50167 - Dragey-Ronthon

De GeneaWiki

Retour

Dragey-Ronthon
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Région (+) Région - Blason - Normandie.png    Basse-Normandie
Département 50 - Blason - Manche.png    Manche
Arrondissement Blason Avranches-50025.png    Avranches (S-Préf.)
Canton Blason Sartilly-50565.png   50-42   Sartilly
Code INSEE 50167
Code postal 50530
Population 787 hab. (2009)
Nom des habitants
Superficie 1517 hectares
Densité 41 hab/km²
Altitude 6 m / 115 m
Point culminant 115 m
Coordonnées
géographiques
Localisation
50adm Dragey.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?

H
Histoire.pngistoire de la commune

Toponymie

Du point de vue étymologique, Dragey représente un nom de domaine de type gallo-romain en –(i)acum, formé avec un nom de personne non identifié[1].

Attestations anciennes

1027-1035, Drageim Restitution et donation de Robert le Magnifique au Mont-Saint-Michel (Rédaction du cartulaire du Mont-St-Michel, fol. 26) selon Jean Adigard des Gautries[2], Drageium selon la même source par François de Beaurepaire[1].

1179, Drageio[1].


Marianne.jpg Histoire administrative

En 1972, Dragey, Genêts, Ronthon et Saint-Jean-le-Thomas fusionnent pour former la commune de Dragey-Tombelaine. En 1978, Genêts et Saint-Jean-le-Thomas reprennent leur autonomie, la commune prend le nom de Dragey-Ronthon.

Sous l'Ancien Régime, les deux paroisses dépendaient de la sergenterie de Genêts ou de Herault, de l'élection d'Avranches, du bailliage secondaire d'Avranches. La paroisse de Ronthon, dans la sergenterie de Genêts, dépendait de la verge du Grippon.


Tombelaine

Le prieuré de Tombelaine fut habité par des religieux du Mont jusqu'en 1419, les anglais les en chassèrent, et y firent une citadelle qui couvrit toute la superficie du rocher. Une garnison anglaise l'occupa jusqu'en 1490. La forteresse fut démolie en 1662, par ordre du seigneur de Chastière, gouverneur du Mont. Depuis lors Tombelaine est un rocher dénudé[3].


Les Etats Généraux de 1789

Les deux paroisses dépendaient du bailliage secondaire d'Avranches. Les cahiers et procès-verbaux de ce ressort ont entièrement disparus et n'ont pas été retrouvés en 1907.

Dragey

  • Noblesse, Député : Charles-Bernard de Fleury, écuyer, seigneur du fief des Blins en Dragey
  • Tiers-Etat, Député : Gohel, laboureur

Ronthon

  • Noblesse, Député : Dame Jacqueline-Marie Bourdon, veuve de César Gosse, écuyer, dame de Ronthon


Patrimoine.png Patrimoine

Les églises

Dragey

50167 Dragey eglise.JPG

L'église Saint-Médard de Dragey fut donnée à l'abbaye du Mont-Saint-Michel par le duc Robert II, dit le Magnifique, en 1029. Il donna en plus les fiefs-fermes de Poterel, Tissé, Tisséel, le Gault, Bray, la Lande, Belleville, la forêt de Beuvais, les bois de Crapolt et de Neiron, la paroisse de Saint-Jean (le Thomas) et ce qui lui appartenait dans le bourg de Beuvron. L'église a conservé des traces de cette époque[4].

Il y eut une chapelle au manoir de Brion, qui dépendait de l'abbaye, et qui est sans titre sur la liste de 1752.

La paroisse de Dragey est considérée comme une paroisse riche au XVIII°. Ses bénéfices sont estimés à plus de 1000 livres.

Elle dépendait, à cette même période, du doyenné de Genêts.

La nef date du XII° siècle, le chœur et le clocher sont du XIII°, les baies du XV° et le porche du XVI°. Le porche de l'église, placé sur le coté méridional de la nef, se retrouve dans les églises de Genêts, Saint-Jean-le-Thomas, Carolles, Bouillon, Ronthon et Champeaux. C'est une spécificité de l'avranchin ; ailleurs on le trouve sur le coté occidental[5].


Pour en savoir plus : L'église romane de Dragey Un site très complet et très documenté sur l'art roman dans la baie du Mont-Saint-Michel.

Ronthon

50167 Ronthon eglise.jpg



L'église avait été donnée au prieuré de Tombelaine, mais par suite d'arrangement intervenu entre Guillaume d'Osteilley, qui monta sur le siège épiscopal d'Avranches en 1210, et Raoul Des Isles, abbé du Mont-Saint-Michel; celui-ci la céda à l'évêque, qui la rétrocéda aussitôt à son chapitre[6].

L'église est sous le vocable de Saint-Nicolas, évêque de Myre en Asie Mineure au IV° siècle. Son clocher est à tour carrée se terminant par un toit à bâtière. Placé sur le coté méridional de la nef, se retrouve le porche que l'on retrouve dans les église environnantes notamment à Genêts ou Dragey.

