, Lemdia. Il est toujours certain que Médéa a été bâtie sur l'emplacement d'un établissement romain, et aux dépens des matériaux de cet établissement.
C'est un fait dont il est facile de se convaincre en examinant les maisons. La partie inférieure de l'aqueduc offre aussi des traces de travail antique, et, en le réparant depuis la conquête, on a trouvé des médailles romaines dans les assises inférieures.
Mais ce qui est incontestablement antique, c'est le rempart, à l'angle Nord-Ouest de la ville.
De ce côté, les fouilles nécessitées pour la construction de l'hôpital ont fait découvrir des constructions romaines.

Présence turque

Algerie (Berbérie) 1515-1830.JPG

Après la formation du pachalik par les frères Aroudj et Kheir-ed-Din, Médéa, sous la domination turque, devint le chef-lieu du Titteri et forma un beylik qui comprenait, dans la Régence d'Alger, tout ce qui ne dépendait pas immédiatement de la circonscription de cette ville.

Présence française

Algerie1830-1962.JPG

Après la prise d'Alger, en 1830, Médéa fut disputée par divers compétiteurs locaux, dont Abd-el-Kader, le Bey de Constantine Hadj Ahmed, et même le Sultan du Maroc!
Les révoltes des tribus des alentours lui firent perdre son importance et elle ne comptait guère plus de 4000 habitants lors de la prise de possession en 1840.

Médéa est définitivelent occupée le 17 mai 1840, par l'Armée française après le combat de la Mouzaïa et devient un avant-poste pour assurer la sécurité de la Mitidja.

Ce fut une petite ville provinciale française, chef-lieu de subdivision, qui s'éleva à la place de la Capitale du Beylik.

Chef-lieu d'arrondissement, commune de plein exercice depuis 1854

Elle demeura, une ville sainte pour les Musulmans et pour les Israélites qui avaient vu naître à Médéa plusieurs Rabbanim très influents et confidents même des Beys du Titteri comme Rabbi Sion Cohen et Rabbi Yéochoua Elkaïm.
Trois synagogues, la Grande (rue Belfort), Elkaim et Darmon (rue Moïse) en faisaient un grand lieu de la spiritualité juive dès avant la présence française.

Au nord-ouest de Médéa, à 5 km environ, la forêt de Tibharine dominait le grand domaine des Pères Trappistes et l'oued de Mouzaïa.

L'ancienne ville arabe de Médéa a disparu à peu près au milieu des constructions françaises qui se sont élevées de toutes parts ; elle a été éventrées par des places et des rues, qui n'ont laissé d'ancien que ce qui n'a pas dépassé l'alignement.
Personne ne s'éleva contre ces transformations qui d'une casbah sordide faisait naître une ville magnifique.
La place principaie, dite place d'Armes, fut plantée d'arbres et ornée d'une fontaine en bronze, à son centre ; vinrent ensuite les places de la République, Mered, du Marché européen, du Marché arabe, du Marché aux bestiaux.

Sur la place de Mered, un obélisque tronqué fut érigé à la mémoire des officiers et soldats tués lors des différentes expeditions de Médéa

De nombreux édifices furent construits dont la caserne et l' hôpital sur l'emplacement de 1'ancienne casbah et au sommet de la ville, la manutention, le campement et la direction du Génie qui comprenait dans son enceinte une ancienne mosquée dont le minaret servit de poste d observation.
Si la mosquée Mered fut affectée au culte catholique, la plus grande des mosquées fut maintenue au culte musulman. Les fontaines de la ville étaient alimentées par 1'aqueduc qui se trouvait hors de la ville ainsi que l'abattoir et la ferme des Spahis
Médéa était entourée de murs percés de cinq portes : d'Alger, du Nador, de Miliana, Sahraoui et des Jardins.

Médéa doit sa grande réussite à une végétation qui n'a rien d'africaine.Les ormes y sont très nombreux et les environs sont couverts de vignobles qui donnent les vins de très grande qualité, les plus renommés d'Algérie.

La culture des céréales était très importante et alimentait plusieurs minoteries.
La récolte des fruits était aussi très abondante.
Médéa était le principal entrepôt des laines, des bestiaux et des grains de la subdivision.

Sa situation sur la route du Sud (ainsi que sur la voie ferrée) alimentait un commerce de transit.


  • source : Extrait partiel de la Revue P.N.H.A n°76

Repère géographique.png Repères géographiques

Cliquez sur la carte pour l'agrandir

Carte Michelin Médéa.jpg


Situé à 90 km au Sud Alger


Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Familles notables

Les Maires jusqu'en 1962

Les Notaires

Les Curés

Recherches généalogiques.png À savoir pour vos recherches généalogiques

Horaires d'ouverture de la mairie

A partir de 1962

A.P.C (Assemblée Populaire et Communale dirigée par un Président)

Dépouillements des registres paroissiaux

  • Tables Décennales :Les microfilms ou registres sont consultables sur place au C.A.O.M.

612 - 77 Miom 11 - N.M.D : [1847-1852]
613 - 77 Miom 11 - N.M.D : [1853-1862]
614 - 77 Miom 11 - N.M.D : [1863-1872]
615 - 77 Miom 11 - N.M.D : [1873-1882]

  • état civil :

616 - 109 Miom 505 - M : [1843-1859]
617 - 109 Miom 247 - N : [1844-1859]
618 - 109 Miom 248 - M : [1860-1884]
619 - 109 Miom 247 - N : [1889]
620 - 109 Miom 504 - N [1890-1897]

Archives notariales

Patronymes

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

La Sainte Médéa - Revue P.N.H.A n°76 - Editions du grand Sud - 34070 Montpellier

Logo internet.png Liens utiles (externes)