Algérie - Birkadem

De GeneaWiki

Retour


Birkadem
Remarque importante : cette fiche traite d'une commune d'Algérie avant l'indépendance (1962)
Informations
Pays Drapeau de l'Algérie    Algérie
Département Alger
Code INSEE 91121
Code postal 16330
Population 9161 hab. (1958)
Densité hab/km²
Nom des habitants Birkadémois
Superficie
Point culminant
Altitude 133 m
Coordonnées (long/lat) 3°03'42" E / 36°42'46" N
Localisation


H
Histoire.pngistoire de la commune

Histoire ancienne

Présence française

Algerie1830-1962.JPG

Créée par arrêté du 22 avril 1833 le Centre de Birkadem (le puits de la négresse) est organisée par l'arrêté du 16 novembre 1842.

Le 31 décembre 1856, Par décret impérial, Birkadem est érigée en commune d’une superficie de 7000 hectares. Elle incluait Birmendreis jusqu’en 1883 et Saoula jusqu’en 1884.

Son premier maire a été M. Max Villeneuve de Tonnac, dont la famille était originaire de Castelnau-de-Montmiral dans le Tarn.

Le général Voirol fit travailler activement aux routes dont le plan avait été arrêté par Rovigo et en fit construire de nouvelles. Les deux principales furent les routes de Blida, l'une par Dely-Ibrahim et Douéra, l'autre par Mustapha et Birkadem ; les terrassements étaient faits par le Génie, l'empierrement par les Ponts et Chaussées (créés dès 1831).
Une colonne élevée sur la route de Birkadem, au point culminant des collines qui dominent Alger, conserve le souvenir des services rendus par Voirol en matière de vicinalité.

Un grand nombre de cultivateurs, d'origine européenne ainsi que des autochtones, s'installent à Birkadem, généralement sans le concours de l'administration, attirés par une terre fertile, une eau abondante et de bonne qualité.

Les premiers colons installés à Birkadem sont surtout des militaires séduits par la douceur du climat et par la sécurité assurée par la situation du village au coeur du dispositif de défense d'Alger. Les Premières naissances enregistrées par l'état-civil sont celles d'enfants de couples d'origine métropolitaine.

Dans un premier temps la population d'origine métropolitaine ou rhénane est confrontée aux difficultés d'un climat chaud et humide. Situé à proximité immédiate de la ferme modèle créée par Bertrand Clauzel, le village est exposé aux affres du paludisme. Aggravée par une inadaptation au climat, cette situation sanitaire a une incidence sur la mortalité néo et périnatale ainsi que sur celle des adultes.

Très tôt les élus municipaux se sont préoccupés de l'enseignement primaire des garçons et des filles. La première école est ouverte en 1843 à l'entrée du village sur la route d'Alger.

C'est le 26 décembre 1842 que Monseigneur Dupuch archevêque d'Alger pose la première pierre d'une église, inaugurée quelques mois plus tard en juillet 1843.

Entourées du respect de toutes les populations du Sahel d'Alger et notamment des Musulmans, pour les soins qu'elles dispensent, les " sœurs blanches " ou sœurs de Notre-Dame d'Afrique, entretiennent l'église.

En 1870 : Révolte Arabe. Beaucoup de Birkadémois originaires de la Métropole fuient et rentrent en France, remplacés par des immigrés espagnols surtout des Mahonais et des Mallorcains.

Dans les années cinquante, Birkadem est un gros bourg dont la vocation arboricole et maraîchère s'est affirmée et consolidée.
Vocation qui n'a pas empêché le village d'absorber le progrès technique, économique et social.

Repère géographique.png Repères géographiques

Cliquez sur la carte pour l'agrandir

Carte Michelin Birkadem.jpg


Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Familles notables.png Familles notables

Les Maires jusqu'en 1962

...1836 : VILLENEUVE DE TONNAC Max 1836 - 1840 : ADAM Henri 1840 - 1843 : ALBIN Nicolas 1843 - 1857 : REVERCHON Hippolite 1857 - 1867 : ASTRAC Frédéric 1867 - 1876 : REVERCHON Hippolite 1876 - 1878 : BONTHOUX François 1878 - 1881 : ZUBIER J.B. 1881 - 1884 : SIMONDANT 1884 - 1900 : MOHRING Francis 1900 - 1904 : MARCHAL Eugène 1904 - 1905 : MOHRING Francis 1905 - 1909 : NOEL 1909 - 1912 : TRUCHET J.B. 1912 - 1922 : GIRAUD Edmond 1922 - 1935 : TRUCHET Emmanuel 1935 - 1959 : BERTHIER Louis 1959 - 1962 : BORDERIE Gustave source : un bulletin municipal ecrit sous la municipalité BERTHIER dans les années 50

Les Notaires

Les Curés

Recherches généalogiques.png À savoir pour vos recherches généalogiques

Horaires d'ouverture de la mairie

A partir de 1962 :

A. P.C. (Assemblée Populaire Communale dirigée par un Prsident)

Dépouillements des registres paroissiaux

  • Birkadem (477 actes). Année 1842 manque à Nantes, en partie complétée par les cahiers paroissiaux. Le plus ancien des 2 villages. Au début de sa création : des Allemands, des Mahonnais Site Suze Granger

Archives notariales

Patronymes

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Logo internet.png Liens utiles (externes)