Dans le choeur, beau maitre d'autel d'époque Louis XV, tabernacle, retable et deux reliquaires en bois sculpté.

Statue de la vierge à l'enfant, en bois sculpté, que l'on date de la première partie du XIII° siècle.


Le manoir de Brion

50167 - Dragey manoir de Brion 1923.jpg

Le manoir de Brion est au XIIe siècle un prieuré de l’abbaye du Mont-Saint-Michel. Etabli, en 1137, à l’initiative de l'abbé Bernard le Vénérable pour en faire un lieu de recueillement. En 1166, l'abbé Robert de Thorigny fait confirmer par charte la propriété des lieux à l'abbaye.

Brion servit alors de retraite aux moines âgés et malades et d'étape pour les pèlerins. Aux exercices religieux s'ajoutaient les activités agricoles. Le vin de Brion était réputé dans la région.

Au début du XVIe, l'abbé Guillaume de Lamps et son frère Jean entreprirent certainement la reconstruction au goût du jour pour en faire une agréable résidence abbatiale de campagne. Des rois de France y ont séjourné à l’occasion de leur pèlerinage au Mont : Charles VI en 1393, Louis XI en 1462 et François Ier en 1532 qui y reçut le navigateur Jacques Cartier. Lequel aurait donné en souvenir le nom de Brion à l'une des îles de la Madeleine lors de son expédition au Canada en 1534.

Le manoir est vendu aux enchères, après 1789 et devient le siège d'une exploitation agricole. M. Iselin l’achète en 1900, le restaure et lui redonne son aspect ancien.


^ Sommaire

Démographie.png Démographie

50167 Population graphe jtt.png





Pour accéder aux données détaillées pour chacune des communes

Pictos recherche.png Voir les données détaillées ...


Sommaire

Repère géographique.png Repères géographiques

Les communes limitrophes de Dragey-Ronthon sont : Saint-Jean-le-Thomas, Champeaux, Jullouville, Angey, Sartilly, Champcey, Bacilly et Genêts.


Illustrations - Photos anciennes.png En photos


Familles notables.png Familles notables

Les maires

DRAGEY

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
Gilles Guillaume MICOUIN - en 1826  
Frédéric DUCHEMIN 1831 - en 1849  
- -  
Elphège BAZIRE - 1917 Sénateur  
Emmanuel VILLARD 1917 -  
- -  
- -  
Jean CHAPDELAINE 2001 - Artisan retraité,réélu en 2014  

RONTHON

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
LEROI 1831 -  
- -  
- -  
- -  
- -  


Liste des titulaires de la Légion d'Honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Emile Claude LEPLAT 25/09/1826 20/03/1906 Hôpital du Val-de-Grace Chevalier en date du 17/11/1865, Officier en date du 27/12/1884, Médecin principal de 1° classe, Directeur du service de santé du 4° corps d'armée  
Paul Marie Auguste LEMETAYER 22/07/1849 3/1952 Chevalier en date du 16/7/1910, Directeur du laboratoire toxicologique de l'institut d'hygiène de Santiago (Chili). Dossier LH/1580/8  

Source : Base Léonore


Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945

Pictos recherche.png Consulter la liste ...


Recherches généalogiques.png À savoir pour vos recherches généalogiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - 9h15 - 12h15 - 9h15 - 12h15 9h15 - 12h15 - -
Après-midi - 14h00 - 16h30 14h00 - 16h30 - - - -
Commune.png

Mairie
Adresse : 14 rue de la Forge - 50530 Dragey-Ronthon

Tél : 02 33 48 83 38 - Fax :

Courriel : mairie-dragey-ronthon@wanadoo.fr

Site internet : Site de la Mairie

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : (2011)


Dépouillements des registres paroissiaux

Collection :

  • DRAGEY : 1700 à aujourd'hui
  • RONTHON : 1668 à aujourd'hui


Dépouillements du CG50 :

  • DRAGEY : 1700-1802 (MS)
  • RONTHON : 1668-1792 (BMS), 1793-1802 (NMD)

(mise à jour septembre 2009)

Archives notariales

Patronymes

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • V. Hunger, « Une incursion des anglais à Dragey », le Pays de Granville N° 3, sept. 1909, p. 177-187.
  • M. Dandurand, "Le manoir de Brion à Dragey", Annuaire des cinq départements congrès de Granville, 1988, p. 23-24.

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Sources et notes

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 F. de Beaurepaire "Les noms des communes et anciennes paroisses de la Manche", Paris 1986, p. 112.
  2. Jean Adigard des Gautries, Les noms de lieux de la Manche attestés entre 911 et 1066, In: Annales de Normandie, 1e année, n°1, 1951. pp. 9-44.
  3. Abbé LECANU, « Histoire du diocèse de Coutances et d’Avranches », Coutances, 1878.
  4. Abbé LECANU, op.cit.
  5. Bernard Beck, "Quand les normands bâtissaient les églises", OCEP
  6. Abbé LECANU, op.cit.